W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le baudroie abyssale ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Sanctuaire de l'Oracle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 10:59 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nom/Prénom :Lenhart Shookan

Age :19 ans

Race :Hybride

Rôle dans l’école :élève

Description physique : Shookan mesure 1m86 et est extrêmement mince. Cela ne paraît pas, du moins, pas vraiment sous son long manteau noir à capuche sous lequel il cache son terrible visage. Shookan est né demi-humain, demi-baudroie. Ses yeux sont d'un blanc globuleux presque livides et ses dents sont longues et tranchantes comme des rasoirs. Son sourire ne lui a jamais plu, mais que peut-il faire face à la réalité de sa mâchoire qui lui empêche de complètement fermer la bouche. Il prend donc les devants et il sourit toujours du mieux qu'il le peut. Sa peau est d'une pâleur immaculée et ses veines bleutées sont parfaitement visibles à l’œil nu. Shookan marche toujours d'un pas rapide et fier, car il ne veut en aucun cas montrer son désarroi face à son passé. Il porte toujours de longs manteaux à capuche, pour des raisons évidentes, mais les variétés sont surprenantes : noir, blanc, bleu ou rouge, Shookan se stylise du mieux qu'il le peut. Ses cheveux sont d'un noir presque bleuté et ont une légère lueur en leur seuil, ce qui lui donne un regard perturbant. Par contre, ses cheveux sont très court, car sa physiologie lui à fait don d'un gras corporel assez présent. NON, il ne pu pas, ni n'est malpropre, car il adore les bains, les douches et tout autre divertissement aquatique. Son habilité à nager laisse par contre à désirer.

Description caractérielle : Shookan est un jeune homme calme qui déteste les arguments et autres chamailleries. Il voit la vie comme un fardeau, mais il ne baisse jamais les bras face à d'éventuels défis. Il croit très fort en l'amour et en la famille et il espère vivre un jour entouré des êtres qu'il aime. Son passe-temps favoris consiste à manger. Il adore boustifailler comme si c'était le dernier jour et repas de sa vie. Shookan rit et adore rire. C'est un jeune garçon qui prône le bonheur et la joie, mais prenez garde à sa mauvaise humeur, car la colère est pour lui un chemin sans retour. Ce venin l'envahit répandant en lui son instinct animal de tueur qu'il se refuse à altérer une fois commencé. Le sport est pour lui une activité comme une autre. Il n'aime pas, mais ne déteste pas. Il est toujours enthousiaste à participer aux activités obligatoires, mais rarement vous le verrez s’inscrire de lui-même. La gente féminine ne lui fait pas froid dans le dos, au contraire. Il respecte de tout cœur le sexe opposé et il tombe très facilement sous le charme de celles-ci. Timide, il ne passera que rarement aux premiers pas, mais il sera prêt à tout pour charmer la jeune fille qui lui a fait de beau yeux. Shookan est très studieux et adore l'école. Son cerveau, toujours en activité, en redemande toujours plus. Il aime la lecture et les légendes. Les histoires le passionnent d’où son goût d'aventures. Écouter les hommes et les femmes parler de monstres lui rappelle toujours qui il est, mais lui fait aussi comprendre qu'il n'est pas seul, bien au contraire. Agile, pas vraiment. Fort, plus ou moins. Résistant, voilà qui il est. Son cœur, son esprit et son âme sont tels des rochers devant l’aversion, les antagonistes et les moqueries face auxquels jamais il ne fuit. Son parler est simple, mais franc, et jamais, derrière son regard horrifique ou sa voix, l'on peut entendre ou voir la moquerie, le mensonge ou la négligence. La vie d'autrui est pour lui quelque chose à respecter... Du moins, quand le vice rageur ne s'empare pas de son corps pour en faire la bête qu'il est vraiment.

Situation familiale et origines :

"Clair mon amour, calme toi mon cœur. Je suis près de toi. Sert ma main et tiens bon. Je t'en pris ma chérie."

Le lit était d'un rouge presque noir. Face à la jeune femme se tenais à genoux une sage-femme et à sa droite son époux Morisse. Quelques semaines plus tôt, Morisse et Clair se baignaient dans l'océan non loin de leur maison. Petite maison du sud calme où l'on pouvait sentir le blé matinal coupé à même les mains des villageois environnants. Clair baignait son ventre gonflé dû à l'amour des deux êtres. Morisse et Clair avaient fuit la guerre et la rivalité pour vivre en Hermite avec autres gentils gens. Paisible petit bout de terre où tous et toutes avaient leur place. Morisse, qui quelques secondes plus tôt ventait à son voisin la beauté de sa femme, entendit le long hurlement de sa femme. Un cri, un seul, déchira l'homme comme une lame dans un beurre mou. Il se tourna et vit sa femme couchée sur le dos criant de toute ses forces. Quand Morisse arriva au chevet de sa femme, il vit l'immense plaie dans la jambe de la demoiselle. Une parcelle entière de son membre manquait à l'appel, mais le plus perturbant était le sang, non pas rouge, mais plutôt noir qui s'écoulait de la plaie. D'urgence, la jeune femme fut transportée à son domicile. Les jours avançaient et la santé de sa bien-aimée était critique. Elle vomissait de la bile noire légèrement verdâtre. Sa jambe était si pustuleuse que même le médecin du village n’eut qu'autre choix que de la couper. Le ventre de la femme bougeait de plus en plus. Les cauchemars incessants de Clair la mettait à fleur de peau. Le pauvre couple était réduit a néant. Quand elle accoucha finalement, ce fut dans la souffrance et les pleurs.

"Morisse, mon amour, ne lui en veut pas. Notre enfant est la seule chose qui reste de notre amour. Tout le reste n'est que poussière. Regarde-moi et dis-moi que tu m'aimes encore."

Les derniers mots de Clair glissèrent de la bouche de la jeune femme comme la larme sur la joue de Morisse. Rapide et suivit d'un silence lourd comme le fer. Morisse n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit. Sa femme était morte, agonisante, désespérée et en manque du sentiment si vif qui existait il n'y a que quelques mois de ça. Les pleurs d'un bébé sortit Morisse de sa stupeur, mais , à la surprise du père, ce fut le cri de la sage femme qui résonna le plus. Quand Morisse s’avança pour voir l'enfant, il fut d'abord horrifié. L'enfant était blême, si blanc qu'on voyait presque son cœur battre. Son visage était déformé par un rictus horrible et ses yeux étaient plus visqueux que des algues fraichement pêchées. Ce n'est qu'après qu'il comprit et il contempla l'enfant d'un autre œil: celui d'un père aimant.

"Mon petit, tu es ce qui reste de l'amour de ta mère et du mien. Je vais te nommer Shookan, qui signifie renaissance et éternité dans les anciennes langues, car mon fils, notre amour doit renaître de toi et vivre pour l'éternité."

Morisse prit son fils et demanda à la sage femme de partir. Il prépara des baguages rudimentaires et mis capte vers l'inconnu.

9 ans plus tard-

"Papa, je suis là."

Shookan était maintenant un jeune garçon. Petit homme à la fois tranquille et zen, il aidait son père avec les animaux le matin et rentra le midi pour étudier. Toujours souriant de ses grandes dents de baudroie, il s'estimait chanceux de vivre une vie si paisible. Le gens des alentours avaient une peur bleu de cet enfant. " Un monstre des abysses, voilà ce que tu as Morisse !" criait un viel homme. "Pourquoi ne pends-tu pas cette abomination pour nourrir tes cochons !" beuglait un autre. Les insultes volaient à chaque nouvelle journée et Morisse se battait toujours, revenant avec plusieurs coupures et blessures. Cependant, Shookan savait. Les jours paisibles avait cessés depuis peu. Il savait que plusieurs de ces coupures n'était pas des combats de son père. Les cernes de son père devenaient larges et creuses et son regard fuyant. Les jours de bonheur cessait de plus en plus rapidement. La nuit, il regardait son père au pas de la porte, s’ouvrant les bras pleurant face aux cendres de sa femme. Priant doucement : "Clair, je ne puis continuer a vivre tel tourment mon amour. Notre fil est intelligent mais nul ne l'accepte. Pas même moi et je m'en veux.." Shookan savait a quel point cela devait être dur. Voilà pourquoi il souriait toujours devant son paternel. Lui même priant d'un jour pouvoir devenir meilleur, mais le destin en avait décidé tout autrement. Le jeune bambin avait un don. Un don terrifiant dont il ne contrôlait que trop peu la puissance. Le don de faire pleurer même le plus vaillant des hommes et c'est avec ce sort que Shookan cella son destin. Une journée comme une autre débutait. Son père était blême et son regard était vitreux. Shookan lui sourit de plus belle et lui dit :

" Je vais travailler plus tard aujourd'hui et j'irai chercher de l'eau, d'accord papa ?"


Son père ne put que sourire face à cette tentative de bien-être de son fil. Il lui répondit d'accord et Shookan partit. Au puits, un jeune garçon âgé de 16 lune l'attendait, bâton en main. Shookan déposa son sceau et tenta de lui expliquer qu'il ne voulait pas se battre, mais le garçon cria que les monstres devaient retourner dans les flammes d'où ils venaient. Chargeant le bambin, Shookan comprit qu'il n'avait pas le choix. L'adolescent commença donc par entrevoir le soleil s'éteindre. Le ciel d'un rouge presque noir se mit à déverser une pluie de sang. Une odeur de putréfaction se faisait sentir dans l'air. Il regarda à gauche, des corps. Partout, des corps, dans les arbres et sur la terre. À droite, la même vision d'horreur s'offrait à lui. Il entendit alors un rire. Un rire résonnant dans ses oreilles tel des ongles sur un tableau noir. Quand il regarda devant lui, un monstrueux ver le fixait de ses 30 yeux blancs. Une bouche remplit de tentacules parcourait un chemin le long de ses cuisses et de son torse. Il ne put bouger. Ses forces l'avaient quitté depuis longtemps. Il sentit alors les tentacules entrer par tous les orifices qu'elles purent trouver. Le garçon tomba dans l'inconscience et son cœur se mit alors à battre beaucoup trop rapidement. Shookan était devant le jeune homme. Il ne bougeait guère et souriait de plus belle. Les cris de l'enfant étaient un son, ma foi, si.... savoureux. Une mélodie d'un doux parfum. Un hymne à la peur composé par le plus doux et tendre des musiciens. Ce fut seulement quand il vit le jeune garçon convulser qu'il comprit ce qui se passait. Une crise cardiaque qu'il ne put arrêter. Les villageois accourraient et Shookan savait très bien qu'ils l'avaient déjà tous vu faire. Il prit alors ses jambe à son cou et couru vers son refuge. Quand il entra chez lui, il cria le nom de son père.

"PAPA ! PAPA ! Je suis désolé papa, j'ai échoué... PAPA ! Où es-tu bon san.."

Il ne put terminer sa phrase. Le son sourd d'un battement contre le mur. Un crissement long, une corde attaché à une poutre. Il regarda son paternel, les yeux aussi blanc que son fils. Du sang coulait de son nez et doucement les gouttelettes s'écrasaient contre le plancher déjà taché. Ses genoux cognèrent le sol et c'est avec un sourire figer à ses lèvres qu'il regarda l'horreur. Aussi bien tenta t-il de fermé la bouche, il ne le pouvait pas. Un claquement de porte se fit alors entendre derrière lui. Son oncle était la, debout et lui cria :

" Aller Shookan ! BOUGE ! Suis-moi on doit partir maintenant. ALLER !"

Le vieil homme avait toujours été bon avec le fils de Morisse. Le message qu'il avait reçu quelques minutes plus tôt l'avait mit en alerte et il avait compris que le jeune garçon aurait besoin de lui. Ils coururent alors aussi loin que possible et Shookan, l'âme vide, regarda sa maison prendre doucement feu. Les torches et les cris des villageois pouvaient se faire entendre loin derrière eux et c'est avec le sourire aux lèvres que Shookan pleura la perte de sa famille.

Plusieurs années passèrent et Shookan était maintenant un homme. Le temps était venu de dire au revoir à son passé et Kimaéri au futur. Il donna la main à son oncle, le prit dans ses bras et marcha vers son destin qu'il espérait bon et rempli de bonheur. Ce fut avec le même sourire que le jour noir qu'il dit au revoir à l'homme qui l'avait vraiment vu tel qu'il était, le baudroie abyssale des eaux du Sud.

Pouvoir :Shookan a le pouvoir de faire naître d'horribles cauchemars dans l'esprit des gens. Aucune douleur n'est présente, du moins physique, mais il prend un malin plaisir à ravager l'esprit de sa victime. Notre petit poisson a aussi le pouvoir de lire le liquide cellulaire (sang, salive, etc.) pour lire en l'individu comme dans un livre ouvert. Non pas vraiment son passé, ni ce qu'il pense, mais plutôt ses peurs et ses faiblesses. Un poison très efficace et malin qui apporte souvent migraines et maux de cœur. Rien comparativement avec son prédécesseur par contre.

Hors RP :
_ Comment avez vous connu W.A.N.D.? Google
_ Quel est votre expérience en RP? Plutôt inexistant
_ Mot de passe ? Ne crois pas qu'au Magique, Espoir du Corridor, J'offre ma Coupe Vide, Ou souffre un Monstre d'Or
Chronologie :
_ Présentation rédigée en : 2015
_ Présentation modifiée en : ^^
Revenir en haut
ORACLE
Personnages Spéciaux

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 198
Race: Grand Esprit lunaire
Interprète des quatre âmes
Points personnels: 0

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 19:58 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Assis sur la statut du dragon Hydrisse, l'Oracle contemplait Beth, plus particulièrement l'académie de magie Wand dans laquelle il s'était installé il y a longtemps de cela. Il jugeait les nouveaux élèves qui venaient trouver en ces lieux une école, un nouveau foyer ou bien d'autres encore, tout dépendait des raisons de la personne, et il en avait vu passer des jeunes personnes, toutes différentes les unes des autres. Depuis quelques semaines déjà, les habitants de Beth venaient de partout afin de donner de leur temps et de leur compétences afin d'aider à la reconstruction de ce qui faisait la fierté de ce monde, leur école de magie ... Les pensionnaires aussi mettaient la main à la patte, tous oubliés plus ou moins leurs différents passés pour reconstruire cette académie qui a tant souffert il n'y a pas si longtemps... Et comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, de nouveaux élèves faisaient leur arrivée dans cet établissement, et c'était également le cas aujourd'hui, une nouvelle présence était entrer dans son Sanctuaire ...

L'Immortel analysa cette personne, un jeune hybride en apparence mais qui cachait un passé et des pouvoirs qui n'étaient pas communs, même ici. IL sonda son passé, sa personnalité, son être tout entier était analysé par le Gardien du Sanctuaire afin qu'il décide quelle maison était la mieux adaptée pour suivre cet être unique. Après avoir décidé assez facilement, l'Etre de brume se déplaça et descendit pour apparaître juste devant ce garçon à qui il annonça tout en tendant une main de brume, d'une voix calme et lointaine malgré sa présence juste à quelques centimètres d'elle:

" Bienvenue à toi jeune hybride, les Gardiens ont parlé, l'Ange Hanimon sera ton Gardien et ton guide à travers ta nouvelle vie, il t'aidera a gérer la noirceur que tu as en toi... sois-en fière et digne, les élus de l'ange apportent la lumière sur ces terres ..."

Puis, de la même façon mystérieuse dont il était apparu, l'Oracle disparut pour laisser place à cette nouvelle recrue ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
A travers l'espace temps,
Je sonde votre cœur,
Je décide de votre camp
Et reconnait vos peurs.
Revenir en haut
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Dim 18 Jan - 11:20 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Un long chemin épuisant s'était présenté pour Shookan. Des heures de marches, une foule de gens à éviter. Pourquoi, c'était-il demandé ? Parce qu'il le fallait. Un changement nouveau devait arriver. Quelque chose de bien. Par contre, l'évènement devant lui aujourd'hui, le surpris du plus haut point. Vêtu d'un long manteau noir, Shookan avait son capuchon , cachant son visage du mieux qu'il pouvait. La lueur de ses cheveux decoupait son visage et faisaot resortir ses yeux et dents, lui donnant presque un regard fantômatique. Devant lui, ce tenait une immense statue de dragon. À la fois magnifique et effrayante, cette créature avait , pour Shookan, bien de bon souvenir. Des discutions devant une chopine avec son paternel. Des histoires à faire rêver quoi. Les yeux blancs et globuleux de Shookan devînt humide à cette pensée. Il essuya rapidement son visage car, tout de même, il ne voulait pas avoir un sourire si béa et les larmes aux yeux, devant une si majestueuse créature. C'est alors que Shookan sentit un frisson lui partir l'échine. Un sentiment de fraicheur comme si, quelqu'un pénétrait en son fort intérieur. *Surement un coup de froid.* Il passa alors sa main devant son visage comme pour chasser une brume placer devant lui. Il leva les yeux, et vit alors un être de brume descendre devant lui. L'être n'avait rien de très tangible. Seul une forme plus ou moins spectrale qui n'avait rien d'ordinaire pour notre jeune hybride. Les yeux remplient de question, il chercha les réponses les plus plausibles. *Surement un mirage. Non c'est beaucoup trop réaliste. De la magie ? Mais qui alors ?* Shookan chercha autour de lui une réponse en vain. Il fit alors un pas en arrière, trop décontenancé pour vraiment prendre le dessus sur l’événement. L'être prit a lors la parole, d'une voix douce et clair qui, tout de même, fit sursauter notre jeune homme.

" Bienvenue à toi jeune hybride, les Gardiens ont parlé, l'Ange Hanimon sera ton Gardien et ton guide à travers ta nouvelle vie, il t'aidera a gérer la noirceur que tu as en toi... sois-en fière et digne, les élus de l'ange apportent la lumière sur ces terres ..."


Aucun mot de vain à l'esprit de Shookan. Par contre, une question sourde lui bourdonna les oreilles.*Mais qu'est-ce que cette brume peut bien me raconter ?*
Il comprit chacun des mots, mais leurs sens par contre. C'était une toute autre question. L'être disparu avant même que Shookan puisse ouvrir sa bouche, toujours figé dans son éternelle sourire de glace. C'était, pour lui, extraordinaire. Un moment unique qui SUREMENT n'était jamais arrivé au paravent. *Bon... Si j'ai bien compris, je suis jumelé à un ange, qui va me guider à travers mon chemin, pour apporter la lumière sur ces terres, sous je ne sais qu'elle facon.....* Il pouffa alors de rire, un rire nerveux si vous voulez mon avis, et reformula la phrase sous un autre angle. Il savait plus ou moins qu'elle était cette endroit. Il savait aussi plus ou moins qui et qu'est-ce qu'était cet ange. Alors la question qu'il posa plus ou moins à voix haute en regardant droit devant lui fut :

"Euhmmm..... Je fais quoi maintenant et je vais où ? "

Ce fut avec une mine plus plutôt désemparé qu'il entendit une réponse en vain, souriant de plus belle à l'aventure qui venait de naitre devant lui

[Si jamais il y a des erreurs ou quelque chose que vous aimez pas ou qui ne fait pas de sens dites moi le et merci pour cette belle opportunité dans le monde de W.A.N.D :3]
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 22:58 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Depuis combien de temps n'était-elle pas venue en ce lieu ? Cela lui rappelait des souvenirs : son arrivée ou quand elle aussi avait une fois accueilli un nouvel élève qui ne lui avait malheureusement inspiré que méfiance. Comment voulez-vous être un peu accueillante avec quelqu'un qui vous veux seulement comme objet d'observation pour des expérience ? Enfin bref, c'était le passé.
La jeune fille au cheveux platine marchait avec des pas léger et discret, les volant de sa robe noir se faisait caresser par un petit courant d'air. Elle s'approcher peu à peu du sanctuaire et se rendit soudain compte qu'il n'était pas désert.

Sa première réaction fut *méfiance* comme toujours mais la deuxième était loin d'être proche de la première car la jeune fille était aussi de nature curieuse. Elle observait le nouveaux venue, il était grand et couvert d'un manteau dont la capuche cachait le visage où ont entrevoyait juste un sourire. Le fait de ne pas voir le visage de cet inconnu mit mal a l'aise Kylie, cela donnait un certaine allure à la personne, une allure un peu inquiétante à la vue de la sorcière. Mais comme toujours, la curiosité vaincu la méfiance et elle s'approcha, n'ayant pas entendu si l'oracle était déjà passé ou pas. Elle prit la parole :

"Kimaéri, bienvenue à l'académie..."

Elle souriait du mieux qu'elle pouvait, mais sa gêne face à un étranger était palpable.

"Je m'appelle Kylie et je fait partie de la maison d'Hadès, et toi tu sais déjà à qu'elle maison tu appartiens ?"

Comme l'inconnue et l'étrange attire la curiosité, la sorcière se faisait, malgré la gêne, une joie de découvrir un autre nouveau membre de l'académie pour le moins atypique.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 08:46 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Shookan était debout devant la statue à réfléchir. Où devrait-il aller maintenant ? Aucune idée ne lui vain à l'esprit. *Je pourrais commencer par trouver quelqu'un.* Son attente, fut des plus brève. Il entendit des pas venir vers lui. *Des pas sourds et léger, donc rien de draconique...* Ce dit Shookan voulant ce rassurer après l'apparition de cette brume. *Peut-être le comité d'accueil ?* Il sourit alors du mieux qu'il put, mais cet idée ne fut pas sa meilleur. Quand Shookan souriait, ces joues et ces lèvres creusait, laissant découvrir beaucoup plus la rangée de dents acérés dont il avait eu don de naissance. La lueur de ces cheveux donnait, à ces yeux légèrement entre-fermé, une ombre qui ternissait son image et offrait un regard des plus glauques.

"Kimaéri, bienvenue à l'académie..."

Une fille. Son regard se figea et son cœur se mit a battre la chamade. Pourquoi cette brume à deux sous venait de lui envoyer une demoiselle à sa rencontre. Il se dit que peut-être avait-il mal entendu, peut-être était-ce l’écho qui avait transformé le son ?

"Je m'appelle Kylie et je fait partie de la maison d'Hadès, et toi tu sais déjà à qu'elle maison tu appartiens ?"

C'était bien une fille. *Avec une magnifique voix en plus...* Ce dit notre jeune ami. Shookan n'était pas sexiste ni rien du genre. Il était seulement terriblement timide devant une femme. Son apparence ternissait énormément ces relations humaines avec l'agente féminine. Il put sentir par contre , à travers la voix de Kylie, une certaine gêne, ce qui n'aida aucunement Shookan à se sentir mieux. * Elle ne m'a même pas encore vu et elle est déjà intimider.... Je fais quoi... bon euhmmmm.... LES PRÉSENTATIONS OUI* Il se lança donc avec une voix plutôt grave qui le surpris lui même. L'effet sonore, dans cette enceinte, portait sa voix beaucoup trop en son goût.

" Kimaéri mademoiselle Kylie. Je me nomme Shookan Leinhart et j'ai été affilié à... euhmmm.. l'ange Hamimon ou Maminon... *arrrrggggg pourquoi je me souviens plus du nom de ce maudit gardien ! *


Il prit alors son courage à deux mains et fit demi tour sur lui même. Il devait quand même se tourner un jour. Il sourit de plus belle et continua sa présentation.

" Je viens des villes du sud et je...."

Il ne put continuer sa phrase. Seulement quelques balbutiements inintelligibles se fit entendre. Kylie était beaucoup plus jeune qu'il n'aurait pensé. Son visage était très fin et ces longs cheveux blancs platines, lui découpait magnifiquement le regard laissant toute la beauté de ces yeux ressortir. Il fut instantanément frappé par le ridicule de son look et il tira soudainement son capuchon plus vers l'avant, cachant mieux ces yeux et son sourire de marbre ridicule. Il se maudit alors de n'avoir rien pour mieux paraître devant cette magnifique fille devant lui.

"Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire et la euhmmm chose brumeuse ne m'a donner beaucoup de détail." tenta t-il de rependre.

Il se tut alors, attendant le réponse de Kylie. Le visage rouge de honte et de gêne mais surtout, le cœur remplit de peur et les mains tremblotante. N’importe qui aurait pu lire dans les yeux de Shookan, l'inconfort qu'il vivait face à cette rencontre des plus, disons le, agréable.


[Désolé pour l'attente j'ai eu quelques problèmes de connection chez moi -__- Je promets d'être beaucoup plus rapide maintenant ^^ Et si jamais il y a quelque chose que tu n'aimes pas ou une idée qui te vient à l'esprit, écrit je suis ouvert à tout Very Happy ]
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 19:30 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Le jeune homme inconnue c'était tourné vers Kylie qui se demandait à quoi est-ce qu' il ressemblait. Mais elle ne put qu'entre voire quelques formes sous la capuche de ce dernier. Malgré ça, elle percevait tout de même qu'il semblait tendu et peu être un peu perdu aussi mais c'était normal pour un nouvel arrivant.
Elle le regardait d'un air intriguer. Puis il pris la parole d'une voix grave :

" Kimaéri mademoiselle Kylie. Je me nomme Shookan Leinhart et j'ai été affilié à... euhmmm.. l'ange Hamimon ou Maminon..."

Elle sourit, on voyait à quel point l'Oracle l'avait marqué. *Cette brume se fait vieille* pensa t'elle. Elle aurais put le corriger pour le nom de sa maison mais ne le fit pas et laissa son interlocuteur continué sa petite présentation.

" Je viens des villes du sud et je...."

Il balbutia quelque chose *les villes du sud ? je ne connais pas bien cette région...* . Puis bizarrement, Shookan parut très gêné, la sorcière se demanda pourquoi. Quelque choses n'allait pas ? Avait-elle quelque chose sur la tête ? Sur sa robe ? Ou était-ce autre chose ?
Il rabattit encore un peu plus sa capuche et elle sentie un sentiment inexplicable monté en elle mais une petite voix lui rappela *reste calme, pourquoi s'en faire ?* . Ce sentiment, c'était un mélange d'inquiétude ,surement lié au faite de ne pas voir le visage de l'homme.

"Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire et la euhmmm chose brumeuse ne m'a donner beaucoup de détail."

Elle se devait de l'éclairé et de le guidé même si elle ne l'avait encore jamais fait pour aucun nouvel arrivant. Son sentiment de gêne c'était dissipé au fur et à mesure qu'il avait parlé.

"...Tu dois faire partie de la maison d'Hanimon...ça m'étonne un peu, enfin l'oracle sonde les esprits et ne se trompe jamais..."

La première impression n'est pas toujours la bonne, le jeune homme faisait pratiquement une tête de plus que Kylie et sa capuche le rendait mystérieux et un peu inquiétant mais la maison d'Hanimon réunissait des personnes au naturelle joyeux et gentil... *enfin qu'est que j'y connais...après tout...* .

"Alors...on pourrait aller en ville pour acheter tes fournitures et en même temps faire plus ample connaissance. On devrait commencer par le cabinet des merveille *Et finir par le Trick'or'Treat, le vendeur est un peu...TRéS fou !* "

Elle le regarda avec un sourire sensé aspiré confiance, mais au fond, elle était toujours un peu méfiante et pas très sûr d'elle. Bien qu'elle n'en montre rien ou presque rien.

[C'est parfait comme ça ^^ bienvenue à toi encore une fois ]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Shookan
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 19
Race: Hybride
élève
Points personnels: 10
en première année

MessagePosté le: Sam 24 Jan - 09:22 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Shookan n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire. Dire à la jeune fille qu'il attendait quelqu'un et entendre une autre personne ? Non il ne pouvait pas mentir. Surtout à une aussi jolie fille. Sa réputation devait tout de même avoir un bon début.

"...Tu dois faire partie de la maison d'Hanimon...ça m'étonne un peu, enfin l'oracle sonde les esprits et ne se trompe jamais..."

*Hanimon ! Voila le stupide nom que j'ai massacré..* Il se sentit à la fois stupide un incompétent d'avoir réussi à détruire un nom aussi simple en charivaris. *Et pourquoi est-ce surprenant que je sois jumelé à cet ange ? J'espère au moins qu'il n'y a pas que des filles ! Ou seulement des anges...* Les questions envahissaient la tête de Shookan mais la voix de Kylie le ressaisie.

"Alors...on pourrait aller en ville pour acheter tes fournitures et en même temps faire plus ample connaissance. On devrait commencer par le cabinet des merveille *Et finir par le Trick'or'Treat, le vendeur est un peu...TRéS fou !* "

Kylie fit alors un sourire voulant lui donner confiance ce qui le fit sourire de plus belle. Il pouvait en lire dans le regard des gens comme dans un livre ouvert. Elle était toujours méfiante devant l'abomination qu'était Shookan. Il ne pouvait lui en vouloir. Il comprit alors qu'il ne pourrait se caché sous son capuchon toute la journée. Les yeux remplient de frayeur, il releva la tête juste assez pour que l'on puisse voir beaucoup mieux ces grands yeux blancs comme la neige mais globuleux et vide de toutes couleurs. Son sourire était grand et ces dents de rasoir bien visible maintenant. La pâleur extrême de son visage était tout de même légèrement visible puisque ces cheveux luisait toujours de leurs douces lumières bleutés. Il prit alors une bonne respiration et répondit doucement :

" C'est avec un grand plaisir que te suivrais jusqu'au magasin. J'espère aussi avoir le privilège de discuter avec toi mais je tiens d’abord à te remercier d'être de venu me voir. Pour être franc, il devrait mettre quelques indications devant cette statue. "

Ces mains tremblaient énormément et chacun de ces mots lui paressait de plus en plus lourd. Il savait que Kylie voyait son visage, ou plutôt l'ombre de son visage. Il tenta de rester polie et gentil mais en lui, l'envie de disparaître était palpable. Il prit ces sacs et regarda Kylie comme pour lui dire,
*Où allons nous et veux-tu toujours me suivre ? *
Revenir en haut
Kylie Black
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2014
Messages: 462
Race: sorcière
élève, gérante du journal
Points personnels: 76
en première année

MessagePosté le: Sam 24 Jan - 16:30 (2015)    Sujet du message: Le baudroie abyssale Répondre en citant

Il avait relevé la tête, Kylie perçut alors un peu plus la forme du visage de Shookan. Elle avait, certe, vue beaucoup de chose dans sa vie mais là elle arrêta de penser pendant quelque instants et essaya de visualisé *des yeux blanc et rond, un sourire au dents pointus, une peau pâle, des cheveux foncé*. Elle détourna alors le regard *ça ne se fait pas de fixer les gens comme ça* dit une petite voix dans ça tête. Et alors une question imminente vint se perché dans sa tête *qu'est-ce qu'il est ?* Ce qui était sûr c'est qu'il n'était pas humain, donc pas sorcier.

" C'est avec un grand plaisir que te suivrais jusqu'au magasin. J'espère aussi avoir le privilège de discuter avec toi mais je tiens d’abord à te remercier d'être de venu me voir. Pour être franc, il devrait mettre quelques indications devant cette statue. "

Elle répondit immédiatement, ne s'arrêtant pas à ses penser et laissant sa question sans réponse pour plus tarp.

"Tu n'auras pas besoins de quelconque indications venant de ses statue puisque je suis là" dit elle avec un petit sourire.

Elle sentie qu'il tremblait et alors pensa, comme une mission, *il ne connait rien ici alors c'est a moi de le guidé, je ne dois pas m'arrêté à son apparence ou plutôt ce que j'entre voit de son apparence*


Le temps fut venue de quitté cet endroit, elle espérais qu'il se sentirais mieux en découvrant un peu plus le monde de l'académie et les gens qui la compose. Peu être serais t-il plus à l'aise avec des personne de sa maison ? Du peu qu'elle se souvenait, la gent masculine n'était pas très présente dans à Hanimon , mais il y avait tout de même le directeur de cette maison : Kriss de Valnord qui était lui, bien un homme *A moins qu'il nous cache quelque chose...mais à quoi je pense moi ?!* Bref, elle reprit :

"Allons y ! La ville n'est pas très loin, tu n'a qu'a me suivre"

Encore une fois elle sourit en lui indiquant le chemin à suivre.

[je crois que nous en avons fini ici, donc je te laisse posté dans la boutique que tu veux...le cabinet des merveilles de préférence sinon c'est comme tu préfère. Je te rejoindrais là-bas Smile ]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
/!\ATTENTION/!\ Cet individu est en état d'amnésie après un choc violent dû à un accident dans la forêt.

Plus la lumière sera clair plus l'ombre sera sombre
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:23 (2017)    Sujet du message: Le baudroie abyssale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Sanctuaire de l'Oracle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com