W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: L'achat des armes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> La Ville de Bethseda -> Les Ruelles magiques -> L'Epéiste Affirmé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 09:38 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
"Dans ce cas, bonne chance avec ces vilains garnement. Et puis si un jour tu m'embauche peut-être que je pourrais t'aider...on sait jamais"

Shookan venait de ranger ces trucs quand Kylie fit une chose que notre ami n'aurait jamais imaginé possible même dans un monde comme le sien. Elle leva un doigt et un livre vola du plancher jusqu’à un étagère pour bien se cloitrer dans son trou. Il laissa échapper un petit soupire de surprise et se tourna vers Kylie. Il allait lui poser une question mais Kylie reprit la parole lui coupant son élan.


"Un de rangé !..."

* J'AI BIEN VU OUI ! *
Shookan avait les yeux grands ouverts. Le vendeur avait l'air de complètement s'en balancer. * Que... Que quoi.... mais ... * Les pensées de notre ami fut encore ininterrompue par la voix douce de la demoiselle au cheveux blancs.

"Bon, aller hop ! On passe à la caisse et en route vers un autre magasin"

''Ok''

Ce fut le seul mot que l'esprit perturbé de Shookan put affirmer. Il fit signe de merci en baissant doucement la tête au vendeur et sortit du magasin suivit de Kylie. Les livres ne flottent pas. Point. C'était la plus basique des lois. Il marchait avec Kylie sans vraiment regarder où elle l'amenait. * Bon bon bon.... Je créé des images dans l'esprit des gens. De un, ce n'est pas ma faute, je ne suis pas humain. Ni même ..... quelques choses... De deux, les humains ne font PAS VOLER DES TRUCS !* Il regarda alors Kylie. Il regarda la demoiselle marcher avec grâce et il laissa tomber. Il venait de comprendre qu'il ne connaissait rien à ce monde. Que même la plus délicate des choses pouvaient surement mordre. Il leva les yeux au moment où un enseigne divulguait le nom du prochain magasin. * L'épéiste affirmé... sa affirme quoi un épéiste... * Il entra dans la boutique rectangulaire et devant lui se dévoilait plusieurs armes de tout genre. Longue lame tranchant, petite dague, hache et lance formait un gabarit d'arme plutôt intéressante. Il aimait déjà la boutique. Puisque Kylie était déjà venu, Shookan se tourna vers elle.

'' Euhmmm, on est ici pourquoi au juste ? Est-ce que sa fais partie des cours ou...* Des cours de 'Se tapper dessus avec des armes blanches' s'est nouveau sa...' *

Il n'avait aucune idée de se qu'il voulait, mais il connaissait ces goûts, des goûts de baudroie.

[Kikou monsieur le vendeur dénomé Hollow ^^ Si jamais tu as quelques choses à redire n'hésite pas et en passant, j'adores le choix d'arme que tu as pris le temps de créé Razz c'est super pour être franc Very Happy]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~Les jours passent comme des saisons et jamais ne reviendront. Comme le temps qui passent, je regardes les étoiles et espèrent vivre un nouveau jour où je pourrais enfin rire et respirer~
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 19:01 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

Shookan et Kylie après avoir effectué leurs achats au cabinet des merveilles c'étaient finalement dirigés vers l'épéiste affirmé en quête de nouvelles fournitures.

Ils entrèrent dans la boutique, c'était a peine la deuxième fois que Kylie pénétrait dans ce magasin où il y avait toujours autant d'armes...un peu normale pour une boutique d'arme! Kylie n'aimait pas vraiment les armes et préférait de loin la magie et les potions pour combattre car elle se sentait plus libre avec ses éléments là. D'ailleurs, personne ne lui avait encore fait la remarque, mais la sorcière n'avait pas de baguette magique et n'en avait jamais eu car cet objet qu'elle n'arrivait pas a maitrisé l'encombrait. Pour tout ses sort, elle utilisait uniquement ses mains.

Dans la boutique, Shookan fut le premier à prendre la parole :

'' Euhmmm, on est ici pourquoi au juste ? Est-ce que sa fais partie des cours ou..."

Kylie, biensur, répondit aussitôt. C'était bien son rôle de guide que d'éclaircir les interrogations des nouveaux à l'académie.

"Dans la liste des fournitures que tu n'as pas...ou plutôt que tu as oublier, il te faut une arme que tu trouveras ici. Cette arme va te servir pour les cours d'art du combat...je ne pourrais pas t'en dire plus je n'ai jamais assisté a ses cours. Mais le vendeur d'ici, s'y connais tellement bien que tu devrait trouvé ton bonheur en un rien de temps. D'ailleurs, tu as déjà une idée du type d'arme que tu voudrais ?"

Il ne restait plus qu'a attendre l'arrivé du vendeur, qui ne devrait pas tardé.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Dim 22 Fév - 01:34 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

[Je vous prie d'excuser mon temps de réponse. Je travaille actuellement sur mon Mémoire de recherche et ne dispose donc pas de beaucoup de temps pour faire convenablement du Role Play.

Ceci étant dit, je vous remercie, Shookan, pour votre commentaire. Cependant, je préfère préciser que les images utilisées dans le catalogue m'ont été envoyées par une ancienne Administratrice afin d'aider à la conception de la boutique. Ceci étant dit, je vous souhaite une bonne lecture.]


Dans le silence de son arrière-boutique, le vampire se plongeait dans le passé comme lui seul savait le faire. Il avait découvert tous ses murs et mis en évidence sa large collection d'armes à feu, dont certaines étaient plus grandes que lui, et s'occupait à les entretenir comme le voulait l'usage. Il en avait utilisé certaines, récemment. Non pas qu'il avait décidé d'aller chasser avec (il avait un grand respect pour les traditions de la chasse, et n'allait certainement pas utiliser des munitions militaires pour abattre du gibier), mais il ne sortait plus depuis des mois et l'ennui commençait à peser. Il ne voulait toujours pas mettre un pied en dehors de la boutique, pas si cela n'était pas nécessaire. Il ne comprenait pas. Lui-même ne savait pas de quoi il en retournait. Peut-être était-ce de la honte, face à ce qu'il était devenu : une loque, plus que l'ombre de ce qu'il était autrefois. Ou peut-être face à la ville. Il ne lui devait rien, avait toujours tout réussi par ses propres moyens, et pourtant il avait honte de se dire que malgré tous ses efforts, malgré toute son expérience dans le domaine militaire, qu'il s'agisse de tactiques standard ou de ruses de guérilleros qu'il avait glanées ici et là, il n'avait pas réussi à protéger les habitants. Il y avait eu tant de morts. Après toute une vie de conflits, cela ne devrait plus le toucher, mais il fallait croire que le calvaire ne s'arrêtait jamais. C'était peut-être la preuve qu'il avait un cœur, finalement. Ou alors que même l'être le plus froid ne peut échapper à la douleur. Il n'en avait que faire, du regard des autres, il avait fait plus qu'eux tous réunis pour faire tenir la ville, mais c'était sa propre conscience qu'il voulait éviter, la petite voix au fond de sa tête qui lui rappelait constamment le nombre de morts et de blessés qu'il y avait eu parce qu'il avait été trop faible.

La clochette sonna au-dessus de la porte de la boutique, signe que quelqu'un venait de pénétrer dans son espace vital. Distraitement, le garçon reposa le fusil Mk12 SPR sur l'enclume au centre de son atelier et entreprit de monter une à une les marches de pierre menant à la pièce principale et ses clients. Alors qu'il se rapprochait, il sentir un parfum qui lui était familier, mais s'il fut un temps où il retenait les gens, même ceux qu'il ne rencontrait qu'une seule fois, par leur odeur, à l'instar de l'animal qu'il était, il avait laissé tomber cette habitude ces derniers temps, plus par fainéantise et manque de motivation qu'autre chose. Aussi, lorsqu'il aperçut Kylie Black de l'autre côté du comptoir, il pensa pour lui-même Bah oui, évidemment... avant de porter son attention sur celui qu'elle accompagnait. Lui avait une odeur particulière, de même pour son visage. Beaucoup plus animal. Un côté sauvage qui ne lui plaisait pas beaucoup. Il n'avait pas peur, bien entendu : il était sur son territoire et, malgré ses handicaps, il savait qu'il pouvait compter sr les petites surprises de la boutique pour éliminer la potentielle menace. Mais il préférait ne pas y penser. Il devait arrêter. Il n'était qu'un client venu pour une arme, pas un quelconque assassin venu lui ôter la vie. En tout cas, il l'espérait pour le garçon alors que, discrètement, il empoignait sous le comptoir un revolver de gros calibre aimanté au meuble. Il avait entendu parler de lui. La Baudroie. Son visage était particulier, mais il ne le jugeait pas. Il ne le pouvait pas au vu de son propre physique. Kylie l'avait déjà vu, mais le nouveau ne devait pas s'attendre à cela. Devant lui se tenait un enfant qui ne devait pas avoir plus de 13 ou 14 ans. Il était petit et frêle, avec un visage pâle et de très longs cheveux blancs nattés qui lui tombaient derrière les cuisses. Son visage avait toute la partie gauche brûlée et craquelée, avec une orbite vide et calcinée, tandis que son cou était presque entièrement tranché et se retrouvait suturé grossièrement par du gros fil noir. Il n'avait qu'un bras et une jambe : le bras gauche était tranché au niveau de l'épaule et la jambe droite au milieu de la cuisse. Il était habillé dans une tenue militaire un peu grande.


"Kimaéri.

Je peux vous aider ?
"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 01:29 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

Shookan n'attendit pas longtemps ni même eu le temps de répondre à la question de Kylie qu'un jeune garçon, non, très jeune garçon se pointa derrière le comptoir. Il était très petit et extrêmement jeune pour rouler une boutique d'arme. Du moins, c'était l'avis de Shookan jusqu'à ce qu'il prit le temps de mieux observer le jeune homme devant lui. Son visage était détruit par des brûlures plus qu'apparente et son œil gauche manquait à l'appel. Il put voir que son bras était sectionné au niveau de l'épaule signe que le jeune garçon avait du vécu. Normalement, Shookan aurait été heureux de voir quelqu'un comme lui. Quelqu'un qui aurait pu comprendre se que c'était que de ressembler à un monstre. Quelqu'un qui connaissait les regards importuns et les murmures dans le creux des âmes sensibles. Pourtant, quelque chose le fatiguait. Un sentiment qu'il connaissait et qu'il n'aimait pas. Il savait que le jeune homme devant lui était sur ses gardes. Il ne savait pas pourquoi et ne tenait pas à le savoir mais il savait que ce garçon ne l'aimait pas beaucoup. Est-ce le regard ? Ou simplement un ressentiment qu'il pouvait lire comme t'en d'autres qu'il avait su lire si facilement à travers le regard des autres. Il sourit tout de même. Un sourire grand qui démontrait les dimensions titanesques de sa bouche. Ces yeux ,d'un blanc normalement immaculé, prirent leurs petites teintes rosés qui, pour beaucoup, ne montrait pas grand chose, mais pour le baudroie, c'était signe de son mécontentement face à une situation. Il n'avait pas envie d'avoir à ce forcer devant quelqu'un qui, tout comme lui, connaissait le jugement. Il resta alors lui même et retourna l'accueil de bambin avec sa voix grave et grinçante qu'il avait, dû à sa gorge et à sa bouche caverneuse.

'' Kimaéri mon cher. Je me nomme Shookan et j'ai su que je devais me présenter ici pour m'acheter une quelconque arme. Kylie est déjà venu ici et m'a dit que c'était le meilleur endroit pour. ''


Il prit une pose pour prendre le temps de regarder à nouveau autour de lui. Il aimait le choix des armes qu'il y avait autour de lui. Par contre, celle qu'il voulait, était absente. Il posa alors la question au jeune homme devant lui gardant toujours son air défensive.

'' Tu as, mon cher, une magnifique collection d'arme de tout genre. J'ai compris que j'avais droit à n'importe qu'elle genre qui était dans mon budget si je ne m'abuses, mais je ne vois pas se que j'aimerais dans tes étagères et présentoirs. C'est simple, j'ai toujours eu un faible pour les armes dentelées, aussi ironique que cela puisse sonner. Donc j'aimerais savoir si vous auriez une hache de bourreau communément appelé ''la bardiche à dent''. Vous savez, la hache à deux mains légèrement dentelé que les hommes du moyen âge utilisait pour tranché de haut en bas la tête des coupables.''

Il savait très bien que cette arme était lourde et pas très idéalpour les combats, mais, tout comme le baudroie, la force de Shookan était impressionnante. Le poisson pouvait manger et déplacer des animaux beaucoup plus gros et large que lui, donc notre petit baudroie avait hérité de ce don particulier. Non, il ne pouvait pas faire exploser des murs ou même lever une maison, mais une hache légèrement surdimensionné n'était pour lui qu'une simple hache. De plus, il savait que les dents d'une bardiche était utilisé comme une scie pour trancher. Le courbe légère de la lame offrait un angle parfait qui accentuait encore l'effet tranchante de cette magnifique instrument. Shookan savait que sur un humain, dans une circonstance autre que l'exécution, cette arme lui offrirait non seulement une puissance de frappe assez impressionnante dû au poids et à la force centrifuge de l'arme, mais aussi qu'elle serait plutôt sanglante et les plaies serait importante dû au dent sur la lame. Sûrement juste assez pour que Shookan puisse goûter au sang de sa victime et le détruire mentalement. Il était prêt à payer le prix pour avoir l'arme de son choix. L'idée derrière son arme excitait notre petit carnassier. Il tenta tout de même de garder son sourire et son sang froid car, tout de même, Kylie était la et ne voulait pas avoir une mauvaise image devant elle. Il attendit donc la réponse du petit vendeur et bien sûr, attendit que Kylie dise le Kimaéri à sa connaissance.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~Les jours passent comme des saisons et jamais ne reviendront. Comme le temps qui passent, je regardes les étoiles et espèrent vivre un nouveau jour où je pourrais enfin rire et respirer~
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 14:45 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

Après une courte attente, Hollow était sortie da sa cachette. Son apparence ne choquait plus Kylie, mais il dégageait toujours une aura qui inspirait de la peur à la demoiselle cependant elle se gardait bien de le montrer. Et ce contenta de le salué normalement :

"Kimaéri ! Je t'amène un nouvel élève."

Devant le choix incroyable de la boutique, la sorcière ce demandait ce que Shookan choisirait comme arme. Elle même avait choisie un arc de fer, qu'elle n'avait d'ailleurs jamais utiliser et qui était rester ranger dans le dortoir depuis son achat. Elle n'aimait pas combattre, tué, blesser, c'était une chose de se défendre mais elle faisait plutôt partie de ceux qui fuit plutôt que de ceux qui contre-attaque. A ce jour la seul personne qu'elle aurais vraiment aimer combattre et tué, c'était l'assassin de ses parents, elle était certaine qu'il existait et qu'elle finirait par le trouver quand elle serait assez forte. C'était la raison pour laquelle elle avait intégré cette école, pour accroitre ses capacités.

C'est alors que Shookan demanda a Hollow, l'arme qu'il aimerait. Kylie fut surprise quand il réclama une arme qui n'était pas présente dans le magasin. *C'est qu'il s'y connait* La sorcière eu un frisson glacial quand il mentionna qu'il avait un faible pour les armes dentelées, *Il a en déjà testées sur des êtres vivants ?* . Bien qu'elle contienne ses émotions, elle eu soudainement envie de partir en courant et de laisser Shookan et sa futur arme dentelé (si Hollow en vendait) tout seul. Mais elle resta là, a côté de lui, en se forçant a penser qu'elle n'avait absolument rien a craindre. *Pourquoi avoir peur avec deux personnes aussi charmantes et chaleureuses* se dit-elle sarcastiquement.

Elle ne fit aucun commentaires et se concentra pour ne rien faire paraitre à son malaise qui persistait. Elle avait hâte de passer à une autre boutique, moins...armée .

[ Wow, vous écrivez tous les deux de sacré pavé... et moi j'ai l'air de quoi a côté >.< ]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 17:10 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

[C'est une question d'habitude. Fut un temps ou j'écrivais moins que toi, et j'ai progressé au fil des ans.]

Le vampire attendit patiemment que les deux élèves aient fini de parler avant de prendre une grande inspiration et de pousser un long soupir sifflant. Il fallait dire qu'en terme d'étanchéité, des sutures malpropres n'étaient pas ce qui se faisait de mieux.Il n'allait pas se plaindre, cependant : c'était toujours mieux que de ne plus avoir de tête tout court, et il avait évité cela de très peu. Beaucoup de chance. Les gens oublient souvent qu'au-delà de l'expérience et des capacités d'un combattant, c'est surtout et avant tout la chance qui régit les champs de bataille. La chance peut certes être manipulée, les statistiques peuvent pencher en faveur du plus grand nombre, et il est vrai que plus un guerrier s'est battu, moins le facteur chance n'a de prise sur lui, mais malgré tout, elle est toujours présente. D'une certaine façon, on peut dire qu'elle travaille de concert avec Dame la Mort. Lorsque cette dernière fait un croche-pied à une victime innocente, libre à Dame la Chance de la rattraper ou de s'esclaffer de la chute en compagnie de sa comparse. Quoi qu'il en soit, le vampire poussa un long soupir avant de lever les yeux -ou plutôt l’œil- vers les deux jeunes gens.

"Vous tutoyez souvent les gens que vous connaissez pas ?"

Le forgeron ne tutoyait généralement que les personnes avec qui il avait déjà passé un peu de temps, autrement dit les gens qui n'étaient pas que de simples clients de passage qui ne remettaient presque jamais les pieds dans sa boutique. Les autres, il les vouvoyait, marquant ainsi une distance émotionnelle qu'il gardait à préserver autant que faire se pouvait. L'âge, il n'en avait que faire. S'il suffisait d'être plus âgé pour pouvoir tutoyer qui bon lui semblait, il tutoierait tout le monde, surtout les élèves de l'Académie, dont la plupart auraient pu être ses petits-enfants. Mais il se disait qu'après tout, c'était sûrement un truc de jeunes, et qu'il ne pouvait pas comprendre ça, lui qui avait grandi à une autre époque. Il avait souvent remarqué que les autres se tutoyaient plus facilement. Lui n'y arrivait pas. Les inconnus, il les vouvoyait, qu'ils soient jeunes ou vieux, hommes ou femmes. Il avait l'air blasé, mais ce pouvait être compréhensible au vu de sa situation quelque peu précaire, et surtout les longs mois depuis qu'il était dans ladite situation sans pouvoir, ni vouloir d'ailleurs, y changer quoi que ce soit. Il se détendit finalement après un nouveau soupir.

"Bref, peu importe."

Toujours ce chuchotement glacial. Le gamin sortit le revolver de sous le comptoir et fit basculer le barillet pour en vérifier le contenu. Six balles différentes, reconnaissables par le symbole gravé sur le culot des cartouches. Une pour chaque type de créature, ou du moins celles qu'il était le plus susceptible de croiser et dont il ne pouvait pas se débarrasser simplement avec sa lame. Il fit tourner lentement le cylindre avant de le remettre en place d'un geste vif du poignet. Tranquillement, il rangea l'arme derrière son dos, dans un étui en cuir accroché à sa ceinture, et fit quelques pas pour sortir de derrière son comptoir. Sa jambe manquante était remplacée par une bête prothèse en bois et en métal, qui servait plus de béquille que de réel substitut. Et elle était raide ! Dans les rayons, il prit une hachette en main. Il les préférait aux haches lourdes. Non pas que le poids l'encombrait, c'était surtout la mobilité. Malgré sa force surhumaine, il préférait jouer sur la vitesse et les attaques chirurgicales, comme l'assassin qu'il était censé devenir. Les épées étaient ses armes favorites, avec les sabres, mais la rusticité de la hache, couplée à une épée plus vive et maniable, en faisait une compagnonne de choix pour se débarrasser de ses adversaires rapidement et efficacement. Il comprenait l'attrait qu'avaient les vikings pour cette arme. Après quelques mouvements et passes diverses, il la remit à sa place.

"Fut un temps où je vendais des bardiches, mais elles sont plus en rayon, parce que je n'ai jamais eu un seul client que ça a intéressé. Mais vous avez de la chance, je les ai gardées dans ma réserve.

Hizaki !
"

A son nom, le loup gigantesque se leva et se retrouva en quelques secondes aux côtés de son maître. Il était massif, pratiquement aussi grand que le gamin alors qu'il était sur ses quatre pattes, au naturel, sans même chercher à intimider un quelconque adversaire. Une mâchoire puissante et des crocs acérés, tandis que ses yeux rouges fixaient sans ciller les deux élèves. Il sentait que l'un des deux était aussi un prédateur, mais tout comme le vampire, le loup était sur son territoire, ici. Au moindre signe de dispute, le gamin en aurait pour son argent. Mais il y avait une autre priorité. Le garçon aux cheveux blancs lui indiqua ce qu'il devait aller chercher. Un aboiement plus tard et une autre bestiole sauta d'une étagère sur le dos du canidé. Cela ressemblait à un renard noir et gris à six pattes, qui une fois posé sur sa monture, changea de morphologie pour celle d'un humanoïde avec des bras et deux jambes. Les deux animaux partirent prestement en direction de l'arrière-boutique.

"Du coup, ça vous fera 22 Wandines."

Après un instant, le loup revint, avec le Changeur de Formes qui portait la bardiche demandée. Le gamin la prit et la posa sur le comptoir. Le manche était en bois massif et la lame était recouverte d'un fourreau en cuir fermé par un bouton, pour permettre un transport sécurisé de l'arme.

"Il vous fallait autre chose ?"


[L'argent est à envoyer au Banquier]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 07:43 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

Shookan regarda le jeune homme lui faire la moral sur le tutoiement et il comprit que se jeune garçon n'était pas jeune. Visuellement, peut-être, mais Shookan savait très bien que les yeux pouvaient mentir dans ce monde. Il laissa alors s'échapper un mince '' Désolé. '' en guise de réponse. Le vendeur sortit ensuite une arme de sous son comptoir. Un pistolet qu'il devait cacher pour des occasions extrêmes. Shookan comprit pourquoi il n'avait pas aimé ce ''garçon''. Il devina que l'arme qu'il avait dans sa main présentement, devait être dans sa main pendant que Shookan lui demandait de l'aide pour son arme. Il détesta les âmes craintives. Pour lui, la peur était une faiblesse et la crainte était l'une de ces façades. Il avait eu plusieurs fois peur devant des situations, mais maintenant le calme régnait dans les situations intenses. Notre poisson avait tord sur Hollow, mais lui ne le voyait pas de cette façon. Shookan était si concentré sur ces pensées, qu'il ne comprit que les derrières paroles du vendeur.

''Mais vous avez de la chance, je les ai gardées dans ma réserve.''

C'était une bonne chose. Il allait avoir l'arme qu'il voulait. Il regarda le vendeur marcher hors de son comptoir et pu voir la jambe de celui si.
* Ouais... Il a du vécu.* Le jeune homme prit une hache dans ces mains et joua quelques secondes avec l'une d'elle comme perdu dans ces pensées. Shookan regarda l'habileté du garçon et comprit qu'en terme d'expérience, il était sûrement loin derrière lui. Il jugea le jeune d'un autre œil. Oui, les cours de l'école devaient être intéressant, mais peut-être que cette personne pourrait lui en apprendre beaucoup plus. Il reviendrait pour lui en parler, mais seul. Vue la réaction de Kylie plus tôt, il savait que la jeune fille devait être mal à l'aise. Il se tourna alors et lui sourit. Son sourire était rieur et montrait plus qu'il était content d'avoir ce qu'il voulait qu'autre chose.

'' Tu avais raison, c'est une chouette boutique. Toi, tu as acheté quoi ? Parce que à voir comment tu fais flotter des trucs, je vois même pas comment une arme pourrait être utile. ''

Il rit légèrement imaginant Kylie faire flotter les personnes dans le ciel en les grondant comme si c'était mal de vouloir se battre. C'était seulement pour détendre l'atmosphère parce qu'il savait très bien comment il s'y prendrait lui. Ces pensées furent couper par la voix du vendeur qui appela un certain ''Hizaki''. Un loup immense émergea de derrière et vint près du vendeur. Shookan adorait les loups. C'était un animal à la fois puissant et très fier. Il voyait les loups comme un prédateur respectable et surtout à respecter. Il regarda l'immense loup dans les yeux d'un rouge de sang et inclina légèrement la tête devant cette magnifique créature. Non pas parce qu'il avait peur, seulement parce que même s'il y avait une chance de bataille contre cet animal, il l'aurait évité, par respect pour ce fier prédateur. Ce fut ensuite une autre bestiole qui fit son entrée. Shookan ne comprenait même pas ce qu'était cette chose. Il essaya de comprendre, mais elle changea alors de forme, devenant un espèce d'humain bizarroïde. Il laissa tomber et regarda Kylie espérant une réponse plus digne que son savoir maigre des animaux magiques.

'' Euhmm... Est-ce que tu sais qu'est-ce que sait ? Bah le nom de cet.. animal, si c'est bien un animal... ''

Il avait posé la question un peu plus fort, dans l'espoir que peut-être, le vendeur répondrait. Il s'entendait à un silence de sa part, mais ne sait-on jamais. Il regarda alors les deux créatures revenir avec une bardiche magnifique. Un grand manche en bois et une tête en acier digne de ce nom. Shookan était heureux. Il sortit les 22 wands que cela lui coûterait et les posèrent sur le comptoir. Il prit ensuite la bardiche dans sa main et inspecta l'arme rapidement. Il savait que la pochette était pour la protection d'autrui et il n'osa pas la retirer devant Kylie. Il savait que la lame était sûrement en parfaite état et que s'il y avait quelque chose, il reviendrait de toute façon revoir le vendeur pour qu'il arrange le tout et pour lui parler personnellement.

'' La dernière chose que je vous demanderais.
Il prit le temps de vouvoyez le garçon cette fois. Est-ce que vous livrer directement dans les chambres ou je dois l'apporter ? Non pas que ça me dérange, mais j'imagine que les gens n'aimeront sûrement pas voir une genre de truc comme moi avec cette hache dans mon dos...''

Shookan n'aimait déjà pas les foules, ni même les gens en particuliers. Il n'imaginait même pas le réaction des gens quand il le verrait avec une bardiche dans le dos. Il attendit donc la réponse du vendeur et de Kylie tout en rangeant sa bourse et son sac.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~Les jours passent comme des saisons et jamais ne reviendront. Comme le temps qui passent, je regardes les étoiles et espèrent vivre un nouveau jour où je pourrais enfin rire et respirer~
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 18:52 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

"A vrai dire, moi non plus je ne vois pas très bien en quoi pourrait me servir une arme...mais c'est parce que je n'est aucune expérience, je suppose. En tout cas, moi, j'avais choisi un arc de fer..." *qui me serviras peu être un jour on sait jamais*

Kylie était toujours tendu et attendait juste que le moment se passe quand Hollow appela son loup. Elle l'avait déjà vue plusieurs fois, heureusement et sa tension ne monta pas plus quand il arriva. Puis, une créature pour le moins bizarre sauta d'une étagère pour se retrouver sur le dos du loup gigantesque. Shookan sembla surprit et posa une question qui confirma sa stupeur.

"Je crois que c'est une Cambia et si je me souvient bien elle s'appelle Wilhelmina"

Kylie ne se souvenait pas extrêmement bien mais la première fois qu'elle était venu, elle avait aussi aperçut la bestiole et avait entendu Hollow l'appeler par son nom. Elle se tourna vers celui-ci pour qu'il la corrige si elle avait dit une grosse bêtise.

Enfin, on en avait pratiquement fini dans cette boutique et la sorcière n'en pouvait plus mais ne le montra pas pour le respect du gérant. Elle se retenue de courir vers la sortie de la boutique pour sortir de cette caverne à arme à feu et tranchante et on ne sait quoi d'autre encore.

[...je vais pleuré ! C'est plus des pavés que vous écrivez, c'est des nouvelles (pour ne pas dire roman) ...bref, je m'améliorerais...peut-être...un jour...snif]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Hollow Stewart
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 1 034
Race: Vampire
Elève/Commerçant
Points personnels: 707
en deuxième année

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 13:03 (2015)    Sujet du message: L'achat des armes Répondre en citant

[N'en fais pas une priorité, Kylie, ça viendra avec le temps. L'important, c'est d'écrire correctement et de manière compréhensible, et que l'information soit claire. Le reste, c'est de la fioriture. Ce n'est pas parce que quelqu'un écrit beaucoup que cette personne écrit bien (je pourrais divaguer pendant 3 pages sur la météo, ça ne ferait pas de mon texte quelque chose d'intéressant à lire). Entraine-toi, inspire-toi du travail des autres pour essayer des choses nouvelles, mais surtout, soit à l'aise avec ton écriture. Cela ne sert à rien de te forcer à écrire beaucoup si ce n'est pas plaisant pour toi : n'oublie pas que tu es ici pour t'amuser.

Je tiens à préciser une chose, aussi. J'ai peut-être mal compris la réponse de Shookan, mais en vérité, Hollow n'a pas peur de Shookan. Ce n'est pas de la peur ou de la crainte à proprement parler, juste une mesure de prudence. De toutes façons, il sait que les clients ne survivraient pas 3 minutes s'ils tentaient quoi que ce soit, ne serait-ce que par la présence du loup. Après, on ne peut pas nier que mon personnage est légèrement paranoïaque, ce qui le pousse à avoir un comportement qu'on pourrait qualifier de craintif, mais c'est plus un résultat de son Trouble de Stress Post-Traumatique et le fait qu'il est toujours sur ses gardes, comme tous ceux qui ont fait la guerre et qui ont beaucoup tué, et beaucoup échappé à la mort. Mais honnêtement, s'il voyait la mort arriver, il irait lui faire un câlin et rigolerait avec.

Sur ce, bonne lecture !]

"Mutaforma, ou Métamorphe.

C'est vrai que je les appelais Cambia, pour Cambiavalute di Forma, mais mon Italien était très rouillé. Aussi, pour éviter les amalgames avec les chimères métamorphes, vous pouvez appeler ces créatures des Changeurs de Formes. C'est juste que je trouvais que c'était plus joli dans l'autre langue.

Et oui, elle s'appelle Wilhelmina.
"

C'était vrai que pendant des années, il était resté sur cette fausse traduction qu'il avait faite sur le pouce. L'Italien, ce n'était pas son point fort. Lui était un anglophone et un francophone, avait de bons rudiments de Russe, d'Espagnol et d'Allemand, mais pour ce qui était des autres langues, il avait encore beaucoup de lacunes même s'il lui pouvait facilement se déplacer dans les pays et s'en sortir. Les termes techniques, en revanche, c'était autre chose. Quoi qu'il en soit, le forgeron tendit sa main gantée pour gratter l'animal entre les oreilles. elle se roula en boule, frétillant de bonheur avant de grimper sur le garçon et de se liquéfier en une matière métallique qui fit rapidement le tour de son torse et prit la forme d'un bras argenté, solide comme l'acier, et décoré de fines gravures sur toute sa surface. Elle aimait beaucoup l'assister de cette manière, lui donner l'impression qu'il n'était pas si handicapé. Il appréciait le geste mais ne se faisait pas d'illusion. Il ne s'en faisait plus depuis longtemps. Il avait vu le monde tel qu'il était, et il savait qu'il n'y avait plus beaucoup d'espoir. Bethesda survivrait un temps, peut-être plus longtemps que d'autres. Mais la Terre, celle où il avait passé toute sa vie, elle dépérirait bientôt face à l'égoïsme des humains. Ces pauvres créatures l'avaient bien cherché, au final. Ils se rendraient vite compte, lorsque l'air viendrait à manquer, que leur argent ne leur apporte aucun oxygène. Stupides créatures. Il sortit de ses pensées et répondit à l'interrogation du jeune homme devant lui.

"Fut un temps où j'avais encore ma taille adulte, et chaque fois que je me déplaçait, y a cette épée qui me barrait le dos."

Le garçon montra d'un signe de la tête un cintre sur lequel était pendu un long manteau de cuir rouge sang, rafistolé par endroits mais toujours en excellent état, et dans son dos était fixée une épée de près d'un mètre cinquante, pesant environ cent cinquante kilos (il l'avait lestée spécialement pour que tout le monde ne puisse pas l'utiliser, et pour augmenter l'énergie cinétique déployée par ses coups), avec une garde faite de crânes et d'un début de cage thoracique, de même que des bras, en métal et un pommeau ornementé de pics. La lame était parfaitement symétrique, et avait pris près de six mois pour être la plus parfaite possible sous tous les angles, autant au niveau de sa forme qu'au niveau de sa composition. Il avait, il y avait quelques semaines seulement, ajouté un onglet de chaque côté, qui s'étendait sur deux tiers de la lame. Cela ne l'allégeait pas trop, mais avait un côté pratique. Enfin, il avait surtout passé beaucoup de temps à l'enchanter et à dissimuler de petites surprises à l'intérieur. On pouvait clairement dire qu'il s'agissait de son œuvre la plus aboutie. Et sur cette même veste, dans le dos également, deux holsters en cuir contenant de longs pistolets, un argenté et un noir. Oui, il fut un temps où il ne se déplaçait jamais sans son attirail.

"Tout ça pour vous dire que les gens de cette rue sont habitués à voir une espèce de taré se trimballer avec un hachoir de géant dans le dos, et je crois que ça ne les étonne plus. Après, je peux comprendre que vous ne vouliez pas attirer l'attention, ni vous encombrer inutilement (surtout si vous avez d'autres courses à faire, je sais que certaines boutiques sont plutôt étroites), donc si c'est ce que vous préférez, je peux l'envoyer immédiatement. Wil et Hizaki s'en chargeront et vous l'aurez dans votre chambre en rentrant de vos courses."

Il prit alors une pause, rangeant les pièces dans sa caisse. Il avait le sentiment qu'il reverrait le nouvel élève bien assez tôt. Il pouvait le ressentir. Ils n'étaient pas tout à fait de la même espèce, mais ils étaient assez similaires pour qu'il puisse savoir ce genre de choses. De toutes façons, il avait toute l'éternité.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
*Avatar & Signature by Nier*

"... Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée."

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:56 (2017)    Sujet du message: L'achat des armes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> La Ville de Bethseda -> Les Ruelles magiques -> L'Epéiste Affirmé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com