W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Par une nuit étoilée... ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> Le Parc -> Ruines de Myneghon
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 17:19 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'Elfe s'enfonçait dans la forêt, seule. La nuit tombait. Elle devait faire vite. Les lieux n'étaient plus surs à présent. Elle effaçait sa présence du mieux qu'elle le pouvait, et ne faisait aucun bruit. Elle enjamba une souche d'arbre et regarda autour d'elle, méfiante. Son arc, accroché dans son dos, était à sa disposition, ainsi qu'un carquois de flèches. Elle était vêtue d'une tunique elfique vert foncé, sans manches, lui descendant quelques centimètres au dessus des genoux. Elle portait également des collants plus sombres, et des bottes brunes. Elle s'était attachée les cheveux en un chignon complexe, pour ne pas gêner son arc. Pour une fois, elle n'avait pas son sac avec elle. Juste son étui universel, accroché à sa taille.

Elle avança encore de quelques pas, puis monta à un arbre. Elle serait sans doute plus en sécurité en hauteur. Elle progressa en marchant sur les branches, aussi à l'aise que s'il avait s'agit d'un banal chemin. Souple et agile. Les branches entremêlées lui servaient de point de passage entre les différents arbres. Elle avançait ainsi plus vite, et plus silencieusement. Même les oiseaux, endormis, ne sentaient pas sa présence. Une fois qu'elle jugea être arrivée assez loin, elle se pencha vers le vide et observa. Elle repéra ce qu'elle cherchait : un petit étang. Elle posa la main sur la base d'une branche de l'arbre et murmura à voix très, très basse. De ce nœud, se mis à pousser une nouvelle branche. D'abord toute frêle, elle grandit, se solidifia, tout en gardant une grande souplesse. L'arbre était assez haut. Elle ne pouvait pas prendre le risque de sauter, son atterrissage serait sûrement bruyant... Alors elle attendit que la branche ai atteint une épaisseur convenable. Elle s'y accrocha. La branche se plia sous son poids, et elle se laissa glisser gracieusement jusqu'au sol. Ses pieds ne firent aucun bruit en touchant le sol, encore recouvert d'une herbe d'un vert convenable. Pour avoir exploré plus profondément la forêt lors d'une quête, elle savait que, plus loin, la végétation n'était pas en si bonne santé. Les animaux non plus d'ailleurs. Elle relâcha doucement la branche, qui repris sa place initiale. Elle écouta les murmures alentours, attentive au moindre bruit anormal. Lorsqu'elle fut certaine d'être hors d'atteinte d'un danger potentiel, elle siffla. Un petit sifflement mélodieux, qui ressemblait à s'y méprendre à celui d'un oiseau... Mais un oiseau qui n'existait sûrement pas. Elle attendit. Mais seul le silence lui répondit. Elle se rapprocha de l'étang. Un tout petit étang, où se baladaient quelques nénuphars. Elle émit un nouveau sifflement. Cette fois-ci, des broussailles bougèrent un peu plus loin. Des feuilles s'écartèrent, pour laisser place à une énorme forme sombre. L'animal s'avança, sans bruit, malgré son allure massive. Il se dirigea vers Caëlya sans hésiter. Il contourna l'étang, et fut bientôt devant elle. Elle leva la main dans le vide, et il vint y coller sa tête, doucement. Seul le bruit de l'air expiré par ses naseaux était perceptible. Un grand frison noir. Ses yeux tout aussi sombres observaient l'Elfe d'un air tranquille. Celle-ci baissa les yeux et lui dit :

« Tu ne vas plus passer tes nuits ici désormais. C'est trop dangereux. Je t'ai trouvé un endroit où dormir. Je pense que tu vas aimer... Par contre, tu risques de ne pas être seul ! »

Pour toute réponse, le cheval abaissa ses oreilles en arrière. Elle lui sourit, amusée. Puis ils se dirigèrent vers le parc, en prenant le chemin le plus court pour sortir de la forêt, toujours aussi silencieusement, l'Elfe marchant devant. Le trajet du retour fut plus long. Bien que silencieux, un cheval aussi massif devait toujours faire davantage d'efforts pour avancer sans faire de bruit. Ils ne s'étaient pourtant pas enfoncés très loin dans les bois. Ils restaient proches de la lisière.

Dès qu'elle avait reçu la lettre de Solia, Caëlya était partie à la recherche de son fidèle compagnon de route sans tarder. L'Elfe allait bientôt travailler à l'animalerie que gérait le métamorphe. Elle bénéficierait d'une formation prochainement. Mais pour l'heure, ils s'étaient tous deux entendus pour qu'elle puisse loger le grand frison dans l'arrière-cours de la boutique, la nuit. La forêt n'était plus un endroit sur, à cause de la corruption. Pour Caëlya, le fait que son compagnon sombre ne soit toujours pas contaminé relevait du miracle. Même s'il ne s'éloignait jamais vraiment de la lisière...

Lorsqu'ils sortirent enfin des bois, la nuit était tombée. Un ciel sans nuages laissait apparaître des milliards d'étoiles.

« C'est magnifique... Finalement je dormirai bien dehors ! Pas toi ? »


En guise de réponse, le frison expira bruyamment, puis partit au galop à travers le Parc. L'Elfe démarra aussitôt pour le suivre, tout en sachant qu'elle ne serait jamais assez rapide pour le rattraper.

« Attends !! »

Elle courut quelques minutes, le cheval toujours loin devant. Cependant, il s'arrêtait de temps à autre pour être sur qu'elle soit toujours derrière lui. Puis dès qu'elle se rapprochait un peu trop, il repartait au galop. Ils furent bientôt proches des Ruines de Myneghon.

« Attends-moi !! Ou tu retournes dormir dans la forêt ! »

Cette menace fit réagir l'animal. Il accéléra, puis alla se «cacher » derrière les ruines du vieux puis. Enfin, en fonction de ce que les ruines pouvaient cacher...

« Tu te trouves discret comme ça ? »

L'Elfe était endurante, mais elle avait vraiment couru aussi vite qu'elle l'avait pu, et commençait à être essoufflée. Son chignon, lui n'avait pas survécu. Elle détacha ses cheveux, et contourna le puis d'un pas décidé. L'animal la suivait du regard. Caëlya avança prudemment... Puis sans crier gare, pris son élan, et sauta en avant pour atteindre le cheval. Celui-ci, qui avait prévu la chose, redémarra au galop. L'Elfe plongea dans le vide, et se rattrapa juste à temps pour ne pas se vautrer par terre. Le cheval, lui, à quelques mètres des ruines, commença à inspecter l'herbe. Caëlya, faussement énervée, le rejoint, lui balançant un air de reproches. Arrivée à sa hauteur, elle le poussa à deux bras, sur son flanc. L'animal joua le jeu, et se laissa doucement tomber par terre, en prenant soin de ne rien se casser tout de même. L'Elfe aurait presque pu se sentir forte, ainsi. Mais elle savait très bien que la force de quatre ou cinq Caëlya réunies ne suffirait même pas à faire bouger le cheval d'un pas, tant qu'il ne l'aurait pas décidé... Elle soupira, soulagée, et s'allongea contre le frison. Ils regardèrent un moment les étoiles ainsi, sans un bruit...

...Jusqu'à ce qu'ils sentent une présence se rapprocher.
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 19:07 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

La matinée avait fraîchement commencée à Bethseda, les habitants se réveillaient peu à peu, mais déjà, dans les ruelles, deux silhouettes se profilaient en direction des ruelles des commerces de la ville. Ces dites silhouettes, c'était un être humain et un animal quadrupède, ils s'arrêtèrent devant une porte d'une des boutiques de cette ville, le Cabinet des merveilles, il était environ 7h du matin. La personne ouvrit la porte, suivit par l'animal, ils pénétrèrent tous deux dans l'établissement que l'humain tenait depuis plusieurs mois déjà et qu'il avait aménageait et réaménageait maintes fois, pour x ou y raisons. Les deux silhouettes étaient en fait Mystago, le tenancier de la boutique et sa louve, Snow, ils s'étaient levés aux aurores pour récupérer quelques affaires dans l'arrière-boutique car aujourd'hui, exceptionnellement, l'établissement serait fermé et ceci durerait un certain temps. En effet, les deux compères avaient une affaire importante à régler, aussi le jeune blondinet ne traîna pas, il prit un sac avec l'enchantement de poche sidérale pour qu'il puisse stocker pas mal d'objets, ils passeraient au moins toute la journée dehors et avaient besoin de faire des provisions et de s'équiper en conséquence, leur destination, la forêt.

Pour ceci, le chevaucheur de dragon s'était vêtu normalement, une chemise blanche et un jogging bleu sombre, dans son sac il mit diverses provisions pour la louve et lui, ses deux épées achetées chez le forgeron Stewart, sa tenue d'éclaireur aussi au cas où. Une fois le tout parfaitement rangé dans le sac, les deux compagnons quittèrent la boutique que le tenancier ferma à clé bien sûr, puis ils se dirigèrent vers un autre endroit où il devait récupérer des armes, la caverne où Murord et lui vivaient autrefois, cela lui rappelait son dragon bien évidemment, il n'avait pas eu de nouvelles de lui depuis des mois, depuis les événements sombres de l'école en fait, depuis, personne ne l'avait vu. Une fois arrivé à la caverne, soit une heure plus tard, vers 8h30 9h, il alla récupérer son arc avec les flèches rangées dans un carquois, il s'équipa des deux, puis, chose étonnante, il s'équipa de son épée de chevaucheur de dragon, qu'il n'avait pas utilisée depuis un moment déjà mais il en aurait besoin ... Non pas qu'ils allaient chasser une bête féroce, mais l'élève avait reçu une sorte de mission de la part du Directeur d'Hydrisse qui désirait que le jeune homme lui rende un service et aille explorer certains endroits, de préférence en fin de journée.

Malgré ça, Mystago était déjà dans la forêt alors que la journée venait à peine de commencer car si lui avait l'habitude de ce genre d'aventures, sa louve, elle, était toujours restée dans son petit monde paisible et avait désirée, pour enfin changer, accompagner son camarade et "maître" dans sa petite expédition. Du coup, afin de l'entraîner et lui apprendre quelques bases sur la chasse ou l'aventure en forêt, il avait choisit les alentours de sa petite caverne où un bosquet se trouvait dans lequel une sorte de mini terrain d'entraînement avec des petits arbres et bien d'autres choses les attendait, tout ça pour voir si la louve pouvait développer à nouveau son sens de la chasse, car, sans nul doute, elle avait ça dans le sang, il fallait juste un petit déclic pour qu'elle se remette dans le bain.

Aussi, ils passèrent une bonne partie de la journée là-bas, jonglant entre des parties de chasse au blondinet, avec des parties de questions sur ce qu'elle avait vu dans la forêt, arbres, animaux, fruits ... Elle avait même réussit à chasser un lapin, de quoi faire un dîner avec ce qu'il avait pu apporter. Aux alentours de 20h, une fois le repas terminé, ils purent se mettre en route, direction leur première destination, les ruines de Myneghon.

Le ciel était dégagé, pas de nuages à l'horizon, une lune visible et pleine qui semblait exciter encore plus la louve blanche, déjà impatiente de vivre des aventures. Mystago avait troqué ses vêtements pour sa tenue éclaireur et environ 2 heures plus tard, après pas mal arrêts afin d'éviter les zones où des animaux corrompus avaient été repérés avant, ils arrivèrent en vue des ruines.

C'est alors que la louve sentit deux odeurs, celle d'un cheval et l'autre qu'elle ne connaissait pas. Elle le confia à son compagnon qui, grâce à son agilité accrue par son statut, grimpa tant bien que mal sur des arbres et commença à se déplacer dessus, un peu comme les elfes mais en moins gracieux, mais heureusement qu'il avait son corps modifié par ses liens avec les dragons, sinon il n'aurait pas pu faire ça, la louve continua son bout de chemin à terre, ils n'étaient plus très loin du lieu où les odeurs étaient et déjà, ils pouvaient entendre une voix et des bruits de sabot. Il crut reconnaître la voix mais n'en croyait pas ses oreilles, alors pour s'en assurer, il descendit de l'arbre et s'approchant rapidement du lieu, ce qu'il vit le stupéfia: elle se tenait là, à quelques mètres de lui, alors qu'il l'avait cherché sans jamais la retrouver, bon il fallait dire qu'il n'était pas doué pour ça mais quand même ... Caëlya, l'elfe avait qui il avait vécu tant d'aventures et pour qui il avait des sentiments assez confus était là, en train de s'amuser avec un cheval apparemment!

Il retira sa capuche qu'il avait mit histoire de se faire discret, du moins en théorie hein, puis il s'approcha d'elle, elle semblait avoir repéré sa présence mais malgré les étoiles, il fallut attendre qu'il s'avance dans un rayon de lune pour qu'il soit éclairé de telle sorte qu'il puisse être clairement identifié. Il se rapprocha encore un peu, puis il dit, d'une voix surprise:

"Caëlya, toi ici? Tu étais donc bien de retour..."

Il ne savait pas trop quoi dire, il était juste agréablement surpris de la revoir, cela faisait si longtemps que son coeur commençait à battre rapidement ... Derrière lui, Snow approchait tranquillement, se demandant ce qui pouvait bien avoir stoppé l'humain, et elle remarqua alors l'elfe, la même apparence que la métamorphose de Solia le rouquin, elle dit alors, amusée:

"Ah ben ça alors, ça c'est une surprise, enfin on la trouve, alors qu'on la cherchait même pas, c'est pas mal ça ..."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 11:34 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Le cheval, soudain stressé, se redressa. L'Elfe se retourna. Elle vit approcher deux silhouettes. Sa vision nocturne lui permis de rapidement reconnaître de qui il s'agissait. Lorsqu'elle fut sure d'elle, elle sourit, ravie. Le frison l'était moins. La présence d'inconnus ne le rassurait pas, mais plus encore, c'était l'approche de son ennemi naturel qui l'effrayait : la louve. Lorsqu'il se releva, il émit un hennissement plaintif, et se braqua, en donnant des coups de sabots dans le vide, pour effrayer le prédateur. Caëlya s'approcha de lui en évitant les coups de sabots, et tenta de le rassurer. Elle lui parla doucement. Il avait confiance en elle. Elle lui caressa la tête, pour finir de le calmer.

Elle entendit Mystago parler dans son dos :

« Caëlya, toi ici? Tu étais donc bien de retour..."

De retour, oui, elle l'était, depuis une poignée de jours. Lorsque Samhain avait été vaincu, elle avait fui l'académie quelques temps. Elle avait besoin d'être seule, de faire le point, d'accepter tous les actes horribles qu'elle avait accompli sous l'influence du roi des morts. Du temps aussi, pour accepter toutes les pertes parmi les habitants de Bethseda. Du temps pour faire son deuil, d'une façon générale. Le jour où elle avait repris conscience au château, elle s'était tout de suite inquiétée pour tous ses amis de l'académie. Notamment Mystago, à qui elle tenait tout particulièrement. Dans l'immédiat, elle ne l'avait pas vu. Mais elle ne l'avait pas non plus trouvé parmi les défunts, ce qui l'avait en partie rassurée. Elle s'obstinait à croire qu'il avait du fuir avec Murord, quand il était encore temps, pour se réfugier ailleurs. Elle avait croisé la plupart des personnes qu'elle connaissait. D'autres manqueraient à l'appel pour toujours... Sans attendre davantage, elle avait préparé quelques affaires, et avait quitté Bethseda, sur le dos de son frison lancé au galop. Elle avait voyagé ainsi quelques semaines. Puis finalement un mois. Puis deux. Lorsqu'elle s'était sentie prête, elle avait débuté le voyage de retour.

Elle était donc arrivée par le nord de Bethseda, il y a quelques jours. Les dégâts encore visibles en ville lui avaient serré le cœur. Depuis ce moment-là, elle s'était mis en tête de le retrouver rapidement. Cette après-midi là, elle avait fait la connaissance d'Aislingh, une nouvelle d'Hanimon, avec qui elle s'entendait plutôt bien. Elle avait aussi fait la découverte d'une nouvelle boutique: l'animalerie fantastique. Ce jour-là, elle était passée devant le Cabinet des Merveilles, mais la boutique était fermée pour congés... Puis s'était inscrite à une quête qui aurait lieu le lendemain. Le lendemain, elle était donc partie toute la journée dans la forêt avec le professeur Islandran, Frozen, Aislingh, Solia et Elisea. Elle était soulagée de voir qu'ils allaient tous bien, et que l'académie attirait encore de nouveaux élèves. Elle avait eu Solia sur le dos pendant une partie du trajet : il n'arrêtait pas de lui poser des questions sur Mystago. Son âme de journaliste sans doute... Elle l'avait cependant trouvé un peu étrange ce jour-là. Il ne dégageait plus la même aura qu'auparavant. Mais elle mis cela sur le compte de Samhain : une telle aventure changeait bien des personnes. Les deux ou trois jours suivants, elle avait été prise d'infernales visions et de cauchemars l'empêchant de dormir des nuits entières. Elle était donc restée enfermée dans les dortoirs d'Hanimon, habituée à ces visions qui revenaient chaque année à la même période. Elles étaient bien plus dangereuses lorsque Caëlya était éveillée... Un soir, elle s'était rendue à la Pègre Douce, pour déprimer bien sagement autour d'un verre de whisky avec Nigel. Ce soir-là, elle était passée devant le Cabinet des Merveilles une nouvelle fois, mais à cette heure du soir, la boutique était bien sur fermée. Nous étions le surlendemain de cette soirée. Caëlya commençait à se faire une raison : elle ne le retrouvait pas, ne savait pas bien où chercher à part à la boutique et dans les couloirs du château, et il n'avait pas l'air de la rechercher non plus... La lettre de Solia lui avait redonné le moral. Elle s'était donc rendue ce soir-là, dans la forêt, pour chercher son compagnon.

Et désormais, voilà que Mystago se tenait devant elle. C'était inattendu, après tout ce temps. Combien de mois s'étaient écoulés sans qu'ils ne puissent se voir ? Tous deux avaient changé. Caëlya notamment, continuait de subir les effets de l'hypnose de sa mère, à retardement. Elle rattrapait son retard, et grandissait plus vite que la normale. En quelques mois, elle avait dépassé le mètre soixante-dix. Lorsqu'elle était arrivée à l'académie, elle n'atteignait même pas le mètre soixante. Son caractère avait changé également. Les épisodes de Samhain l'avaient endurcie. Et elle pouvait désormais se trouver bien moins tendre, lorsque la situation le justifiait... Mais elle restait néanmoins une Elfe pacifique.

Elle fut curieuse de rencontrer la nouvelle amie de Mystago. Une louve qui parle. Elle venait sans doute de l'animalerie et avait du subir un enchantement de Solia... Mais quelque chose dans ce qu'elle venait de dire, lui pinça le cœur. Elle ne s'y attendait pourtant pas...


"Ah ben ça alors, ça c'est une surprise, enfin on la trouve, alors qu'on la cherchait même pas, c'est pas mal ça ..."

La louve semblait avoir déjà entendu parler d'elle. Mais selon l'animal, Mystago n'avait même pas essayé de la retrouver durant tout ce temps... ? Alors qu'elle, elle s'était rendue plusieurs fois à la boutique, et avait fait le tour du château, au moins pour essayer de le voir... Du moins c'est ce que l'Elfe comprenait. Elle ne s'attendait pas à se sentir ainsi vexée. Ses sentiments pour le jeune blond étaient peut-être plus forts qu'elle ne le pensait... Mais visiblement, ils n'étaient pas réciproques. Qu'était-elle à ses yeux après tout ce temps... ? Pas grand chose sans doute...
Elle leva la tête vers le chevaucheur de dragon, et lui fit un petit sourire, plus petit que d'habitude :

« Tu vas bien ? »

Elle s'était refroidie. Quelques instants plus tôt, elle lui aurait peut-être sauté dessus en le voyant arriver ! Mais pour le moment, elle resterait surtout près de son cheval...

« Je suis rentrée il y a environ une semaine, oui... Je suis passée plusieurs fois à la boutique pour essayer de te voir, mais j'ai trouvé porte close... Tu y travailles toujours au moins ? Ou je n'ai simplement pas eu de chance ? »

Elle baissa les yeux vers la louve :

« C'est ta nouvelle amie ? Tu veux bien me la présenter ? »




[Une fille, c'est très fort pour sélectionner un bout de phrase dans tout ce que tu as dit, et se prendre la tête avec ! Very Happy Pas d'exceptions pour les Elfes !]
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 14:01 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

[je constate ça oui ^^, on va faire avec, en même temps, j'ai un peu tendu la perche Smile]

A peine arrivés que déjà il se passait quelque-chose, le cheval semblait effrayé par la louve, Caëlya le calma tant bien que mal puis, une fois qu'elle semble le reconnaître, réagit, mais pas de la façon dont il s'y attendait, elle semblait froide et plutôt distante, pour des retrouvailles, c'était pas terrible. Puis, il lui vint à l'esprit quelque-chose quand elle lui demanda de lui présenter son animal, les mots de Snow n'étaient peut-être pas bien passés, en même temps, cette dernière n'avait pas pour habitude de mâcher ce qu’elle disait ...

Il recula alors un peu, se plaçant un peu en retrait de sa camarade pipelette puis, s'accroupissant, avec ses deux mains et sans qu'elle s'y attende, il lui pinça les deux joues avant de les étirer un peu dans tous les sens, un peu comme s'il la réprimandait, puis il dit alors:

"Je te présente mademoiselle je fais pas attention à ce que je dis, Snow. je l'ai adopté dans la boutique de Solia il y a quelques jours; Excuse-là, si elle t'a vexée, c'était pas son intention, disons qu’elle est cru dans ses mots. Si tu ne m'as pas croisé à la boutique, ce n'est pas parce que j'y travaille plus car j'y suis toujours, c'est que, contrairement à ce que cette chère louve prétend, j'ai passé la majeure partie de mon temps à essayer de te retrouver, depuis que j'ai appris que tu étais de retour, j'ai cherché dans pas mal d'endroits, même la Tour d'Haninmon mais rien à faire, j'arrivais pas à ne serait-ce que trouver un indice de l'endroit où tu étais; Du coup, le Cabinet était souvent fermé ..."

Il fit une petite mine de déterré, son attention étant focalisée sur l'elfe, Snow en profita pour rétrécir et s'extirper de l'emprise des mains du blondinet, avant de se décaler à sa droite et reprendre forme normale, puis se grattant à l'endroit où elle s'était faite attrapée, elle dit alors, d'un air assez neutre:

"Oui bon bah désolé de vouloir détendre l'ambiance, ce que je voulais dire c'est que pour une fois qu'il ne te cherchait pas pour x ou y raison, forcée soit-disant passant parce que si on forçait pas ce grand dadet à s’occuper autrement, il passerait toutes ses journées à te chercher, ne pensant plus à rien d'autre ... Bref, je suis désolé si je t'ai vexée ou autre, c'était pas le but recherché."

Elle avait regardé l'elfe droit dans les yeux, puis, un petit regard vers son "maître", d'un air de vouloir dire, c'est bon t'es content, on peut passer à autre chose maintenant!

Mystago se rapprocha un peu, réduisant l'écart entre les deux élèves pour aller s'asseoir sur un muret non loin de l'elfe et son cheval, la louve restait à son endroit et se coucha même, observant de loin la situation, elle se demandait ce qui allait bien se passer à présent. Le commerçant, regardant l'elfe rapidement avant de porter son attention sur le cheval pour revenir sur sa camarade aux oreilles pointues, il constata une fois de plus, grâce au temps qui l'a séparé de Caëlya, à quel point ses sentiments étaient confus, il se posait pas mal de questions, il voulait tellement savoir ce qu'elle avait fait durant tout ce temps, pendant la période Samhain, elle n'était pas dans la liste des victimes non reconnues, c'était une bonne chose en soit. Il finit par se convaincre de briser la glace et lui demanda:

"Dis moi si je me trompe mais tu as quelque peu changée depuis la dernière fois, tu as encore grandie et tu es, moins blanche de peau que la dernière fois qu'on s'était vu, le cheval aussi c'est nouveau, tu as voyagé ces derniers temps?"

Il y avait mieux comme questions, mais cela faisait partie du caractère du chevaucheur de dragon, il n'était pas du genre à rentrer dans le lard ou le vif du sujet, il préférait d'abord s'assurer de certaines choses, surtout concernant l'elfe, savoir son état de santé notamment et il était vrai qu'elle semblait différente ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Lun 1 Sep - 12:49 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Lorsque Mystago débuta ses explications, l'Elfe cru, à sa façon de faire, qu'il ne la prenait décidément pas bien au sérieux... Elle lui tourna le dos et fit mine de se concentrer sur le comportement de son cheval. Snow venait donc de l'animalerie fantastique, et avait du bénéficier de l'enchantement qui lui avait donné la parole. Et affirmé son caractère. Mais à vrai dire, la louve n'était pas pour Caëlya le premier de ses soucis. Alors qu'elle commençait à se dire qu'elle n'avait décidément manqué à personne durant ces mois d'absences, pas même à Mystago, la suite de ses explications l'étonna, agréablement. Il l'avait, selon ses dires, cherchée partout. C'était dont là la cause de la fermeture de la boutique. Cet aveu la toucha plus qu'elle ne voulu bien le reconnaître. Elle se retourna vers lui, sans expression particulière sur son visage, cependant. Elle se contenta de l'observer, fixement. Son absence s'était finalement faite ressentir, au moins pour une personne, sans doute celui qu'elle considérait comme son meilleur ami à l'académie. Un ami qui néanmoins faisait naître en elle certains sentiments qui n'étaient pas le propre de l'amitié.

La remarque de Snow lui arracha un petit sourire amusé. C'était là une louve qui ne manquait pas de caractère. Et quel caractère ! L'Elfe plongea ses yeux dans ceux de l'animal, et esquissa un léger sourire, preuve qu'elle lui donnait son pardon. Elle vit Mystago se rapprocher d'elle. Il s'assit non loin, sur l'un des murets de pierres qui constituaient les ruines. En le voyant approcher, le cheval s'éloigna légèrement. Il y eut alors un silence. Le temps semblait les avoir séparés plus qu'elle ne s'y attendait. Après quelques instants, Mystago se lança. Et posa les premières questions. A ses yeux, elle avait changé. C'était sans doute vrai. Caëlya le ressentait elle-même. Samhain lui avait arraché sa naïveté, ce qu'il restait de son insouciance, et sans aucun doute, une partie de sa bonté d'âme également. Par ailleurs, il avait renforcé ses instincts de prudence, sa méfiance, et sa détermination. De quoi faire apparaître chez l'Elfe une facette froide et détachée de son caractère, qu'elle ne possédait pas auparavant. Elle avait conscience de ce changement. Mais elle ne voulait pas adopter cette attitude avec Mystago. Elle voulait retrouver leur complicité d'antan. Aussi, elle se rapprocha du chevaucheur de dragon et s'assit à côté de lui, sur les pierres, sans un bruit. Elle regarda devant elle, comme si elle espérait trouver des explications dans les branches des arbres de la forêt.

« Tu as sans doute raison, j'ai changé. Pour ce qui est de ma taille, je continue de subir les effets à retardement de l'hypnose dont j'ai été la cible lorsque j'étais petite. Je suis restée dans une sorte de coma durant plusieurs dizaines d'années, durant lesquelles mon corps n'a pas pu se développer correctement. Ma vie était comme mise entre parenthèse. Maintenant que j'existe à nouveau, mon corps semble vouloir rattraper le retard, et je grandis anormalement vite. Mais je pense que j'atteindrai bientôt ma taille adulte. Quant à ma peau, j'ai du prendre le soleil, au court de mon dernier voyage. Comme je suis naturellement mate de peau, je bronze facilement. »

Elle se tourna vers son cheval, et continua :

« Le cheval que tu vois ici est mon compagnon de route de longue date maintenant. Je l'ai rencontré quelques mois après mon arrivée à l'académie. Mais lorsque nous ne partions pas en voyage, il restait dans la forêt, il est donc plutôt normal que tu ne l'ai pas vu. Aujourd'hui, la forêt n'est plus un lieu sur, alors je suis venue le chercher. »

Caëlya avait beau faire des efforts, elle n'arrivait pas à retrouver le ton léger qu'elle possédait auparavant. Son sourire, spontané. Mystago lui rappelait une partie d'elle que Samhain avait détruite. Et de façon bien cruelle et radicale. Son cœur se serra. Elle sentit comme une boule dans son estomac, nourrie par la culpabilité qu'elle ressentait. Elle se pencha en avant et pris sa tête entre ses mains.

« Excuse-moi Mystago... D'être aussi froide. Depuis que je suis rentrée, j'essaye de retrouver une vie sociale à peu près normale. Samhain n'a pas seulement laissé des marques dans les murs de la ville. Il a aussi transformé la partie de la population qui n'a pas déjà été décimée ! »

Elle rageait intérieurement. Elle avait aussi peur d'avouer à son ami le plus proche la personne qu'elle avait été durant le règne du roi des morts. Accepterait-il toujours de lui parler après cela... ? Avait-il lui aussi accompli des méfaits, peut-être plus graves encore ? Elle releva la tête, et se tourna vers son ami. Son regard reflétait la peur et la culpabilité qu'elle ressentait.

« Et toi Mystago, comment as-tu vécu le règne de Samhain ? »
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 21:38 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

L'écart se réduisit entre les deux élèves, Caëlya finit par venir s'asseoir elle aussi sur les quelques ruines assez basses pour qu'on puisse grimper et s'asseoir dessus, et elle se mit à regarder droit devant eux, que cherchait-elle, peut-être hésitait-elle à lui dire quelque-chose, la connaissant, ça se pouvait très bien. Elle se lança et répondit à ses questions, il était vrai qu'elle avait subit un sortilège affectant sa croissance, il se souvint qu'elle lui en avait parlé lors de leur première rencontre il y a plusieurs mois de cela, il se demandait toujours d'ailleurs la taille maximale qu'elle aurait, non pas qu'il s'inquiétait d'être dépassé, lui-même n'avait pas tout à fait finit sa croissance et grandirait certainement de quelques centimètres encore, mais il avait rarement vu d'elfes femelles non adultes, que des personnes âgées d'au moins dix fois son propre âge, c'était pour dire la différence quoi...

Elle finit par parler rapidement de son cheval, soit, ça faisait un précieux ami en effet, un camarade effrayé aussi soit disant passant, peut-être était-il craintif et avait-il peur de tout et tout le monde sauf l'elfe... c'était assez courant ce genre de choses malheureusement. Puis, fait étrange, elle se tint la tête et présenta au blondinet des excuses pour son comportement actuel, avant de lui poser une question qui lui fit effet d'une claque, une vague de souvenirs pas forcément très agréables lui revinrent à l'esprit, puis, il songea alors que lui, malgré tout, n'avait que peu changé, il réalisa alors que tout ce travail qu'il avait fait sous la Direction du professeur d'alchimie lui avait également servi à ne pas rester coincé dans un état de dépression, pas si méchant que ça l'elfe en fait...

Il posa sa main sur l'épaule de sa camarade histoire de la réconforter, puis la reposant sur le muret, il dit pensif tout en regardant le ciel étoilé:

"Ce que j'ai fait durant cette période m'avait assez voir beaucoup affecté, pas que j'étais un sanguinaire qui tuait tout ce qui passait à portée d'épée, mais j'étais disons un vendu, ou plutôt un profiteur, qui ne pensait qu'à lui et à son profit, attaquant mêmes de simples commerçants innocents pour un rien, mais étonnamment, quand l'heure de la bataille finale vint, je n'étais pas là, je ne me rappelle pas grand chose si ce n'est que je fus capturé par un étrange personnage la veille et enfermé durant quelques jours dans un lieu dont je ne me rappelle pas. Je ne fus que libéré que le lendemain de la victoire par cette même personne qui s'était avéré être l'actuel dirigeant d'Hydrisse, je pense qu'il avait ses raisons, il n'en a jamais parlé. Depuis lors, je travaille sous ses ordres afin de réparer tout ce qui peut l'être, dédommageant également tous les commerces qui furent brisés durant le Règne Sombre, soignant tous les blessés. Bref, je n'étais pas réellement moi-même ... Voilà pour ma part."

Il souffla un coup, se demandant si cela valait la peine de retourner la question à son amie la plus proche, étais-ce raisonnable, elle semblait affectée et il n'avait aucune idée de la personne qu'elle avait pu être et à quel point tout ceci l'affectait... Il osa quand même:

"Et pour toi? Ne te sens pas obligée, je comprendrais tout à fait que tu préfères éviter d'en parler, tu n'as même pas à t'excuser pour quoi que ce soit, comme tu l'as dit, ça en a marqué plus d'un cette affaire ... Mais si j'ai pu apprendre une chose, c'est qu'il faut malheureusement vivre avec, ça ne s'efface pas, ce qui est fait est irrémédiable, il faut aller de l'avant et s'occuper pour oublier... Si tu as besoin de moi, n'hésites pas, tu sais que je suis là pour toi aussi!"
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 11:51 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Sa main sur son épaule la réconforta. Il comprenait. Lui aussi resta quelques instants pensifs, puis lui raconta son point de vue, son histoire, sous Samhain, tout en observant le ciel. Il n'était pas resté à l'intérieur de l'académie. Mais il avait tout de même été corrompu. Il avait sévi en ville, en grande partie, s'en prenant aux commerçants, tirant profit de la délicate situation dans laquelle les habitants de retrouvaient. Un indépendant, obéissant à celui ou celle qui aurait une affaire intéressante à lui proposer, sans doute. Chose étrange, il fut capturé par le professeur Lusupan, et enfermé, évitant ainsi la bataille finale, pour une raison inconnue. Il avait ensuite aidé à la reconstruction de la ville, toujours au service du professeur. Etrange, pensa Caëlya. Quelque part, il l'avait néanmoins protégé. Mais elle comprenait très bien son malaise.

« Participer aux reconstructions t'as peut-être permis de réparer en partie tes dégâts... Et peut-être aussi, de te pardonner toi-même ce que tu as fait. Même si cela te forçait à faire face à tes propres actes, du moins ceux que tu as commis sous influence. Personne n'était entièrement maître de soit-même. Personne n'a pu vouloir tout cela de plein gré. Quelque part, il n'y a pas de coupable. Mais tant de victimes. »


Elle s'attendait bien à ce qu'il lui retourne la question. Même avec précautions. Bien sur qu'en parler raviverait des souvenirs très désagréables. Mais extérioriser son vécu lui permettrait peut-être de se détacher d'une partie de sa culpabilité, même si elle ne s'effacerait jamais. Elle serait plus légère à porter sans doute. Et puis, elle lui faisait confiance. Il la rassurait. De plus, il venait également de lui confier sa version. Elle expira, lui sourit doucement, puis commença son récit, tout en froissant nerveusement un pan de sa tunique.

« Merci... Pour ma part, je suis restée au château de l'académie durant tout le règne de Samhain. Il y a eu, je dirais, trois grandes périodes pour moi. La première, j'ai essayé de lutter contre son influence. Mon Gardien, le hibou, essayait de m'aider. Mais ce combat mental m'a beaucoup fatiguée. Si bien que lorsque Samhain fut réellement installé, j'ai été définitivement attirée par son aura. Je n'entendais plus mon Gardien, il ne pouvait plus rien pour moi. Alors je suis devenue une fidèle servante de celui que je considérais comme un être suprême, le pouvoir et l'autorité d'un roi, la puissance et l'influence d'un dieu. »

Caëlya se mordit la lèvre inférieure, hésitante. Allait-elle raconter la suite en détails ? Si oui, comment ? Comment décrire ?

« J'allais chanter ses louanges tous les jours. Je n'étais pas la seule à le faire, à l'académie, une sorte de messe lui était consacrée. Mais j'étais bien l'une des plus dévouée. En plus de cela, j'étais à son service. Je m'occupais de faire respecter ses volontés, à « mon propre compte ». Tous les élèves n'étaient pas corrompus de la même façon, ou du même degré. Certains se rebellaient, enfreignaient les règles. J'ai dénoncé énormément de personnes. J'ai aussi fait bien pire. Ce que je te raconte-là, je n'en ai pas de souvenirs très clairs, dans ma tête. C'est mon Gardien qui m'a tout dit. Même si je ne voulais pas l'écouter, au début. Mais j'étais tellement rongée par l'angoisse de ne pas savoir, que j'ai préféré entendre. Aujourd'hui, rien que le fait de me promener dans les couloirs de l'académie est un obstacle effrayant pour moi. Je croise un élève, puis je me souviens l'avoir dénoncé quelques mois plus tôt, qu'à cause de moi il a été enfermé aux cachots, a subi des tortures. Il y a quelques jours, j'ai retrouvé un garçon dont j'ai moi-même tué le camarade de classe. Il avait enfreint une règle. A ce qu'il paraît, je lui ai explosé la tête... »

Elle ferma les yeux, et se retint de pleurer. Elle avait déjà versé toutes les larmes de son corps lorsqu'elle avait quitté l'académie. Mais sa voix se mit à trembler.

« C'est pour ça que je suis partie... Parce que je ne supportais plus le regard des autres sur moi, et que je ne me supportais plus moi-même. Puis il y a eu la troisième période. Un soir, je suis montée à la Tourelle. L'influence de Samhain y était un peu moins forte, peut-être parce que les lieux étaient déserts. Mon Gardien a pu reprendre le dessus momentanément. Je me sentais comme une coquille vide... Là-haut, j'ai revu Nigel. Il n'avait pas l'air de souffrir de l'influence de Samhain. On a un peeu discuté, je lui ai conseillé de s'enfuir, tant que son esprit était encore libre. Puis Shigan est arrivé. Il n'avait plus son apparence normale, il ressemblait davantage à un énorme reptile, je ne l'avais jamais vu ainsi. Sous cette forme, il n'était pas corrompu, d'après ce que j'ai pu comprendre. Il nous a dit quelques mots, puis a commencé à nous parler de rébellion de façon assez peu subtile. Hélicia nous a entendus. Elle n'a pas apprécié. Elle nous a envoyés tous les trois aux cachots durant deux semaines. La première semaine, nous avions un repas convenable chacun. La seconde semaine, nous avions un rat à nous partager à trois... Et la cerise sur le gâteau, Shigan a continué à nous parler de rébellion dans les cachots. Il a cité des noms... »

Caëlya sentit à nouveau la colère monter. Elle se leva et se mit à marcher, criant à travers le parc :

« Il a cité des noms cet abruti !!!!! Alors qu'il n'était même pas corrompu !! Il a fait ça de lui-même, sans réfléchir une seconde, sans se servir de sa grosse tête pour se dire que les gardes avaient des oreilles !!!! Trois élèves ont été dénoncés par sa faute !! »

Elle baissa d'un ton. Mystago allait vraiment la prendre pour une hystérique.

« Ils ont été enfermés dans une cellule en face de la notre, puis torturés. »

Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 20:01 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

[De type énervée la Caëlya ^^]

Mystago l'écouta tranquillement raconter son histoire, il restait aussi impassible que possible, ne voulant pas laisser paraître quoi que ce soit qui pourrait faire penser qu'il la jugeait pour son passé. Ce qu'il apprit d'elle était assez étrange, ce n'était pas non plus quelque-chose de super sanglant comme lui, en soit elle n'avait fait que lui vouer un culte, le plus surprenant c'est qu'elle fut corrompue au point de commettre un meurtre et pas un petit, quelque-chose de plutôt glauque, tête explosée hein, voilà qui n'était pas banal du tout...

Il sentait dans sa voix que se remémorer de son passé était une étape douloureuse pour elle, mais elle souhaitait quand même continuer et parla d'un fait dont il avait eu vaguement vent, Shigan, dans toute sa grande intelligence, avait fomentée de façon publique, plus discret tu meurs, et des élèves avaient atterris aux cachots en sa compagnie, du grand n'importe quoi ce type, cela finit même par énerver l'elfe sylvaine qui s'était soudainement levé et avait criée assez fort ce qui surpris l'assemblée, le blondinet et sa louve regardèrent l'élève, étonnés par ce petit pétage de câble, puis elle sembla se calmer, on sentait tout de même la tristesse dans son histoire.

Le commerçant se leva à son tour, commença à marcher un peu non loin de sa camarade, puis il lui révéla:

"Ben tu sais, plus idiot que Shigan, c'est pas facile à dénicher, il réfléchit jamais ce pauvre type... Je dois t'avouer autre chose, durant les débuts de Samhain, je n'étais pas à Beth, j'étais dans une autre contrée lointaine, avec Murord, pour accomplir certaines tâches qui m'incombent si on veut. Inquiet de ce qui se passait mais aussi de ce qui pouvait t'arriver, et désireux d'enquêter sur les phénomènes qui étaient survenus en même temps que l'autre grand machin, je suis retournée dans Beth, dans tout le pays, on pouvait sentir sa présence partout, même éloignés de l'école, Murord et moi ressentions sa présence dans notre tête, du coup, je l'ai laissé repartir en dehors du pays et je suis resté seul tout ce temps... Depuis ce fameux jour, il n'est jamais revenu, introuvable, nulle part. Mais passons ce détail, il reviendra, un jour, j'en suis sûr!"

Son ton se voulait plus ou moins serein, mais repenser à son dragon lui faisait penser qu'il se posait un tas de questions, se pourrait-il que son propre état et sa situation au niveau magique soit la cause de cet éloignement, il ne pouvait en parler à personne, pas même à elle, non pas qu'il n'avait pas confiance en son amie la plus chère, bien au contraire, et c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne pouvait pas lui parler de ses soucis personnelles, pas maintenant, elle était encore plongée dans ce terrible passé, il fallait d'abord l'en sortir, et puis, il ne pouvait pas lui infliger ça, surtout dès leur retrouvailles...

Les étoiles brillaient toujours dans le ciel, les quelques nuages se dissipèrent rapidement et la Lune refit son apparition et éclairait l'elfe, comme si l'Astre souhaitait apporter son réconfort à la jeune femme aux oreilles pointues. Mystago se rapprocha d'elle, il se mit devant elle, il pouvait voir la tristesse sur son visage, quelque-chose qu'elle essayait de cacher, peut-être les atrocités qu'elle avait commise la marqueraient à jamais, il avait de la peine pour elle, aussi il fit quelque-chose qu'il n'aurait sans doute jamais osé faire dans d'autres circonstances à supposer que les dites circonstances furent normales, il enlaça l'elfe, comme pour la consoler, lui faire comprendre que malgré tout, il n'y avait pas besoin de pardon pour tout ceci, ce n'était pas sa faute. Il lui dit, d'un air un peu triste mais qui se voulait le plus rassurant possible:

"Tu n'es pas fautive Caëlya, tu n'as rien à te reprocher, tu as fait tout ton possible mais il était trop fort pour nous, mêmes les meilleurs ont succombé. Ce que tu as fait à cet élève, ce n'était pas toi, tu n'as pas à t'en faire, tu n'es pas la première à faire couler le sang, tu ne seras pas la dernière non plus. Shigan est un abruti fini, laisse-le dans son coin, et surtout, je suis là pour toi, alors il faut trouver la force pour te pardonner toi-même à présent, pour pouvoir tirer un trait sur le passé et avancer vers un futur plus agréable!"

Il avait réagi spontanément à tout ce qui s'était jusqu'à présent passé, ses mots n'étaient pas le fruit d'un longue réflexion, au contraire, c'était les premiers mots qui lui vinrent à l'esprit après avoir pris Caëlya dans ses bras, à la grande surprise générale sans doute...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 11:23 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Mystago l'avait écoutée en prenant soin de ne pas laisser paraître quoi que ce soit qui pourrait lui faire penser à un jugement de sa part. Il souhaitait rester neutre. Du moins en apparence. Peut-être qu'il en pensait tout autre chose... Cependant, il se leva et se rapprocha d'elle -elle s'était mine de rien éloignée dans sa crise de colère-. Il lui révéla posément ce qu'un certain nombre de personnes à l'académie semblaient penser de Shigan : il ne réfléchissait pas toujours du premier coup aux conséquences de ses actes ou paroles. Elle avait été témoin d'un exemple flagrant.

Le jeune homme ne s'arrêta pas là, et lui confia une chose importante. Elle fut grandement surprise. Mystago s'était séparé de Murord durant le règne de Samhain. Et voilà que depuis plusieurs mois maintenant, leur lien était comme mort. Le chevaucheur de dragon semblait garder espoir, un jour il reviendrait sans doute ! Mais Caëlya devina qu'il était en réalité plus soucieux qu'il ne voulait bien l'admettre. Elle se demanda comment une telle chose pouvait être possible. Ils étaient pourtant liés tous les deux ! Mais les connaissances de l'Elfe en la matière étaient bien faibles, elle estima donc que la situation devait être assez grave pour que Mystago en parle de cette façon.

« Mais, et le lien qui existait entre vous ? Il ne fonctionne plus ? Vous ne pouvez plus communiquer ? »

Elle n'aurait peut-être pas du en rajouter. Mystago semblait réellement inquiet. Elle ne voulait pas le laisser comme ça. Elle tenait à faire quelque chose pour l'aider, même si elle n'était réellement pas une experte en la matière. Alors qu'elle songeait à une possible solution, quelques nuages présents dans le ciel se déplacèrent, laissant apparaître une lune magnifique. Sa lumière était particulièrement forte ce soir. Elle les éclaira tous les deux. Une lumière presque réconfortante, assez douce. Elle leva les yeux vers Mystago. La lune donnait à ses cheveux de beaux reflets presque blancs. Il se rapprocha un peu plus d'elle et la regarda. Son visage semblait plus triste que d'habitude. Leurs confessions respectives leur avaient ravivés de mauvais souvenirs à tous les deux. Alors qu'elle commençait à ressasser ses mauvaises actions, il la pris soudain dans ses bras. Ce contact lui fut tout de suite agréable, très réconfortant. Elle le serra à son tour un peu plus contre elle. Elle compris à ce moment-là que quoi qu'il arrive elle ne serait pas seule. Ses paroles furent rassurantes. Tout ce qu'il lui disait allégeait la culpabilité qu'elle ressentait. Elle posa sa tête contre lui. Il lui avait beaucoup manqué. Son cœur battait plus fort. Très fort. Elle profita un moment de cette étreinte. Puis elle lui murmura :

« Merci beaucoup. Tout ce que tu dis me rassure. J'aimerai te rendre tout le réconfort que tu m'offres... Si tu souhaites retrouver Murord et que tu as besoin d'aide, je suis là, bien sur. »
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mer 10 Sep - 22:18 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

L'étreinte dura un moment, apparemment, Caëlya fut soulagée par son geste et ses paroles, tant mieux, elle avait réellement besoin d'oublier tout ça, ou du moins, d'accepter son passé et d'aller de l'avant, comme une certaine personne le disait, le passé est passé, ça voulait dire ce que ça voulait dire en soit, pour l'heure, il prolongea cette étreinte encore, il se sentait bien avec elle, ses sentiments, autrefois confus, commençaient petit à petit à se préciser, mais avant toute chose, il fallait profiter de l'instant présent en compagnie de l'elfe et éviter de tout gâcher si tôt...

Au bout d'une dizaine de minutes, il relâcha sa camarade aux oreilles pointues, et la regarda, tout souriant, une larme était presque visible sur son oeil gauche, elle souhaitait réellement l'aider du mieux possible pour son histoire avec Murord, il était vrai que s'il désirait s'occuper de ce cas, et si le dragon était dans les parages, Caëlya ferait partie des gens à qui il demanderait sans hésiter un coup de main, elle devait d'ailleurs être la seule en qui sa confiance était totale ... Il lui dit alros, les larmes de plus en plus visibles:

"Merci... pour ta proposition..; je pense que.. oui... ça devrait le faire..; après tout, Murord t'aime bien... j'accepte, un jour, j'irai le chercher, et je souhaiterais... que tu sois là... à mes côtés..."

Il remarqua les larmes qui commençaient doucement à couler de ses yeux, il s’essuya rapidement avant de s'excuser pour tout ça, puis, histoire de changer rapidement de sujet et de façon temporaire, il dit:

"Si tu veux bien m'excuser, je vais me changer derrière un arbre... cette tenue commence à m'agacer et elle n'est plus très utile au final, je reviens très vite, attends-moi ..."

Tout gêné par cette tentative assez minable pour détourner la conversation de ses larmes, il prit son sac et alla se planquer derrière un arbre. il sortit de son sac magique sa tenue de la journée encore propre, rangea son costume d'éclaireur, ses diverses armes puis, il referma le tout et sortit de son coin, pour rejoindre son amie chère à son coeur, puis une fois rejoint, il conclut:

"Navré pour cette scène, tu as dû être surprise de me voir ainsi... j'ai changé également disons que je suis plus sensible ... En tout cas, je suis vraiment heureux que tu sois là, devant moi, ça me fait chaud au coeur, sincèrement..."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Lun 15 Sep - 15:49 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Elle profita de son étreinte encore quelques instants. Puis, lorsqu'elle sentit qu'il se détachait d'elle, elle releva la tête. Elle le vit souriant, heureux de ce moment qu'ils passaient tous les deux. Elle le vit aussi ému. Etait-ce une illusion, où ses yeux semblaient-ils réellement plus brillants qu'un instant plus tôt ? Elle le regarda, inquiète :

« Quelque chose ne va pas... ? »

Pour toute réponse, il la remercia pour l'aide qu'elle lui proposait. Mais sa voix tremblait, et ses yeux se remplissaient de larmes malgré lui. Qu'avait-elle dit, ou fait ? Etait-ce son inquiétude pour Murord qui le rendait ainsi ? Il se remarqua les larmes qui coulaient sur ses joues et en fut soudain gêné. Il s'excusa et s'éclipsa en lui donnant un motif absurde. Se changer ? Juste à ce moment là ? Elle constata qu'il avait sur lui sa tenue d'éclaireur, mais ce n'était pas un problème... Etait-il gêné à ce point par ses émotions... ?
C'était pour le moins une situation originale, que l'esprit protecteur de Caëlya ne manqua pas de souligner comme à son habitude. L'Elfe entendit sa voix grave dans sa tête. Une voix grave et sérieuse, qui contrastait furieusement avec le caractère hautement déjanté de l'oiseau.

*Je t'avais pourtant bien dit, depuis le début, que tu aurais du laisser ce garçon se noyer au fond de cette épave... Entre vous ça ne va pas être simple... Surtout si tu lui fais l'effet de l'oignon fraîchement coupé...*

Caëlya ne pu s'empêcher de sourire. Elle pouvait dire tout le mal qu'elle voudrait de son Protecteur, il avait toujours un mot pour la réconforter. Ou la faire sourire. Mais bien sur, un certain temps d'adaptation était avant tout requis pour s'habituer à ses répliques peu chaleureuses... Malgré son affreux caractère et son humour franc, l'oiseau protégeait l'Elfe comme s'il avait s'agit de sa propre fille. Peut-être voyait-il donc en Mystago, un possible rival... ? Un vrai père poule fou de sa fille chérie.

Elle entendit Mystago revenir. Il avait effectivement enfilé une tenue plus habituelle. Et surtout, il semblait s'être ressaisi. Caëlya le regarda revenir, avec un sourire amusé :

« Quelle technique de diversion remarquable... ! »

Elle ne voulait pas se moquer de lui. Ses remarques pouvant parfois paraître espiègles, n'étaient pas méchantes. Mais elle aimait bien taquiner les gens qu'elle prenait en affection. Mystago aurait donc droit à son lot de taquineries, peut-être bien plus que les autres d'ailleurs. Cependant, arrivé devant elle, il s'excusa encore une fois de son attitude. L'Elfe se rapprocha de lui et passa ses bras autour du cou du jeune homme, puis lui dit doucement :

« J'étais surtout inquiète... Je me demandai ce qu'il t'arrivait. Tu n'as pas besoin de te cacher pour cela... »

Soudain, un petit éclair de malice passa dans ses yeux, et elle continua :

« … Même si je dois avouer que tu t'es éclipsé de façon incroyablement discrète. »

Elle se mit à rire, d'un rire léger. Elle repensa à la scène qui s'était déroulée quelques instants plus tôt. Et rit de plus belle. Elle ne voulait pas paraître vexante, et elle croisait les doigts pour que Mystago ne soit pas devenu aussi susceptible qu'il était devenu sensible, auquel cas elle devrait vraiment faire attention à sa conduite à l'avenir... Elle gardait dans sa tête l'image de Mystago, ému aux larmes un peu plus tôt. Elle aurait aimé le réconforter de mille et unes façons possibles à cet instant-là. Ce moment l'avait réellement marquée. A côté de cela, sa manière de s'éclipser la seconde suivante l'avait tellement surprise... Qu'elle en riait. Sa maladresse était à ses yeux si touchante !
Elle ne voulait vraiment pas le vexer. A présent, elle essayait de se calmer. Et de le rassurer. Alors elle approcha son visage encore rieur du sien. Elle se rapprocha jusqu'à sentir sa respiration sur sa joue. Elle l'embrassa, tendrement.

Elle resserra son étreinte, ses bras autour de son cou. Elle n'avait pas spécialement réfléchi à ce qu'elle était en train de faire. Son geste était venu naturellement. Et elle savait que Mystago pouvait se montrer timide par moments. Elle était donc d'autant plus curieuse de voir sa réaction...
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mar 16 Sep - 09:37 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Tandis qu'il revenait de son petit coin pour se changer, le chevaucheur de dragon blondinet se disait dans sa tête que sa petite manœuvre pour couper court à sa situation dans laquelle il avait était ému au point de verser des larmes était plus que nu à en mourir de honte, c’était pour dire. De plus, Caëlya, toujours avec son sourire et son humour qu'il appréciait tant ne manqua pas de lui faire remarquer, chose assez surprenante sur le coup, elle alla même jusqu'à se rapprocher de lui, de telle façon que cela lui rappela, tout comme à sa louve, une dite situation dans laquelle il s'était retrouvé quelques jours plus tôt, avec Solia cette fois, il avait, ce jour-là, repoussé les avances du métamorphe taquin.

Il sourit à la situation et aux remarques de sa camarade, mais intérieurement, cette situation provoquait en lui deux sentiments distincts, une gêne certaine mais aussi et surtout, un sentiment de bien-être, il se sentait bien avec elle, l'avoir si près de lui était tellement agréable mais il n'osait pas l'avouer... Pour seule réponse, il posa ses mains sur les hanches de l'elfe, lui souriant tout en disant, amusé:

"Oui, je sais que je suis doué pour ça, m’éclipser sans qu'on me remarque est un point fort chez moi... Je suis navré si je t'ai inquiété."

Il leva quelques instants au ciel, sans réellement avoir de raisons quelconque à cette attitude, il réfléchit à peine quelques seconde qui lui parurent bien plus longues en réalité, avoir la jeune Hanimonienne si près de lui, la retrouver ainsi après tout ce temps et tous ces sentiments confus dans sa tête, à présent, il savait pourquoi et ce que tout ceci signifiait, il en était sûr à présent, mais l'accepterait-elle, avait-elle les mêmes sentiments à son égard... De toute façon, il n'y avait pas d'autres moyens de le savoir, mais risquer de tout perdre à cause d'une incompréhension, non il ne le voulait pas, il ne désirait pas la perdre, pour rien au monde, il préférait encore ne rien dire et ...

*Mais tu es vraiment pénible comme protégé tu sais, qui ne tente rien n'a rien bordel!*

Cette voix, c'était..; il en était à peu près sûr mais, pourtant, il ne l'avait pas invoqué ou quoi que ce soit alors, comment... Il s’agissait de son totem gardien , un chien noir qui ne s'était pas réellement montré très bavard et là, il se manifestait pour lui faire la morale apparemment...

*Si tu restes à trop réfléchir, tu vas réellement tout perdre, alors arrête d'analyser tout et fonce bon sang, c'est ce que l'autre rouquin essayait de te faire comprendre, décoinces-toi bordel!*

Oh oui, il se faisait bel et bien sermonner par son totem qui au passage, n'avait pas tort, il réfléchissait trop, mais à vouloir trop réfléchir, on écoute même plus les autres... Si le chien pouvait le mordre, il l'aurait sans doute fait pour que Mystago se bouge un peu, c'était certain. Eh bien, advienne que pourra après tout, ils n'avaient pas tort, il était temps de changer!

Tout ceci s'était déroulé en à peine quelques secondes, d'un air pensif, le jeune homme baissa la tête, une lueur différente dans ses yeux, il était déjà plus déterminé qu'avant. Et tandis qu'il allait demander quelque-chose ou plutôt avouer quelque-chose à l'elfe ici présente, cette dernière se rapprocha encore plus près de lui, et, l'embrassa ... elle serra encore plus son étreinte également, il ne s'attendait absolument pas à ça, Snow, qui jusqu'alors regardait la scène amusée, fut également surprise mais ne dit mots...

Il avait enfin sa réponse à toutes ses interrogations, à présent, plus de doutes possible sur ses sentiments, il aurait voulu reculer et demander ce qui se passait, pourquoi tout ceci, mais non, il n'était plus temps de faire comme ça, il fallait aller de l'avant, aussi, il accepta volontiers ce moment tendre, resserra également son étreinte et profita de l'instant présent, sans rien dire, juste en appréciant cet instant magique, priant au fond de lui-même pour qu'il ne s'arrête jamais ...

La lune, toujours aussi lumineuse qu'auparavant, les éclaira, comme pour signaler ce moment magique et unique qui mettait du baume au coeur, un moment qu'il avait tant attendu au fond de lui. Il voulait cependant lui avouer quelque-chose, aussi, à contre-coeur, il rompit ce baiser, puis, il colla son front sur celui de Caëlya puis dit, tout en souriant:

"Je t'aime..."

Et cette fois-i, c'est lui qui se rapprocha d'elle pour repartir dans un nouveau moment plein de tendresse ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 00:01 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Durant un instant, elle avait eu peur de regretter son audace. Peu de gens parmi ses connaissances l'avaient déjà vue ainsi : malicieuse. Son attitude l'avait surpris. Elle n'en attendait pas moins, mais elle espérait ne pas l'avoir brusqué... Le verrait-elle soudainement retourner derrière son arbre ?

Il ne se passa rien de tout cela. Pour toute réponse, il la serra contre lui un peu plus fort. Ils savourèrent tous les deux ce premier véritable moment de tendresse qu'ils vivaient. Ils avaient pourtant eu d'autres occasions. Ce n'était pas la première fois qu'ils se retrouvaient seuls. Mais ce moment-là était unique. Caëlya était réellement soulagée de l'avoir retrouvé, et réalisa qu'un moment auparavant, ils ignoraient tout de ce qui avait constitué le quotidien de l'autre pendant des mois. Leurs retrouvailles inattendues et pourtant tant espérées avaient bousculé certaines choses. Leurs sentiments, notamment.

Au bout de quelques instants, il se détacha légèrement d'elle pour pouvoir lui parler, et lui dit trois mots qui provoquèrent en elle un grand frisson. Un frisson qui fut suivi d'une sensation de réconfort et de douceur immenses. Ses sentiments étaient bien accueillis. Ils lui étaient même renvoyés. Mystago était désormais réellement souriant. Son front collé contre le sien, elle lui murmura une réponse :

« Je t'aime aussi... »

Elle eut un sourire radieux, et se rapprocha de lui pour l'embrasser à nouveau. La lune les éclairait toujours d'une magnifique lumière blanche.




Pendant ce temps, le cheval se baladait dans le parc. Et Snow se rendait sans doute compte, peu à peu, qu'elle devrait décidément tenir la chandelle. A l'académie, ils se feraient surement remarquer. Ils étaient déjà surveillés à cause des rumeurs qui couraient à leur sujet. Ce ne serait qu'une question de temps. Caëlya préparait déjà les explications qu'elle devrait fournir à Solia... Qui ne manquerait pas de la harceler de questions tout le temps où elle serait à l'animalerie. Quoique, elle avait l'étrange pressentiment que quelque chose de bien plus grave occupait l'esprit du métamorphe ces derniers temps...
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 14:03 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Ce moment lui sembla durer une éternité, du moins, c'est ce qu'il aurait tant désiré, leur baisé, tellement attendu en soit, dura quelques minutes, pendant lesquelles le jeune homme oublia tout le reste, autant ses problèmes que le reste du monde, seul comptait cet instant avec Caëlya, le reste, il s'en fichait pas mal, il ne désirait que la jeune elfe et rien d'autre...

Les nuages se dissipèrent peu à peu, laissant de plus en plus place à une magnifique pleine Lune dans un ciel étoilé, c'était comme un rêve, un moment qu'il voulait vivre à jamais. Au bout de cinq minutes, il rompit à nouveau cet instant magique, sourit à sa belle dulcinée et sans un mot, il cessa de l'enlacer et s'éloignant d'elle, tout en gardant ce sourire plein de malice, il alla s’asseoir contre un mur des ruines dans la verdure encore fraîche, il montra alors du doigt à sa camarade le ciel puis l'invita d'un geste de la main à le rejoindre pour regarder tranquillement ce moment magnifique.

Pendant ce temps, Snow qui n'avait dit mot, sans doute surprise par cet enchaînement d’événements qu’elle n'avait pas réellement prévu, se releva et alla rejoindre son maître et se coucha à sa droite pour regarder le ciel elle aussi, tout en signalant qu'elle était toujours là, il n'y avait pas que la jeune femme aux oreilles pointues de présente...

En attendant l'arrivée de sa chère et tendre, il se mit à imaginer la suite de l'histoire, les autres élèves finiraient par le savoir, mais ce n'était pas réellement ce qui le préoccupait, mais plus la réaction à tous les coups hystérique de sa mère en apprenant que son fille avait trouvé une jeune femme qui lui plaisait, sans doute devrait-il lui présenter et tout le tralala, il appréhendait déjà ce moment ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caëlya Lunaleïd
Hanimon

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2011
Messages: 204
Race: Elfe sylvestre
Elève, assistante à l'Animalerie Fantastique
Points personnels: 200
en première année

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 10:26 (2014)    Sujet du message: Par une nuit étoilée... Répondre en citant

Caëlya, qui avait fermé les yeux pour mieux profiter de ce moment, sentit Mystago s'éloigner d'elle. Elle rouvrit les yeux, surprise. Sa tête lui tournait. Son blondinet se dirigea vers les ruines, un sourire encore malicieux aux lèvres. Il alla s'asseoir contre la pierre, puis l'invita à faire de même en lui montrant le ciel. L'Elfe leva la tête. Le ciel sombre était désormais moucheté de milliards d'étoiles. Certaines, plus rapprochées, formaient comme des traînées de poussière argentée, ondulant à travers les cieux. La lune effaçait en partie leur présence à certains endroits, tant sa lumière était forte. Mais ils pouvaient réaliser à ce moment-là plus qu'à n'importe quel autre l'immensité qui se tenait au-dessus d'eux. Sa tête lui tourna de plus belle, pas exactement pour les mêmes raisons cette fois-ci. Elle repris son équilibre, et se dirigea, toute heureuse et d'un pas léger vers Mystago. Elle s'assit à sa gauche, et se blottit contre lui, posant la tête sur son épaule, sans hésiter. Elle observa le ciel. A croire que même avec tous les éléments de hasards qui s'étaient succédés pour qu'ils puissent se retrouver, ils avaient en plus choisi sans le savoir une très belle soirée. Les étoiles leur offraient un spectacle magnifique. Elle les contempla un moment, puis se tourna vers Mystago, qui semblait à nouveau perdu dans ses pensées. Elle lui parla d'une voix plus douce :

« Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as l'air pensif... »

Elle n'était pas dans sa tête, elle ne s'appelait pas Murord. Mais elle pouvait bien imaginer en partie ce qui le préoccupait. Cette soirée, inattendue mais pourtant tant espérée, avait bousculé un certain nombre de choses. Leurs sentiments, tout d'abord, qui s'étaient réveillés. Mais elle pensait bien que former un couple à l'académie, c'était s'exposer à tous. Elle détestait cela. Et elle appréhendait le moment où certains viendraient les interroger, le regard gourmand, comme si découvrir puis répéter la vie privée des gens était la seule activité intéressante de leur quotidien. A ce moment-là, elle pourrait bien se montrer peu aimable. Sauf s'il s'agissait de personnes avec qui elle s'entendait bien. Et qu'elles ne s'attardaient pas sur le sujet. A ce moment-là, elle réalisa un petit détail.

« Oh non... Qu'est-ce que je vais subir à l'animalerie... ! »

Solia. Solia, le plus gros colporteur de ragots de la ville était désormais son supérieur sur le plan professionnel. Elle était son assistante à l'animalerie. Elle l'aurait donc sur le dos toute la journée, sans moyen réel de s'en débarrasser. Ou bien elle se débrouillerait pour aller chercher de nouveaux animaux aux alentours de la ville, pendant qu'il tiendrait la boutique... ? Peu probable pour le moment, elle débutait à peine...

« Je ne sais pas ce que tu en penses Mystago, mais il ne me tarde pas de rentrer à l'académie... ! On risque de ne pas passer inaperçus... Ou alors on passe par des entrées différentes... ? »

Elle eut un petit sourire amusé. Amusé, mais qui traduisait tout de même une certaine angoisse...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:00 (2017)    Sujet du message: Par une nuit étoilée...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> Le Parc -> Ruines de Myneghon Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com