W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La curiosité est un joli défaut ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> Le Parc -> La Serre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 02:01 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Sey ne tenait pas en place. Une fois placée chez Hanimon par une nébuleuse apparition, l'Oracle, elle n'avait attendu que 10 min avant de partir du Sanctuaire. Les élèves avaient l'air occupés, et il semblait qu'elle devait découvrir les lieux par elle-même, ce qui tombait à pic étant donné sa soif d'aventure.
Attrapant sa valise et son sac à dos toujours aussi pleins, elle s'était résolument dirigée vers le grand bâtiment qui semblait constituer l'élément central de l'école... Avant d'être attirée par une mystérieuse structure en verre, dont la lueur, provenant des reflets du soleil, promettait mille merveilles. La nymphe avait déjà lu à propos d'une construction similaire, et elle se remémora les quelques illustrations dont elle se souvenait : c'était une Serre, à n'en pas douter.


*Wouah, ils font sûrement pousser des plantes du monde entier ici !! Je ne devrais pas y aller sans autorisation, mais... De toute façon, ici, c'est à la dure ! S'il faut que je trouve ma chambre seule, alors il faut bien que j'explore seule aussi ! D'autant que.. L'aventure m'appelle !*


Guillerette, elle posa ses affaires à quelques pas de l'entrée, pour ne pas la bloquer, ne gardant que sa gourde au cas où elle devrait se battre contre de féroces plantes carnivores géantes : l'hydrokinésie, c'est toujours utile. Elle pénétra dans la serre, le coeur battant la chamade et des étoiles dans les yeux.
C'était magnifique.
Une végétation luxuriante offrait à ses yeux un spectacle éblouissant. Même dans les clairières qu'elle avait appris à connaître, dans la forêt d'où elle venait, jamais elle n'avait vu autant de couleurs et de vie. 

"C'est vraiment une cloche de verre, ça ?!"


En effet, il ne lui semblait plus apercevoir de séparation entre la cime des plantes et le ciel. Tout n'était qu'arbres, fleurs, oiseaux, insectes : en fait, rien n'avait l'air artificiel, aucun silence pesant de 'plantations expérimentales', et elle ne voyait pas non plus de pots ou de terre retournée. De plus, elle ne reconnaissait aucune des espèces qu'elle voyait. Un véritable nouveau monde... Qui semblait bien vaste, par rapport à la taille de la Serre vue de l'extérieur ! Il y avait sûrement de la magie là-dessous. Mais jusqu'où s'étendait cette jungle ?


*O... OK ! On applique la méthode. Pour ne pas se perdre, semer des gouttes d'eau imprégnée d'Aura derrière soi. Comme ça... Oui, j'ai réussi, tout va bien. Prête à EXPLORER !*


Un grand sourire sur le visage, Sey s'enfonça dans cette oasis colorée, prenant garde de bien laisser les gouttes enchantées se fixer sur le sol à intervalles réguliers. N'osant pas toucher les plantes, elle finit tout de même par gagner l'amitié de quelques oiseaux qui l'observaient avec curiosité depuis son entrée.



"Kimaéri, toi ! Tu es si beau... Moi, c'est Sey. Et toi ?"


Elle le laissa se poser sur sa main et entama avec lui une discussion où elle était la seule à parler, mais le gracieux volatile semblait l'écouter avec attention et lui répondait même par claquements de becs, bruissements de plumes ou hochements de tête. 

Soudain, un grand bruit fit s'envoler une partie des oiseaux, effrayés. Le nouvel ami de Sey tourna rapidement la tête vers l'origine du son qui avait fait fuir ses congénères. 
Alors la nymphe se retourna...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 22:51 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

Devant la jeune fille se trouvait un enfant, qui avait l'air d'avoir une douzaine d'années seulement. Debout au milieu de ce nombre incalculable de plantes gigantesques, qui semblaient comme animées d'une volonté propre, il semblait si petit, presque insignifiant, qu'on se sentait presque en peine de le voir ainsi, perdu dans cette jungle immense. Et pourtant, lui ne bougeait pas d'un pouce et restait de marbre, tandis qu'il observait patiemment le visage de la nouvelle venue. Il semblait que dans cet environnement imprévisible où tout pouvait arriver, le pire comme le meilleur, il régnait en maître sur l'espace dans lequel ses pas l'avaient mené en cette belle journée ensoleillée. Il ne dit pas un mot. Semblable une statue, complètement figé, même sa poitrine ne se gonflait pas au rythme d'une respiration inexistante. Et lorsque les yeux de la jeune fille purent se poser sur ce qui avait l'air de n'être qu'un enfant étrange à la chevelure de neige immaculée, elle put les apercevoir distinctement. Une sensation de malaise, voilà ce qui se dégageait du garçon. Il n'était pas un simple maître en ces lieux, non. Sans même qu'il s'en rende compte, il se dégageait de lui la présence d'un conquérant. Il n'était pourtant qu'un enfant. Si seulement cela était vrai.

D'un geste lent, il leva la main droite et posa son index sur ses lèvres dans une invitation muette à garder le silence.

Des petits pas se firent entendre, très légers, presque imperceptibles, tandis que le garçon gardait son doigt contre ses lèvres. C'était une image particulière qui se dressait devant la jeune fille. C'était un enfant, et tellement plus que cela. Il mettait mal à l'aise par son calme, qui tranchait avec son physique atypique. Car s'il avait la taille d'un jeune garçon, il n'en avait plus l'apparence. Son visage pâle était similaire à celui de la déesse Hel, de la Mythologie Nordique. Si la moitié droite était parfaitement conservée et ne présentait aucune aspérité ni aucun défaut visible, telle une poupée de porcelaine, l'autre moitié était entièrement carbonisée, noire et craquelée, encerclant une orbite tout aussi meurtrie. Seul restait la pupille droite, d'un rouge éclatant, qui ne quittait pas la jeune fille du regard. Finalement, son index quitta ses lèvres et redescendit tout doucement. En la suivant, on pouvait apercevoir que le cou du garçon avait presque été tranché dans son intégralité, et que sa tête ne restait accrochée à son corps qu'à l'aide de quelques sutures grossières faites en fil noir rudimentaire. Le gamin garda sa main légèrement en l'air, comme s'il attendait quelque chose, tandis que les petits pas légers continuaient de se faire entendre dans la serre.

Soudain, quelque chose bougea au milieu des plantes à côté de l'enfant et une forme sombre lui sauta au visage. D'un geste vif, son bras droit se tendit vers la créature et l'attrapa au vol, sans que son regard ne quitte celui de la jeune fille. Le petit animal se débattait, mais on comprenait vite par ses petits couinements joyeux qu'elle jouait avec celui qu'elle considérait comme son maître. Ce dernier esquissa l'ombre d'un sourire avant de retrouver son air grave alors qu'il relâchait petit à petit son étreinte. L'animal, une sorte de renardeau à six pattes, de couleur noire et argentée, vint tout doucement se poser sur l'épaule gauche du garçon. Là encore, on pouvait remarquer de nouvelles blessures. Pas de bras gauche. L'épaule s'arrêtait nette sans que rien ne se prolonge. Après un temps, le garçon finit par briser le contact visuel avec la nouvelle élève et se tourna vers les plantes dans un bruit de bois. Sa jambe de bois. Un bloc de bois renforcé de métal s'étirait depuis la moitié de sa cuisse droite jusqu'au sol. Et il observait les plantes alors que l'animal sembla se liquéfier pour s'enrouler autour de son cou de et prendre la forme d'un bras métallique là où il lui en manquait un. Son regard avait changé. Il semblait soudainement pris d'une grande tristesse. Une profonde mélancolie tandis que son regard se perdait dans l'immensité de la verdure.

Puis, sans que rien ne le laisse présager, le garçon prit la parole. Sa voix était faible, sifflante, tant les sutures de son cou laissaient s'échapper l'air de ses poumons. Il sembla si vieux, si fragile, lorsqu'il prononça ces quelques mots.


"C'est un bel endroit, n'est-ce pas ?

Est-ce que ce que vous avez pu voir de l'Académie vous plait, jeune fille ?
"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 22:29 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Pardon pour l'attente, j'avais rédigé ma réponse et avais pensé l'avoir envoyée... Il s'avère que non]


*Un enfant ?! Non... Un mort-vivant ??!!*


L'apparition laissa Sey médusée dans un premier temps. Jamais, malgré son imagination prolifique, elle n'aurait pu imaginer une telle rencontre ! Le bruit qui avait fait fuir ses amis ailés venait de la rencontre entre  ce qui semblait être un enfant, et une sorte de petit renard qui s'était métamorphosé en la moitié gauche de cet être (car oui, sa moitié gauche manquait.) La transformation l'avait autant horrifiée que fascinée, tout comme la partie gauche quasi-entièrement brûlée du visage de l'inconnu, dont la pupille lui glaçait le sang. Elle n'avait même pas songé à crier, un faible hoquet de surprise fut le seul son qui put sortir de sa bouche. 
Plus que son apparence particulière, qui ressemblait - exception faite des parties carbonisées - à celle d'un vampire d'après les connaissances de la jeune nymphe (cheveux blancs, yeux rouges, peau blafarde et air de trépassé), ce qui gênait Sey chez ce garçon, c'était l'aura terrifiante qu'il dégageait. Une aura de confiance en soi écrasante, mais avec une couleur plus sombre et plus dangereuse... Oui, l'aura d'un conquérant. Un macabre conquérant. Une aura qu'elle n'avait jamais rencontrée auparavant, et qui la dépassait.
Après avoir rapidement détaillé cet inconnu, elle ne put se détacher de son regard. Son attitude première avait été de s'avancer silencieusement vers Sey, lui intimant d'un geste de garder le silence, et à ce moment, son regard la mettait mal à l'aise. Il était obscur et mystérieux ; derrière, il pouvait penser à n'importe quoi : lui sourire, la tuer en une fraction de seconde, ou encore disparaître. Elle regretta de ne pas avoir développé les mêmes pouvoirs de télépathie que son père.
Finalement, il se désintéressa tout simplement d'elle, se tournant vers les plantes, et son regard devint immensément triste.
Sey sentit la souffrance de cette inconnu, et oublia d'un coup sa frayeur première : son sang angélique lui dictait l'unique objectif d'aider cette âme en détresse, si elle le pouvait.
Au moment où elle allait prendre la parole (sans trop savoir que dire), l'enfant parla. Sa voix était celle d'une chimère à l'agonie.


"C'est un bel endroit, n'est-ce pas ? 


Est-ce que ce que vous avez pu voir de l'Académie vous plait, jeune fille ?"


"Euh... Oui, très bel endroit..."


*Cette question est étrangement banale pour un individu... Pas du tout banal ! SURTOUT, ne pas lui demander pourquoi il ne lui reste que sa partie droite !!*


"J'étais partie du Sanctuaire pour chercher ma chambre et vérifier mon inscription, mais cette Serre m'a attirée. Je ne regrette pas, d'ailleurs, haha... La vie est florissante ici.
D'ailleurs, t... vous venez souvent ?"


Cela lui faisait bizarre de vouvoyer un enfant, mais il était beaucoup trop 'spécial' pour n'être qu'un simple enfant (d'autant qu'il l'avait vouvoyée en premier). 
*Politesse avant tout ! Mais, qu'est-ce qu'il est ? Un élève, un professeur ? Peut-être le gardien de la Serre... Ça expliquerait pourquoi il a l'air très... "chez lui". Pourquoi a-t-il l'air aussi triste ?*


Sey remarqua alors que l'oiseau avec qui elle 'discutait' avant l'arrivée du garçon était toujours posé sur sa main, et qu'il regardait l'inconnu. Peut-être le connaissait-il.. Cette hypothèse rassurait la nymphe.


"Au passage, je suis Sey, Sey Novrael. Je viens d'arriver."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Sam 18 Juil - 17:20 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

Une conversation banale et sans intérêt. Cela faisait bien longtemps qu'il n'y avait plus eu droit. Il mentirait s'il disait que cela lui avait manqué, mais il fallait bien avouer qu'à force de rester cloîtré dans son sous-col comme il l'avait fait ces derniers mois, le contact avec autrui lui semblait tout à coup posséder un certain charme. Il ne répondit cependant rien, préférant garder le silence pendant quelques secondes tout en continuant d'observer les plantes qui l'entouraient. Elles avaient bien grandi, depuis la guerre qui les avait enterrées. Lui qui pensait qu'elles ne refleuriraient plus aussi joliment qu'avant, après avoir été brûlées et piétinées, voilà qu'elles étaient plus imposantes et magnifiques qu'elles ne l'avaient jamais été.

Son regard se posa finalement de nouveau sur la jeune fille. Toujours ce regard glacial, inexpressif, celui d'un prédateur qui observe sa proie pendant le court instant qui précède une attaque inéluctable, d'une précision chirurgicale. Mais il ne fit rien de cela. Il se contenta de l'observer, alors qu'elle-même l'observait en retour. Il pouvait sentir le malaise l'habiter. Mais il ne lui en tint pas rigueur. Le contraire aurait été étonnant, pour être tout à fait honnête. Il avait beau ne pas avoir de reflet, il savait néanmoins à quoi il ressemblait, à présent. Fut un temps où il aurait pu être considéré comme attrayant, plutôt beau garçon, avec sa stature, sa carrure et sa musculature. Même dans son corps d'enfant, il n'était pas détestable à regarder. Mais qu'en était-il de lui, à présent ? Une loque. Plus que l'ombre de lui-même. Mais cela lui était bien égal, au final. Il avait ses raisons. Et elles ne regardaient que lui.

Il se décida finalement à répondre aux interrogations de la nouvelle venue. Sa voix restait faible et sifflante.


"Enchanté, Mademoiselle Novrael. Et bienvenue à l'Académie W.A.N.D., en espérant que vous vous plairez parmi nous."

Il s'arrêta un instant pour tousser. Un peu de sang, très sombre, vint éclabousser sur les dalles blanches de la serre. Sa condition actuelle ne lui permettait pas de parler trop longtemps, au risque de se voir être la victime de quintes de toux relativement violentes. Mais le fait de n'avoir communiqué avec personne pendant des semaines, peut-être des mois, avait achevé d'assécher ses cordes vocales à un point où une simple phrase pouvait être considéré comme trop. Il appréciait le silence, aussi cela ne le gênait pas beaucoup dans sa vie quotidienne. Mais dans la situation dans laquelle il se trouvait, les choses étaient un peu différentes. Dans l'une des poches de son pantalon militaire, le garçon prit un vieux mouchoir avec lequel il s'essuya rapidement le coin des lèvres avant de reprendre, toujours avec une certaine lenteur.

"Pour répondre à votre question... Non. Je ne viens que très peu dans cet endroit. Je sors relativement peu de mon atelier.

Mais j'en oublie les bonnes manières. Stewart, de la Maison d'Hadès, et gérant de la seule armurerie que vous trouverez à Bethesda.

En ce qui concerne votre Salle Commune et votre dortoir, il vous faudra retourner au Château et vous diriger vers l'une des quatre tours, chacune appartenant à l'une des Quatre Maisons.
"

Encore une quinte de toux. Plus violente. Il parlait trop. Son corps était en train de le lâcher, aussi solide était-il. Il aviserait en temps voulu, mais peut-être était-ce là le signe qu'il se devait de faire quelque chose. Il n'était pas sûr d'être prêt. Il réfléchirait plus tard à cette question. En attendant, il posa les yeux vers le petit oiseau posé sur la main de la nouvelle élève. Sans un son, le garçonnet leva le doigt en gardant le contact visuel avec l'animal qui, après une seconde d'hésitation, prit son envol pour se poser sur l'index du jeune enfant. Il y resta quelques instants à peine avant de s'en aller voler dans la serre, slalomant entre les plantes. Le vampire continua d'observer les fleurs éparpillées autour de lui. Il continuait de sentir le regard de la Nymphe sur sa personne.

"Ce n'est pas très poli de fixer les gens du regard, vous savez. Si vous avez quelque chose à me demander, faites-le donc."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Sam 25 Juil - 20:30 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

Le vampire avait mis du temps à répondre : dans un premier temps, il ignora Sey, ce qui laissait s'installer un silence aussi glacial que l'aura de l'inconnu ; il contemplait les plantes, et semblait plongé dans ses pensées, ou des souvenirs. Elle crut qu'il ne répondrait jamais, et elle hésitait entre partir discrètement et relancer la conversation avec des banalités, lorsque les effroyables pupilles rouges rencontrèrent à nouveau les siennes. Il allait la manger, sûrement. Ou la tuer par plaisir, elle ne savait pas trop.


*La serre... n'était pas une bonne idée.*


Il surprit alors la nymphe, en répondant avec courtoisie avec la même voix à l'agonie, avant de tousser un peu de sang. 


*C'est moi ou il est "un peu" en train de mourir ?!*


S'il n'était pas aussi terrifiant, elle se serait précipitée pour lui tendre un mouchoir avant qu'il ne sorte le sien, qui semblait déjà bien usé. Mais le garçon se présenta.

C'était un élève d'Hadès. Et le gérant de l'armurerie... Le gérant de l'armurerie. Sey ne pensait pas pouvoir être encore plus surprise par cet inconnu - enfin, Stewart à présent - mais il semblait receler encore de nombreux mystères.... 
Stewart se révéla serviable en lui indiquant la prochaine étape de son inscription à l'académie, et toussa à nouveau, de façon plus violente. Bien qu'il avait l'air immobile, il semblait à Sey qu'il allait tomber en morceaux, intérieurement, ce qui ne l'empêcha pas d'appeler l'oiseau posé sur la main de la nymphe, afin que celui-ci change de perchoir, puis s'envole.

Il se détourna de la jeune fille, qui ne pouvait le quitter des yeux ; le cœur de celle-ci eut un raté quand il le lui fit remarquer. Néanmoins elle sentait qu'elle avait besoin de sortir ces questions qui la démangeaient, et dans tous les cas, il pouvait les sentir. Il eut été encore plus impoli (voire dangereux) de ne pas lui répondre.


"Ah ! Désolée... Euh eh bien, ce n'est pas très poli, je suppose, mais, c'est parce que, je n'ai jamais rencontré de chimère comme vous auparavant. Vous êtes un élève et un vampire, un gérant d'armurerie, et en même temps vous avez physiquement l'air d'un enfant... à moitié brûlé... et à moitié recomposé par un renard... Un renard en argent qui s'est liquéfié... Enfin ça fait beaucoup... J'ai lu des choses sur les vampires, mais je n'avais jamais entendu parlé de fusion d'animal avec une chimère, ou de rajeunissement de corps, enfin..."


*Je m'enfonce...*


"Bref. Vous m'intriguez, voilà tout. Ne le prenez pas mal, je n'ai pas encore vu grand-chose en ce monde, de toute façon."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 15:53 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

Le vampire sourit en entendant les mots de la Nymphe. Elle était curieuse, mais cela se voyait qu'elle n'avait absolument aucune idée de ce dont elle parlait, ni même de ce dont le monde qu'elle venait tout juste de découvrir était fait. Il réfléchit un moment avant de lui répondre, juste le temps de déterminer les interrogations auxquelles il répondrait, et celles dont il emporterait le secret dans la tombe, ou plutôt dans les cendres. Car s'il y avait une chose, en plus de ses états de violence et son esprit de guerrier sans pitié, sur laquelle la majorité des gens s'accordaient au sujet de l'enfant aux cheveux de neige, c'est que ce qu'on savait généralement de lui n'était que la pointe de la surface émergée de l'iceberg qu'il était. Et il comptait bien continuer dans cette voix, car il était des choses qu'il était préférable de ne jamais savoir, et certains secrets étaient faits pour être gardés... C'était pour cela qu'on les appelait des secrets.

Il gardait ses yeux sur la jeune fille et ne la lâcha pas du regard tandis que, dans la poche de son pantalon militaire, il sortait une flasque sur laquelle était dessiné un chat (très similaire en apparence au Chat du Cheshire, d'Alice au Pays des Merveilles) vêtu d'un chapeau haut de forme vert et d'un nœud papillon turquoise à pois verts. Il adorait cette flasque, Trixie & Milo, achetée aux États-Unis quelques années plus tôt et conservée dans un état irréprochable. Elle ne contenait cependant pas d'alcool, pas aujourd'hui. Elle contenait de l'eau dont il s'empressa de boire une gorgée, puis une seconde, ce qui eut tôt fait de faire naître une douleur dans sa gorge tandis que ses cordes vocales semblaient reprendre vie.


"Bien..."

Sa voix, bien que toujours sifflante, sembla légèrement moins rauque, et plus douce.

"Tout d'abord, et pour répondre à ce qui semble vous préoccuper le plus, sachez que la zone qui englobe l'Académie W.A.N.D. et la ville de Bethesda a été le théâtre d'une terrible guerre, il y a quelques mois de cela... Ou était-ce l'an dernier ? J'ai perdu la notion du temps. Mais quoi qu'il en soit, et même si le château et les habitations ont été reconstruites avec l'aide de tous les valides et des volontaires d'autres tertres, certaines séquelles sont encore visibles ici et là, mais surtout sur le corps et dans l'esprit de ceux qui ont survécu à ces quelques mois d'horreur. Sachant cela, le reste devrait aller de soi..."

Si la jeune fille pouvait faire preuve d'un peu de logique, elle comprendrait qu'il était lui-même un survivant de cette guerre dans laquelle il avait combattu, et pendant laquelle il avait beaucoup perdu, et pas seulement sur le plan physique. En tout cas, cela n'était pas un secret, et même s'il était devenu beaucoup moins libre de ses mouvements, d'autres avaient été beaucoup moins chanceux. Il pensait entre autres à ces gens du voisinage qui avaient perdu un compagnon, un frère ou une sœur, un enfant... Même si son existence entière avait été faite de guerres et de conflits, qu'il était un vétéran aguerri, il avait également des limites psychologiques, et il semblait qu'il avait fini par les atteindre. A force de prendre des vies, et d'échapper à la mort, on finit par perdre la raison. Les médecins appellent cela des Syndromes de Stress Post-Traumatique, mais lui appelait cela la Réalité du Soldat. Mais cela, il n'en parlerait certainement pas avec cette inconnue dont il ne savait rien. Et il était assez doué pour cacher sa souffrance. Plus elle était intense, plus il arrivait à la cacher à la face du monde.

Il prit une nouvelle gorgée d'eau. Toujours douloureux.


"Concernant mon bras gauche... Il ne s'agit pas d'une fusion. Cet animal est un Changeur de Formes que j'ai obtenu il y a déjà quelques années. Elle peut prendre n'importe quelle forme, mais décide de m'aider dans le quotidien en remplaçant les membres manquants, de la même façon qu'elle peut reprendre sa forme de base pour aller courir dans la nature ou se transformer en cape ou en écharpe si le cœur lui en dit. Même si nous avons su développer une espèce de symbiose de l'esprit, à force de nous côtoyer, nous n'en restons pas moins deux entités bien distinctes, et aussi libres l'un que l'autre. Pas vrai, Wil' ?"

La petite créature se transforma en guise d'acquiescement et reprit sa forme de renard à six pattes avant de se jucher sur l'épaule et la tête de son maître, puis de se liquéfier à nouveau pour prendre la forme d'un plastron en métal qui passa de l'argenté au doré. Pour finir, l'animale se déplaça sous forme de métal liquide jusqu'au sol où elle prit une sorte de forme humanoïde toute noire, comme une ombre. Elle débarrassa le garçon de sa jambe de bois et s'accrocha à ce qui lui restait de sa cuisse pour prendre la forme d'une jambe en métal articulée, recouverte de gravures finement ciselées, qui remontait jusqu'aux hanches du vampire. Il fit quelques pas vers une autre plante et s'accroupit pour en humer le parfum.

"Enfin, pour répondre à vos questions plus personnelles... En général, les vampires sont immortels et gardent pour toujours le corps qu'ils avaient lors de leur mort. Aussi, qui vous dit que j'ai rajeuni et que je n'ai pas toujours eu ce physique d'enfant ?"

Un silence de quelques secondes suivit.

"Mais plus sérieusement, il est vrai que je n'ai pas toujours eu un corps d'enfant. Inutile de vous mentir à ce sujet, il vous suffira de converser avec vos camarades pour savoir que j'ai un jour eu un corps d'adulte. Les raisons de cette métamorphose, en revanche, ne vous regardent pas, et je vous en serai reconnaissant de ne pas aborder le sujet à nouveau..."

Il avait dit ces derniers mots sans la moindre animosité dans la voix, mais on sentait qu'il était sérieux et avait ses raisons, et qu'il les garderait aussi longtemps qu'il le jugerait bon, quitte à devoir se débarrasser de ceux qui posaient trop de questions. Sans plus de cérémonie, il versa un peu du contenu de sa flasque à la base de l'une des plantes afin qu'elle s'en abreuve.

"Et vous, alors ? Qu'en est-il de vous ? Quelle est votre histoire ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Dim 26 Juil - 17:34 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Edit fait Wink   Bonne soirée à toi aussi !]

Stewart avait souri ; discrètement certes, mais Sey l'avait vu - après tout, cela devait faire vingt bonnes minutes qu'elle scrutait son interlocuteur. Cette expression rendait son visage froid, mais faisait aussi sentir à la jeune fille qu'elle avait dit quelque chose d'incroyablement naïf ; elle aurait rattrapé ses paroles avant qu'elles n'atteignent les oreilles du vampire, si elle avait pu. Ce dernier prit quelques instants de réflexion tout en continuant de la regarder, avant de boire deux gorgées d'une flasque. La nymphe sentit que c'était de l'eau, et fut dans un sens déçue, tant elle s'était attendue à une mixture spéciale et secrète étant donné cet individu mystérieux. 
Néanmoins rien ne vaut de l'eau, et ces gorgées paraissaient l'avoir un peu revigoré : il répondit.

Ainsi, il y avait eu une guerre ici, et récemment. Sey avait bien vu quelques bâtiments en ruines en passant par Bethseda, mais elle avait pensé que c'était l'oeuvre du temps et de l'abandon... Décidément, cette académie avait une histoire fascinante ! Et elle avait hâte de la connaître, aussi douloureuse puisse-t-elle être. Elle avait lu sur les guerres, et en se renseignant sur W.A.N.D., elle avait appris qu'elle avait même été construite en temps de guerre, pour réunir les chimères ; en questionnant ses parents, elle sut que cela ne remontait qu'à deux générations. 
Mais elle avait vécu tellement isolée, que pour elle, la réalité de la guerre restait quelque chose de complètement théorique et inconnue.

Après une troisième gorgée d'eau, sa curiosité fut à nouveau satisfaite, en l'explication de ce qu'était l'adorable et fascinant petit "Wil'". 

*Impressionnant ! Je me demande si les Changeurs de Formes sont rares, ou si ce sont des créatures courantes par ici... Une symbiose de l'esprit, c'est tout aussi incroyable ! Une forme de télépathie peut-être ? Oh, j'aimerais tant savoir ce qu'il se disent en ce moment même.*

Pour la première fois depuis l'apparition du vampire, les pupilles noires de Sey quittèrent le regard tranchant de son interlocuteur pour suivre les transformations successives du petit renard. 


"Enfin, pour répondre à vos questions plus personnelles... En général, les vampires sont immortels et gardent pour toujours le corps qu'ils avaient lors de leur mort. Aussi, qui vous dit que j'ai rajeuni et que je n'ai pas toujours eu ce physique d'enfant ?"


*Ah, je n'y avais pas pensé !! Enfin, un gérant d'armurerie dans un corps d'enfant... Oui, en fait c'était possible, c'est un vampire après tout, il est plus qu'imposant.*

Sans savoir si elle devait laisser ces pensées se matérialiser sous cette forme - qui ne lui semblait pas la plus judicieuse - Stewart lui confirma son hypothèse initiale, en précisant avec sérieux qu'il n'en dirait pas plus. 

*Dommage, mais c'est personnel après tout. Ce n'est pas comme si on se connaissait depuis plus d'une demi-heure.* 


"Et vous, alors ? Qu'en est-il de vous ? Quelle est votre histoire ?" 




C'était au tout de Sey de sourire. Elle était ici pour partir à l'aventure, pardi !


"Je n'ai pas vraiment d'histoire, je suis venue ici pour en écrire une. C'est un voyageur de passage dans une taverne, pas loin de ma clairière, qui m'a conseillé cette académie il y a deux ans, mais mes parents ne voulaient pas que j'y aille avant aujourd'hui... Ils sont très gentils, mais trop protecteurs, et je voulais sortir de cette bulle. Je veux voir le monde et entendre toutes ses histoires. D'ailleurs je ne regrette pas !"


C'était vrai. Un vampire-rajeuni-vétéran-élève-gérant d'armurerie se tenait devant elle, sa jambe gauche matérialisée grâce à un Changeur de Formes, et ils se trouvaient tous trois dans une serre qui était en fait une jungle. C'était un début prometteur, et la nymphe sentait qu'elle n'allait pas s'ennuyer. 


"Je suis une nymphe et hydrokinésiste par ma mère, et mon père est un séraphin. J'ai été placée à Hanimon tout à l'heure, et... C'est tout, je pense."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606


Dernière édition par Sey Novrael le Lun 27 Juil - 00:04 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Lun 27 Juil - 13:17 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Merci pour l'édition]

Cette petite était pleine d'innocence. C'était assez beau à voir, d'une certaine façon. Lui n'avait jamais eu l'occasion d'en avoir une, on la lui avait arrachée à la naissance. Mais si cela pouvait être considéré comme un mal, il devait bien avouer que cette absence avait ses avantages, surtout lorsqu'il s'agissait de survivre. Il ne rechignait cependant pas à voir un peu de cette joie et de cette candeur chez les autres. Un petit bol d'air frais dans une vie monotone et bercée par les cris, les détonations, les bombardements. Ils étaient tellement différents. Mais peut-être était-ce pour le mieux. Il ne se voyait pas être comme elle, et ne la voyait pas être comme lui. Il était trop vieux et avait vécu beaucoup trop de choses pour espérer retrouver cette naïveté, et elle était bien trop jeune pour subir les atrocités du monde. Deux générations différentes, deux mondes différents, réunis au même endroit par les hasards du Destin. C'était une belle façon de voir les choses. Il sourit de nouveau, très légèrement.

"Hanimon, hein... Vous devriez vous y plaire. Vous aurez peut-être l'occasion de voir votre Directeur de Maison, de temps en temps, c'est un type bien."

Kriss de Valnord. Oui, c'était un type bien, avec des valeurs, un sens développé de la justice. Un Boy Scout, un peu. Mais c'était ce qu'appréciait le vampire chez le jeune homme. Un homme bon dans un monde de brutes. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, d'ailleurs. Il se souvenait d'un Noël où il avait offert à celui qui n'était encore à cette époque que le Doyen de la Maison de l'Ange une bouteille de Whisky des plus raffinées. Peut-être était-ce temps de l'inaugurer, ou du moins d'en boire un verre, pour peu que les hautes fonction du prince de Valnord ne l'aient pas poussé à l'alcoolisme et à vider la bouteille. Le forgeron en doutait, cependant. Contrairement à lui, Kriss avait encore de l'espoir pour le monde qui l'entourait. Il ferait un bon souverain, un jour, le vampire n'avait aucun doute à ce sujet. Ils étaient si différents, l'un et l'autre, mais c'était ce qui faisait qu'ils se complétaient aussi bien. En tout cas, le jeune vampire fit quelques pas pour observer les plantes, et se dirigea lentement vers un coin de l'immense serre où se trouvaient de grandes cages ouvertes où sommeillaient des animaux chimériques. C'était l'une des spécificités de la serre, d'accueillir quelques animaux libres de se balader et de s'amuser comme ils l'entendaient dans cet endroit. Mais celui dont s'approcha le vampire n'était pas un résident permanent de cet endroit.

"Hizaki !"

Un léger grognement se fit entendre alors que le vampire revenait vers la Nymphe, suivi par un loup blanc gigantesque. Dressé sur ses quatre pattes, il était aussi haut que l'enfant, et bien plus massif. Ses yeux rouges se posèrent sur la jeune fille et il se mit à grogner de plus belle avant qu'une petite tape de son maître sur le dos ne l'en dissuade. Il se coucha alors sur le sol, comme un signe de soumission, tandis que le vampire s'assit confortablement sur le dos de la bête. L'animal avait tellement grandi depuis qu'il l'avait recueilli quand il n'était encore qu'un louveteau. La jambe métallique du vampire se changea de nouveau pour reprendre la forme de renardeau à six pattes et câlina un peu le loup qui répondit par quelques léchouilles, qui eurent tôt fait de faire couiner de plaisir le Changeur de Formes. Parfois, il enviait la simplicité des animaux, qui se contentaient d'un petit rien pour être heureux.

"Eux, ce sont mes assistants. Vous avez déjà fait connaissance avec Wilhelmina. Le gros, là, c'est Hizaki. L'un des derniers de son espèce..."

Oui, l'un des derniers, il s'en était assuré. Il avait massacré toute la meute, une nuit, aidé d'Alinoë Aegrisson. Tout ce qu'il en était resté, c'était ce petit albinos que la jeune fille avait recueilli par pitié. De la tendresse. Aujourd'hui, il la bénissait d'avoir eu cette gentillesse d'âme.

"Vous aimez les animaux ? Vous en avez peut-être un, avec vous ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 01:13 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Une petite question : j'ai déjà vu 'Hanimonien-ne', peut-on dire aussi 'Hadésien-ne' ?]



Stewart esquissa de nouveau un sourire fantomatique - il semblait amusé de "l'histoire" de la nymphe, ce qui la fit rougir légèrement.

*"Il était une fois, une nymphe fraîchement sortie de sa clairière..." c'est vrai que ça sonne comme un début de roman"*

Apparemment l'Oracle avait bien choisi. Mais qui était ce Directeur de Maison dont parlait le vampire ? Il avait l'air de bien le connaître. Sey n'avait aucune idée du fonctionnement d'une école, elle supposa simplement que même dans des maisons différentes, on pouvait passer un certain temps ensemble.
A nouveau, le forgeron s'éloigna vers les plantes, et plus loin, vers de grandes cages ouvertes que la nymphe n'avait pas vues : d'étranges créatures y semblaient endormies. Sans trop savoir si Stewart abrégeait la conversation ou faisait juste une pause, Sey préféra rester là où elle était, risquant seulement un coup d'oeil.


*Mais pourquoi des cages... Si elles sont ouvertes ?*


"Hizaki !"




Elle sursauta. Le vampire revint, un loup imposant à ses côtés, et sa taille semblait plus impressionnante encore à côté de ce corps d'enfant. Comme Stewarrt, il avait le pelage blanc et les pupilles rouges... Ainsi qu'une aura menaçante. Il grogna sur Sey, ce qui la fit reculer. Elle avait vu des loups dans sa forêt, mais jamais de ce gabarit ! De plus, même s'ils étaient sauvages, il était arrivé à la nymphe de les croiser et d'interagir pacifiquement, de temps à autre : jamais apprivoisés, mais toujours amicaux et surtout, respectueux, car ils partageaient cet amour de la forêt.
Ici, il n'était pas question d'amour de la Serre : cet animal semblait dangereux, et elle resta sur la défensive ; mais bien vite, Stewart tapa gentiment le dos de la bête, ce qui la fit se coucher. Plein de ressources, ce vampire ! Sey commençait à l'apprécier, et même à s'habituer un peu à son aura de conquérant. 
Le petit renard à six pattes revint sous sa forme animale pour dire Kimaéri au mastodonte, dans un tableau attendrissant qui détendit l'Hanimonienne. 


Des assistants, donc. Wilhelmina et Hizaki, "l'un des derniers de son espèce..." Une ombre passa furtivement dans les pupilles rouges du forgeron : ce loup avait probablement aussi une histoire sombre mystérieuse. Toujours était-il qu'il valait mieux ne pas s'en approcher, pour le moment - même si elle aurait aimé le saluer.



"Vous aimez les animaux ? Vous en avez peut-être un, avec vous ?"




"J'adore les animaux, et en général on s'entend bien... Mais je n'approche pas de ceux qui ont l'air dangereux, et ça me va aussi. J'avais de nombreux amis dans ma clairière, mais je suis venue seule : ils étaient mieux là-bas, c'était leur place - et plus la mienne."


Renards, lapins, cerfs, oiseaux, chats sauvages ou chiens du village : ils étaient légion, et Sey s'entendait bien avec tous ceux qui la laissaient s'approcher. Et surtout...


"A vrai dire, je suis plus proche des poissons !"


Car avec eux, il y avait plus qu'une communication claire : ceux-ci lui obéissaient (ainsi que les mammifères aquatiques) et elles sentait que dans un sens, c'était presque comme s'ils faisaient partie d'une même espèce. En tout cas, elle se sentait bien plus proche des poissons qui frayaient dans sa rivière préférée, que de ce vampire étrange ou encore de ce loup immense. Mais dans un sens, elle aimait être dépaysée, au moins elle ne s'ennuyait pas.


"Et, si ce n'est pas trop personnel... En quoi sont-ils vos assistants ? Enfin, surtout Hizaki. C'est aussi un Changeur de formes ?"


Elle en doutait, étant donné l'animal, mais elle le voyait mal aider dans une armurerie ou vadrouiller dans un couloir de l'académie. Quoique, peut-être que c'était une académie très ouverte. 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 16:29 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[On peut le dire pour toutes les Maisons. Personnellement, je n'aime pas utiliser ces appellations, mais rien ne vous empêche de le faire.]

Le vampire ne fut pas surpris, lorsque la jeune fille lui précisa qu'elle préférait la compagnie des poissons. C'était logique, compte tenu de son profil et de ses origines, après tout. Il sembla au garçons que les Chimères naturelles, celles qui vivaient en harmonie dans leur environnement, telles que les Nymphes ou les Elfes (pour ne citer que ceux-là), avaient d'une manière générale de bonnes affinités avec les animaux. Lui-même pouvait en témoigner. Fut un temps, il avait été un Elfe Sylvain. Il ne l'était pas resté longtemps avant d'embrasser les ombres et de devenir une créature noctambule, mais il s'en souvenait. Sa famille usait de cette connexion naturelle que leur race possédait avec les créatures de la forêt pour mener à bien leurs différentes missions. Il n'était pas resté assez longtemps parmi les siens pour qu'on lui apprenne de tels tours. Et de toute façon, depuis son changement, il y avait près de 80 années, les choses étaient un peu différentes. Son aura seule parvenait en temps normal à dominer les autres animaux, même s'il essayait au maximum d'interagir avec eux et de créer un lien. Il adorait les animaux, se considérant lui-même comme un animal. Au moins, chez les bêtes, les choses étaient plus simples. Il n'y avait pas de manigances, pas de faux-semblants, juste une honnêteté froide qui savait récompenser ceux qui en étaient dignes.

Cependant, il ne fallait pas oublier qu'il était avant tout un chasseur, et qu'il avait tué bon nombre de bêtes durant sa longue existence. Il n'éprouvais pas de remords face à ses actes, il savait ce qu'il faisait et pour quelles raisons. La chasse était une tradition millénaire, et permettait d'endiguer les surpopulations de certaines espèces, à partir du moment où elle était pratiquée avec respect et non pas dans le simple but de tuer pour le sport. Mais cela faisait longtemps qu'il n'avait pas chassé, au vu de son état quelque peu lamentable. Hizaki, en revanche, était souvent autorisé à parcourir la forêt à la recherche d'une proie à son goût, et Wilhelmina l'accompagnait généralement, autant pour se dégourdir les pattes et se divertir que pour rappeler au loup gigantesque qu'il n'était pas libre de faire ce que bon lui semblait, malgré la liberté relative qui lui avait été offerte.

Le vampire réfléchit quelques secondes et répondit à l'interrogation de la jeune fille.


"Comme vous avez pu le voir, Wilhelmina remplace mes membres manquants et me permet donc de travailler. Ce n'est pas parfait, mais nous sommes devenus assez proches pour qu'elle sache ce que je veux faire et le fasse pour moi. Généralement, ce sont de toutes façons des tâches relativement simples. De même, c'est elle qui va cherches les commandes des clients dans la réserve, pour m'éviter d'avoir à descendre et remonter mon escalier dans mon état.

Enfin, même si elle peut remplacer ma jambe comme vous l'avez vu, c'est une chose plutôt rare et, à ce moment-là, Hizaki prend le relais. Il me sert de monture, si vous voulez. Les gens de Bethesda et de l'Académie ne sont de toute façon plus tellement surpris, alors autant continuer aussi longtemps que j'en aurai besoin.
"

Le Changeur de Formes reprit sa place, remplaçant la jambe amputée du garçon, et celui-ci se déplaça un peu dans la serre. Quelques animaux sortirent de derrière les feuillages et allaient à sa rencontre avant de repartir. D'autres regagnèrent leurs cages, dans lesquelles ils s'allongèrent pour profiter un peu de la chaleur environnante. Les cages avaient été laissées ouvertes pour permettre aux animaux de se dégourdir les jambes sans qu'il y ait besoin d'avoir un employé supplémentaire pour s'occuper de cette tâche. Les bêtes restaient cependant dans l'enceinte de la serre et savaient que sortir ne leur était pas autorisé, aussi s'amusaient-il entre eux dans cet environnement luxuriant. Ils allaient parfois trouver un peu de fraîcheur au milieu des plantes. Le vampire avait déjà été témoin de tout ce va et vient, mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds ici. Les animaux avaient bien grandi. Il était content de voir que la guerre avait épargné la majorité d'entre eux.

Il ne savait plus tellement quoi dire pour faire avancer la conversation. Il avait perdu l'habitude de l'interaction. Il tenta cependant une nouvelle question, pour en apprendre un peu plus sur le profil de la jeune élève.


"Vous avez toujours habité le Monde Magique ? Ou est-ce que vous faites partie des Chimères qui ont vécu chez les Muggles avant de venir sur Beth ? Vous avez dit venir d'une clairière, mais sans plus de détail. Je ne veux pas paraitre indiscret, aussi ne vous sentez pas obligée de me répondre."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 22:06 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[J'avais pensé faire venir directement mon personnage de [b]Beth[/b], afin qu'elle ait l'habitude de sentir (voire baigner dans) la magie, et parce que pour moi c'est moins intuitif d'imaginer une clairière parfaitement conservée et protégée près d'un village Muggle traditionnel (même si c'est possible). En regardant la carte ( http://wand-academy.vraiforum.com/t270-Beth-Incomplet.htm ), je cherchais une forêt assez isolée et loin de Bethseda, sans être trop "méconnue".
Est-ce que tu penses que c'est possible de faire venir Sey de la forêt au Nord du Désert des Couleurs (ou Désert Mouvant) ? De plus elle n'a pas de nom, est-ce que je peux/dois en inventer un, me référer à un admin... ?

Ça me paraissait moins logique de la faire venir de Fondor (vu que Sirènes et Nymphes ne font pas bon ménage), de la Forêt des Arbres-Rêves (comme elle a l'air sombre), ou de La Spirale (parce qu'elle est aussi très mystérieuse, voire sacrée.)
Enfin si ça peut être un coin "plus ou moins connu" en bordure de La Spirale, ça me va aussi !

Si vraiment je ne peux pas, évidemment elle viendra d'un coin Muggle un peu édénique !]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 22:29 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

Bonsoir

Il est tout à fait possible de faire venir Sey de Beth, ce qui serait d'ailleurs bien plus logique que de la faire venir de la Terre Muggle.

En ce qui concerne son habitat, on peut voir sur la carte que la forêt au Nord du Désert des Couleurs s'étend jusqu'à un village en bord de mer. Notons, par ailleurs, que la carte n'est certainement pas à l'échelle, et cet endroit pourrait facilement être à une semaine de voyage de Bethesda, ou plus si nécessaire, ce qui en ferait un lieu idéal pour le point d'origine de ton personnage.

Cette forêt n'a pas de nom, bien qu'elle pourrait être appelée Forêt du Nord ou n'importe quel autre nom. Sans pour autant inventer un nom spécifique, il se peut que le coin de forêt d'où vient Sey soit désignée sous un nom connu des gens de la région, sachant que l'étendue de forêt semble large, il serait peu probable que l'intégralité des Chimères y ayant élu domicile se soient tous concertés sur un nom spécifique.

Concernant la Spirale, elle est un mystère, voire une légende. C'est le rêve de nombreux explorateurs de la trouver, mais c'est également pour beaucoup un secret qu'il vaut mieux garder à l'abri, de peur que des personnes mal intentionnées y voient le moyen de détériorer le tissu magique qui coule dans les veines de Beth.
On peut trouver ici et là de grands arbres magiques, qui peuvent être considérés comme des prolongements de la Spirale et qui sont issus d'elle, qui agiraient comme des tours de contrôle, et qui contiennent à eux-seuls beaucoup de magie. Il est déjà difficile d'en trouver un, alors trouver la Spirale, c'est une autre paire de manches.

Voilà plus ou moins le topo, en espérant que cela t'aidera.

Stewart

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Ven 31 Juil - 01:17 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Merci pour ces informations ! Une dernière question : est-ce que la mer qui borde le village a un nom ? J'avais bien envie d'en inventer. Et est-ce que j'efface mon message précédent ?]

"Comme vous avez pu le voir, Wilhelmina remplace mes membres manquants et me permet donc de travailler. Ce n'est pas parfait, mais nous sommes devenus assez proches pour qu'elle sache ce que je veux faire et le fasse pour moi. Généralement, ce sont de toutes façons des tâches relativement simples. De même, c'est elle qui va cherches les commandes des clients dans la réserve, pour m'éviter d'avoir à descendre et remonter mon escalier dans mon état.

Enfin, même si elle peut remplacer ma jambe comme vous l'avez vu, c'est une chose plutôt rare et, à ce moment-là, Hizaki prend le relais. Il me sert de monture, si vous voulez. Les gens de Bethesda et de l'Académie ne sont de toute façon plus tellement surpris, alors autant continuer aussi longtemps que j'en aurai besoin."

*Une monture, c'est épatant ! Enfin, personnellement, je ne me risquerais pas à monter un tel animal.*


Cela lui rappelait l'un de ses ouvrages préférés, un grand Répertoire de Chimères. Parmi elles se trouvaient les Sylphes, des êtres vivant dans des cités aériennes, et qui pouvaient voler : ils étaient si diaphanes et vaporeux qu'ils devaient utiliser des montures pour se déplacer sur la terre ferme. Peut-être même que l'Oracle était un sylphe. En tout cas, vu l'état du vampire, Hizaki semblait plus qu'utile... La nymphe se demanda quelle chimère était Stewart avant de devenir vampire - c'était peut-être un sylphe ?

Il retourna vers les cages, et elle lui emboîta le pas. De nombreuses créatures allaient et venaient autour de ces étranges cages ouvertes, surgissant de l'oasis de verdure ; la plupart saluaient le forgeron et repartaient.
Le vampire était redevenu silencieux, et Sey eut l'impression que la conversation était plus ou moins terminée. Pourtant...


"Vous avez toujours habité le Monde Magique ? Ou est-ce que vous faites partie des Chimères qui ont vécu chez les Muggles avant de venir sur Beth ? Vous avez dit venir d'une clairière, mais sans plus de détail. Je ne veux pas paraitre indiscret, aussi ne vous sentez pas obligée de me répondre."


"Rien d'indiscret, je vous rassure. Je viens d'une clairière dans une forêt qui se trouve, en partant d'ici, au-delà du Désert Mouvant... Cette forêt est immense, je n'y vis que dans la partie qui est près d'un village de pêcheurs, au bord de la mer. Il est appelé Lojjak, d'après une vieille légende, et nous appelons cette forêt l'Océan vert, à cause de tous les cours et points d'eau qu'elle recèle... au moins dans la partie connue."


L'Océan vert... En reparler la faisait se plonger dans ses souvenirs. Il était toujours plein de vie, de bruit et de mouvement, comme le véritable océan qui se trouvait plus loin. Et il était tout aussi insondable. Sey avait essayé d'explorer bien plus loin que sa région, mais d'une part, elle avait hérité du manque d'orientation de son père, et d'autre part, elle savait que la famille de sa mère se trouvait quelque part, plus loin. Et cette dernière n'aurait pas forcément apprécié de trouver le rejeton à moitié nymphe, perdu, de celle qui leur avait volontairement tourné le dos une vingtaine d'années auparavant. Et n'avait jamais tenté de reprendre contact depuis.
Cependant, une fois vers 12 ans, elle s'était réellement perdue. Elle était allée trop loin, et n'était plus dans sa forêt, elle sentait qu'elle avait atteint un endroit différent : les animaux ne lui parlaient plus, ou plutôt, c'était comme s'ils parlaient une langue différente. Le soir tombait, elle était fatiguée et surtout, elle avait peur. Et si personne ne la retrouvait ? Et si elle mourait de faim, de soif ou de froid avant, ou qu'elle se faisait attaquer par un animal inconnu ?
Un poisson l'avait sauvée. Un tout petit poisson, de la taille d'un ongle. Mais il avait une aura différente des autres, et brillait intensément dans le noir ; les autres poissons s'écartaient sur son chemin s'ils le croisaient. Le plus étonnant, c'est que lorsqu'il s'adressa à la nymphe, ce n'était pas en "langage" de poisson, ni en langue chimérique. C'était comme s'il parlait directement dans sa tête. Il lui dit de la suivre dans le cours d'eau, et Sey nagea de toute ses forces derrière lui, suivant cette petite étoile qui était son dernier espoir. Elle émergea d'un cours d'eau familier, le plus près de sa maison, mais lorsqu'elle voulut remercier son sauveur, il avait disparu. 
Depuis ce jour, elle était convaincue que la légende de Lojjak, le poisson qui veille sur les chimères de l'Océan vert et ses environs, n'était pas qu'un simple mythe. 


"La forêt est vaste" reprit-elle. "Mais l'Océan vert a une limite avec les autres parties de la forêt, même si elle n'est pas clairement définie. Un esprit-poisson veille sur cette partie de la forêt, ainsi que sur le village de pêcheurs auquel on a donné son nom. Il est dit que c'est la forme physique de la magie dont est imprégnée toute la région..."


Sey se tut, car elle sentait qu'elle commençait à être lancée, et si c'était le cas, elle pouvait ne jamais s'arrêter. 
L'oiseau avec qui elle avait conversé avant la venue de Stewart était revenu. Elle s'assit par terre, et le laissa se poser sur son épaule.


"Je ne suis allée qu'une fois dans le monde des Muggles, je ne m'en souviens pas bien mais je n'ai pas apprécié, c'est comme si la Magie était morte ou malade dans ce monde !" Ce disant, elle sortit machinalement l'eau de sa bouteille et se mit à jouer avec, par habitude. Il ne lui avait pas été possible de tracer les plus simples arabesques dans le monde des Muggles. "Si ce n'est pas trop indiscret, vous y êtes déjà allé ? Vous avez l'air d'avoir beaucoup vécu, et surtout, beaucoup voyagé."


Une lueur apparut dans ses yeux à ce mot, car qui dit voyage, dit histoires. Et qui dit histoire, dit une Sey aux oreilles grandes ouvertes pour ne pas en perdre une miette.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606


Dernière édition par Sey Novrael le Ven 31 Juil - 23:00 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Ven 31 Juil - 22:49 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[Vous pouvez l'effacer si vous le voulez, mais je ne pense pas que cela soit nécessaire. Au contraire, dans l'idéal, cet échange HRP pourra servir à de potentiels nouveaux qui se poseraient les mêmes questions que vous.]

"Lojjak... J'y suis déjà passé quelques fois."

Le vampire avait en effet beaucoup voyagé sur le territoire de Beth, et en connaissait une partie, mais il savait également qu'il lui restait encore une infinité de choses à découvrir sur ces terres inconnues, ou même les plus intrépides des aventuriers s'étaient perdus dans leurs quêtes folles de mystères et de trésors cachés. Il se douta que la Nymphe voudrait certainement en savoir plus, et lui-même ne voyait pas d'objection à satisfaire sa curiosité, sachant que ces séjours avaient été faits dans le cadre de son travail, aussi il reprit après avoir avalé une gorgée d'eau.

"Au-delà du Désert des Couleurs, encore plus au Nord, se tiennent régulièrement des enchères réservées aux artisans venus de tout Beth. Y sont mis en vente beaucoup de matières premières d'une grande rareté, et j'en reviens généralement chargé de lingots de métal et de pierres magiques valant une petite fortune.

Sur le chemin du retour, il m'est arrivé de faire des détours pour découvrir de nouveaux endroits, et j'ai déjà passé quelques nuits à Lojjak, avant de repartir à l'aube pour Bethesda. Je n'ai malheureusement pas eu la chance de beaucoup visiter ce qu'il y avait aux alentours, même si j'ai pu faire une balade ou deux dans la forêt autour du village. J'essaierai d'aller y faire un tour, quand mon état s'y prêtera.
"

On ne pouvait pas vraiment dire que cette anecdote représentait quelque chose que la Nymphe et le forgeron avaient en commun, mais cela pouvait être un début prometteur. Il revoyait le village. Des gens humbles, pour la plupart, dont toute la vie tournait autour de la mer et de ses trésors. Un mode de vie traditionnel, et une bière maison pas mauvaise du tout à la taverne. Un charme rustique qui devenait rare, ces dernières années. Du moins, là d'où il venait. Si calme de nuit et si animé en journée, il se rappelait des femmes et des enfants accompagnants leur époux, leur père, leur frère qui partaient pour une journée de pêche sur des rafiots qui avaient connu leurs grands-parents. Et du poisson à la table, le soir. Il avait eu la chance d'être invité à dîner chez une famille locale, un soir. Il était rentré peu de temps avant de la Terre Muggle et avait amené avec lui son lot de cicatrices et mutilations. Et pourtant, ces gens ne l'avaient pas jugé, n'avaient pas vu un vagabond malpropre, mais un simple marchand qui en avait beaucoup trop vu pour toute une vie. Le poisson était bon. La gamine était gentille. Elle n'arrêtait pas de lui poser des questions, sur ce qu'il faisait, ce qu'il avait fait, d'où il venait. Il était repassé, plus tard, mais ils étaient parti. Il avait appris des villageois que le mari était mort un jour de pêche en pleine tempête, avec les trois quarts de son équipage, et que sa femme et sa fille étaient retournées vivre chez ses parents. On dit souvent que ce sont les meilleurs qui partent en premier, et c'était peut-être pour cette raison qu'il errait encore parmi les vivants, lui.

Il reprit ses esprits après cette petite déconnexion du monde réel. Il se souvint de la dernière question de la Nymphe et lui répondit très simplement, réfléchissant en même temps à ce qu'il était judicieux de lui dire et de lui dissimuler. Elle n'avait pas besoin de tout savoir.


"J'ai passé plus des trois-quarts de ma vie sur la Terre Muggle. J'ai voyagé sur tous les continents, vu des choses incroyables. Des déserts de sel en Amérique du Sud jusqu'aux plages de sable noir en Islande, en passant par les villes tentaculaires et les étendues sauvages préservées de la main de l'Humain. Le monde des Muggles n'a rien à envier à Beth en terme de diversité culturelle... Simplement, ses habitants sont stupides. La plupart ne se rendent pas compte de la richesse dont ils disposent et qu'ils détruisent allègrement pour se complaire dans un confort aussi fugace qu'illusoire.

Mais en ce qui concerne la Magie... Elle existe, elle est bien présente, mais elle est si peu utilisée qu'elle se fait rare. En vérité, c'est un avantage pour nous autres, Chimères. Car même si elle est rare, plus rares encore sont les être en mesure de l'utiliser, et ceux-là (comme vous et moi) disposent alors d'une sorte de monopole sur le stock de magie. C'est une chose assez importante à prendre en compte et qui peut faire toute la différence.

Quoi qu'il en soit, oui... J'ai beaucoup vécu sur la Terre Muggle. J'y retourne encore régulièrement. Du moins, je le faisais, avant. J'ai encore des contacts, ici et là, et pas mal de gens qui me doivent des faveurs qu'il faudrait que je pense à utiliser avant qu'ils ne meurent, si fragiles qu'ils sont. J'ai tendance à perdre la notion du temps.
"

Il eut un sourire fugace en parlant. Oui, il avait un attachement tout particulier à la Terre, mais il se garda bien d'énoncer les détails. Les humains sont les êtres les plus belliqueux qu'il lui avait été donné de voir, et cet instant de destruction l'avait bien arrangé. Il n'était jamais à cour de champs de bataille où laisser s'exprimer sa sauvagerie, sur lesquels il pouvait redevenir lui-même, alors qu'il fauchait les corps. Les images revenaient dans son esprit. Les bombes, les tirs, les cris, les morts. Au Vietnam et à l'Afghanistan se superposaient les ruelles de Bethesda jonchées de corps déchiquetés. Il avait vu assez de morts pour dix vies d'homme. Et pourtant, la mort était son environnement. Il ne montra rien, mais dans son esprit, beaucoup de choses se bousculaient. Son regard était redevenu dur, sérieux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Sey Novrael
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2015
Messages: 43
Race: Nymphe (+sang angélique)
élève
Points personnels: 0

MessagePosté le: Mer 5 Aoû - 00:30 (2015)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut Répondre en citant

[C'est bien ce que je pensais. Merci ! Nouvelles questions :
Est-ce que les habitants 'lambda' de Beth sont tous des chimères, ou majoritairement des humains ? Et est-ce que tous les humains de Beth sont forcément Métamorphes, Hybrides, Sorciers, Lycans... ? Je veux aussi dire par là : il n'y a pas de Muggles à Beth ?]


Il n'était pas surprenant que le vampire soit passé à Lojjak. Malgré le caractère traditionnel qu'il avait gardé, c'était un village assez développé grâce au commerce : le poisson et les crustacés y étant abondants et de bonne qualité ; de fait, de nombreux marchands itinérants le considéraient comme un passage incontournable. En revanche, les voyageurs qui ne commerçaient pas ne faisaient généralement qu'y passer... Mais l'hospitalité des habitants leur laissaient toujours un bon souvenir. 
Sey elle-même avait quelques connaissances là-bas ; on n'eût pu dire qu'il s'agissait d'amis, car leurs interactions étaient limitées. D'une part, les parents de Sey, aussi aimables qu'ils étaient, évitaient au maximum tout contact, désireux qu'ils étaient de rester 'une partie de la forêt'. D'autre part, rares étaient les enfants de l'âge de la nymphe, et la plupart étaient timides, peu bavards ou encore trop occupés. 
Une seule partageait avec Sey la passion pour les histoires et les voyages, notamment parce qu'ils invitaient souvent les voyageurs à leur table ; hélas elle partit vite pour une raison que la nymphe ignorait. Apparemment, elle était repartie avec sa mère, chez ses grand-parents.

L'Hanimonienne avait vaguement eu vent des territoires du Nord et de leurs richesses, sans plus s'y intéresser - après tout, qu'est-ce qu'une nymphe ferait de lingots de métal ? Néanmoins elle tilta à "pierres magiques". Stewart était un forgeron... Sey était très curieuse de savoir quels genres d'armes et d'artéfacts ses stocks recelaient. 



En tout cas, le vampire faisait miroiter de nouveaux horizons en présentant le monde des Muggles, donnant presque envie à la jeune fille d'y faire un tour. Mais la froideur de ses yeux revint lorsqu'il en parla, et elle se demanda jusqu'à quel point ce monde était inhospitalier, par rapport à Beth.


"Eh bien... Je suppose que c'est un monde à visiter, mais je ne suis pas pressée d'y faire un tour, pour ma part." Elle marqua une pause. Ni l'un ni l'autre n'avaient plus envie de parler du monde Muggle, apparemment. "Vous avez parlé de pierres magiques. Je suppose que vous forgez des artéfacts les utilisant ; parlez-moi de votre armurerie."


Sey avait parlé avec entrain, mais doucement. Le vampire avait l'air fatigué, mais elle ne serait jamais fatiguée d'apprendre de nouvelles choses... Le ton qu'elle avait employé n'était pas un ordre impérieux, mais une invitation. Peut-être même qu'elle pourrait voir cette fameuse armurerie.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie est un cycle, mais c'est avant tout une histoire. On peut vouloir l'effacer ou la conserver.

Mais le mieux n'est-il pas encore de l'écrire ?

--- un grand merci à Soleilloo pour l'avatar (Deviantart)
http://soleilloo.deviantart.com/art/Sey-Novrael-545396606
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:21 (2017)    Sujet du message: La curiosité est un joli défaut

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> Le Parc -> La Serre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com