W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: L'araignée tissant sa toile ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Tour principale de la Direction -> Bureau de la Directrice, Hélicia Stewart
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Klenis Arrik
Professeurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2014
Messages: 13
Race: hybride animal
professeur
Points personnels: 0

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 10:26 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Klenis avait revêtu sa forme humaine pour pénétrer dans l'académie sans déclencher une quelconque gêne, non pas qu'elle se souciât du bien des autres personnes présentes dans l'académie, mais elle ne voulait pas se faire remarquer dès son entrée en lice. Aussi pour répondre convenablement au poste de professeur, elle se dirigea lentement vers le bureau de la directrice, Hélicia Stewart, pour les présentations d'usage et de coutume, bien qu'elle n'en voyait pas l'intérêt, même si elle n'avait rencontré la directrice qu'une seule fois, lorsque l'ancienne directrice avait été destituée de son poste.

Elle voulut pénétrer donc dans ledit bureau où ne se trouvait personne pour le moment, mais celui-ci était fermé, elle attendit donc à l'extérieur. Elle portait des escarpins hauts, un pantalon en latex moulant, une ceinture en étain, une chemise ornée et un diadème en étain et jais sur sa tête coiffée en une étrange queue de cheval.

Pendant qu'elle était seule, elle en profita pour réfléchir sur son passé, son départ d'Eunoyab, l'arrivé sur Bethseda, la rencontre de l'académie, elle fut aussi étonnée par certains évènements, en particulier sa rencontre, certes courte, avec le prince d'Eunoyab, Shigan le foudroyant, apparemment elle n'avait pas été la seule à trouver refuge entre ces murs. En réalité, elle ne l'appréciait guère, bien qu'il soit un oriental plein de ressources, ce qui était normal après tout, son père avait envoyé son mari à la guerre, guerre dont il ne reviendrait sûrement jamais, elle s'était déjà faite à l'idée, et ses enfants aussi.

Alors qu'elle était plongée dans ses pensées, affichant une expression vide de vie, elle se mit inconsciemment à jouer avec des toiles qu'elle avait fait tisser du bout de ses doigts alors qu'elle s'était avachie contre un mur situé non loin... C'est alors qu'un inconnu passa près d'elle...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"l'araignée... t'as... emprisonnée..."


Dernière édition par Klenis Arrik le Jeu 12 Juin - 15:55 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 16:47 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

[Je vous remercie pour l'édition.]

Des pas rapides se firent entendre dans le couloir, tandis que se dessinait une grande silhouette fine et vêtue presque entièrement de noir. Visage pâle et cheveux couleur corbeau indisciplinés, c'est un jeune homme d'une vingtaine d'année qui apparut près de la nouvelle arrivante. Ses yeux bleus, lumineux, ne lui accordèrent aucun regard et semblaient focalisés sur un point bien précis du mur qu'il ne semblait pas vouloir lâcher une seule seconde. A première vue, une personne froide et particulièrement distante, qui n'oubliait jamais un instant de mettre son travail en priorité. Et c'était pour cette raison qu'il était le meilleur dans son domaine, et pour cette même raison que la Directrice de l'Académie l'avait à son service. Du moins, jusqu'à ce qu'il décide de s'en aller de son plein gré, pour une raison qui le regardait, et il était entendu qu'elle ne l'en empêcherait pas lorsque ce jour arriverait, s'il arrivait. Quoi qu'il en soit, l'homme au costume croisé noir prit une belle clé argentée, finement ciselée, avec laquelle il déverrouilla la porte du bureau qu'il ouvrit en grand avant de se décaler sur le côté et d'inviter la jeune femme à entrer, non sans oublier de faire apparaitre un beau sourire courtois. Une fois à l'intérieur de la pièce, le majordome lui emboîta le pas et referma la porte derrière eux avant de se déplacer à pas silencieux en direction du bureau où une jeune femme était assise, le nez plongé dans des dossiers. Il lui chuchota quelques mots à l'oreille avant de poser sur la table un autre dossier cacheté et de tourner les talons. Il se ravisa lorsque sa supérieure le lui indiqua d'un très léger claquement de langue. Avec des gestes gracieux, elle resserra sa cravate noire autour de son col de chemise blanc puis l'autorisa à prendre congé d'un signe de la main avant de porter son regard sur la nouvelle venue. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'elle prenait doucement la parole.

"Kimaéri, Madame Arrik. Je vous souhaite la bienvenue à l'Académie W.A.N.D., en espérant que vous vous plairez parmi nous.

Mais je vous en prie, asseyez-vous. A moins que vous ne préfériez reprendre votre forme naturelle, ce qui ne me dérange aucunement. Désirez-vous quelque chose à boire ?
"

La Directrice était tout à fait au courant de la situation de la jeune femme en face d'elle, tout comme elle savait tout ce qu'il y avait à savoir sur les habitants de l'Académie et de ses environs. Cela faisait un certain temps que l'hybride en face d'elle était arrivée sur Beth, elles s'étaient déjà croisées très rapidement lorsqu'elle-même avait pris ses fonctions à la réouverture de l'Académie, il y avait déjà 7 ou 8 ans de cela. Depuis, elle avait pu la voir ici et là, sortant de la bibliothèque de l'Académie ou partant en voyage de recherches. Et aujourd'hui, Klenis Arrik était là devant elle, prête à enseigner, à transmettre toutes ses connaissances du territoire aux élèves, anciens et nouveaux. Cette seule pensée faisait naître un sourire sur le visage de la vampire. Enfin, après quelques secondes, la jeune femme reprit tranquillement la parole.

"J'avais dans l'idée d'avoir une discussion avec vous, dans les prochains jours, mais il semble que vous m'ayez devancée. Quoi qu'il en soit, je suppose que vous êtes venue me voir suite à votre très prochaine prise de fonctions en tant que professeure, aussi je vous écoute. Avez-vous besoin de quoi que ce soit, avant de pouvoir débuter votre enseignement ? Et au-delà de ces démarches administratives, y a-t-il d'autres choses dont vous voudriez me faire part ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Klenis Arrik
Professeurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2014
Messages: 13
Race: hybride animal
professeur
Points personnels: 0

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 15:41 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

L'homme aux cheveux noirs rendit l'hybride inquiète, bien que simple serviteur, il semblait porter en lui une puissance bien supérieure que celle de son statut. Il en était de même pour la directrice de l'académie. Klenis s'assit, comme la directrice lui avait induit de le faire puis l'écouta avec attention avant de répondre à son tour.


"Je vous remercie, Madame Stewart, et je pressens déjà que je risque de me plaire ici... Mais, comment ?"


De quelle façon elle ne le sut pas, mais apparemment la directrice percevait son état d'hybride même sous sa forme humaine, ce qui en disait long sur ses pouvoirs. Elle ne fut cependat pas étonnée de savoir que cette forme ne la dérangeait pas, elle avait dû en voir, des créatures aussi étranges qu'elle, dans l'académie. Soupirant un court instant, elle claqua des doigts, puis reprit sa forme de naissance: ses jambes se transformèrent en un gros abdomen ovale pourvu de six pattes longues mais solides quoique minces, et d'un noir plus sombre que la nuit. Elle balaya ses cheveux blancs d'un air vaguement absent.


"Bien, et bien je suis découverte, dirait-on... Et je ne dirais pas non à un verre, puisque vous me l'offrez, et en effet je viens vous voir pour vous solliciter quelques indices, notamment au sujet de mes cours, ayant une expérience avant tout pratique, j'aurais voulu savoir où se trouve la limite de mes attributions en la matière, bien sûr je ne souhaite pas à mes élèves d'avoir des problèmes dès le début du dit cours, mais j'ai eu tendance, dans ma vie passée et depuis que je suis ici, à en faire un peu trop, coté pratique.


D'autre part vous savez peut être que j'ai des enfants, qui auront 15 ans au mois prochain, j'aurais voulu savoir en quoi ils peuvent se rendre utiles dans l'académie, car leur pérégrinations dans le village et dans les forêts alentour semblent les ennuyer, au bout de 7 ans d'errance et pour le temps qu'il y restent, aussi voulais-je sa voir s'ils peuvent eux mêmes demander à devenir élèves, ou ont ils recours à un traitement particulier, en tant qu'enfants de future professeure, et de par leur nature..."


Elle attendit une réponse en dégustant le liquide rouge contenu dans son verre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"l'araignée... t'as... emprisonnée..."
Revenir en haut
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 21:25 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

La Sous-Directrice sourit non sans un certain amusement, alors qu’elle se levait doucement de son bureau et se déplaçait d’une démarche féline vers sa commode. En ouvrant le tiroir, elle sembla hésiter un moment avant d’opter pour une bouteille de vin, provenant directement des vignobles de Tournagauche. Un breuvage de la région, c’était sûrement l’un des meilleurs moyens de souhaiter la bienvenue à une nouvelle arrivante. Elle prit deux verres dans son autre main et apporta le tout à son bureau où elle entreprit de servir avec un geste fluide et maîtrisé avant de se rasseoir. Elle gardait continuellement ce sourire un peu taquin, quelque peu malicieux, alors qu’elle buvait une courte gorgée d’alcool. Enfin, elle reposa le contenant sur la table et prit tout doucement la parole.

‘‘Vous savez, Madame Arrik, il est rare que l’Académie accepte un nouveau professeur dans ses rangs sans qu’une recherche approfondie ne soit faite à son sujet, et ce afin d’assurer la sécurité de nos élèves. Aussi, si le professeur en question ne nous fournit pas de lui-même les informations d’usage, il est parfois possible de demander directement les documents d’identité à l’administration du Royaume d’origine qui se plie généralement de bon gré à cette requête de notre part, dans le cadre des différents traités de paix et de neutralité.

En d’autres termes, cela n’a pas été difficile de savoir que ceci n’est pas votre véritable forme. Sachez qu’en ce qui me concerne, et pour avoir vu et côtoyé de nombreuses espèces tout au long de ma vie, je ne suis pas le genre de personnes à juger des apparences d’autrui, aussi vous êtes libre d’adopter la forme qui vous sierra le mieux.
’’

La jeune femme se releva de sa chaise avec tranquillité et marcha le long de la pièce en direction de la grande fenêtre ronde à l’extrémité, donnant sur le parc de l’Académie, encore affublé de cette énorme faille par laquelle, quelques mois encore auparavant, les morts s’échappaient pour rejoindre le monde des vivants. Cette seule pensée la révulsait, et bien qu’elle avait parfaitement accepté d’avoir été le pantin de Samhain durant le conflit, et que ses actions avaient entraîné la mort de centaines, si ce n’était des milliers, de civils innocents, elle avait décidé de passer outre ces événements. Elle savait pertinemment que malgré tout ce qu’elle aurait pu essayer à ce moment-là, la possession aurait de toute manière fini par l’atteindre, et il n’y avait rien qu’elle aurait pu faire d’autres qu’obéir aveuglément. Elle le savait, elle n’était pas responsable, et personne ne pourrait lui reprocher sa faiblesse quand on savait que les Quatre Fondateurs et l’Oracle lui-même avaient dû prendre part à la bataille enragée qui avait eu lieu. Elle n’était pas responsable. Du moins, c’était ce dont elle essayait de se persuader jour après jour. Suite à ces pensées qui la déconnectèrent quelques secondes du monde réel, elle se retourna vers la professeure. Cette dernière put voir sa supérieure légèrement à contrejour, faisant glisser son ombre sur toute la longueur du grand bureau rectangulaire. Elle était plutôt grande, surtout si l’on ajoutait les souliers à talons hauts qu’elle mettait généralement. Une chemise blanche et une longue jupe noire, fendue sur le côté droit, lui donnaient cette image autoritaire de gradée militaire. Les manches de son haut était retroussées jusqu’aux coudes et laissaient apparaitre quelques tatouages sur ses avant-bras, s’estompant à la limite de ses gants noirs. Elle reprit tout doucement la parole.

‘‘Pour la façon dont votre cours se déroulera, et afin d’éviter au maximum de mettre nos élèves en danger, je pense qu’il serait préférable que vous fassiez parvenir à la Direction, c'est-à-dire mes trois collègues et moi-même, votre programme. Dans ce dossier seront présents le type de créature que vous comptez étudier en classe, et la façon dont vous entendez organiser l’excursion, et ce afin que nous puissions juger si, oui ou non, une telle sortie serait autorisée. Il serait difficile de vous dire ainsi tout ce que vous pouvez faire ou ne pas faire, aussi je pense que cette façon de faire serait la plus simple afin de limiter au maximum les quelconques désagréments qui pourraient survenir.

Concernant vos enfants, maintenant, je pense qu’il sera nécessaire que j’en parle avec mes collègues. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les récents événements ont rendu les choses assez compliquées à l’Académie, et il est préférable que nous discutions de tout cela avant de statuer sur leur sort. Sachez que, quoi qu’il arrive, ils n’auront droit à aucun traitement de faveur de la part de l’Académie, car vous comprenez que nous essayons de créer un système scolaire basé sur le mérite, afin d’équilibrer au mieux les chances de tout un chacun à accéder à la réussite. En attendant, je pense qu’ils pourront se rendre utiles à Bethesda dans les prochains mois, car tout est encore à reconstruire. Aussi, s’ils n’ont pas peur de se salir les mains, porter des charges et réparer des habitations, ils seront plus que bienvenus dans le corps de rénovation de la ville.

Désiriez-vous savoir autre chose ?
’’

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Klenis Arrik
Professeurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2014
Messages: 13
Race: hybride animal
professeur
Points personnels: 0

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 22:08 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

Elle finit le verre de vin d'un trait, contempla un instant le verre et le goût du vin qui lui restait en bouche puis reporta une attention presque inhabituelle pour la directrice alors que cettte dernière souriait et continuait ses explications.


"Je comprend parfaitement votre inquiétude, Madame Stewart, mais vous n'avez rien à craindre de moi dans votre établissement, hormis si ce dernier regorge d'infâmes morts vivants et vampires près à me sacrifier pour leur quelconques rituels de bleusaille, du moins... En outre je ne connaissais aucun traité entre Eunoyab et Beth, aussi faut-il dire que je ne sois pas trop préoccupée par la politique, du moment que celui qui règne fait ce qu'on attend de lui régner de manière juste et guider les nobles au combat. Si tel est votre désir alors, je ne me cacherais plus devant vous, c'est fatiguant pour moi de rester dans cette frêle position à deux pattes."


Elle la suivit de son regard alors que la directrice s'esquivait par la fenêtre, restant un moment à contempler son dehors pendant un court instant. Elle pensa un moment que si des êtres comme elle pouvaient se plaindre de leur sort d'immondices, quelles raisons feraient qu'on pourrait en priver le droit aux vampires et aux morts, êtres infinis et pourtant maudits ?


"Très bien, et de quel délai dispos-je afin de réaliser ce détail de mon cours ? Je suis une professeure, mais aussi mère comme vous savez, et il n'y a pas de métiers plus difficile et plus intense que celui-ci, aussi ai-je peur que cela me prenne du temps, avec ma vie familiale."


Puis la directrice aborda enfin le sujet de ses enfants, sujet le plus important aux yeux de Klennis dans cette réunion.


"Je n'ai en fait pas tout compris aux derniers évènements, mais je me doute en effet qu'ils doivent avoir leur lot de conséquences sur votre établissement. Je ne m'attend pas à quelque traitement de faveur pour eux, je veux juste qu'ils aient une vie normale, comme les enfants doivent l'avoir, loin de la guerre, et auprès d'un de leur parents, à défaut des deux... Oh ils sont serviables ne vous en faites pas, du moins , leur caractères étant radicalement différents l'un de l'autre, mais Phyris saura sûrement mieux participer à des tâches manuelles que son frère, quoi qu'il en soit je vous remercie, madame, pour l'attention que vous me portez, à moi et à ma famille. C'est tout ce que je désirais savoir, et vous, y-a-til quelque chose que je puisse faire ou vous transmettre ?" 


 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"l'araignée... t'as... emprisonnée..."
Revenir en haut
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû - 18:54 (2014)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile Répondre en citant

La jeune femme s'était rapprochée de son bureau et assise contre le rebord, écoutant avec attention les paroles de son interlocutrice. Elle eut un sourire lorsqu'elle lui parla de son rôle de mère. Elle-même considérait tous les étudiants de l'Académie comme ses enfants, comme de petits être fragiles dont elle avait la responsabilité, de petites créatures ingrates qui n'avaient pas la moindre idée de tous les sacrifices qu'elle avait fait pour qu'ils puissent profiter sans contrainte de la vie à l'Académie. Oui, elle savait ce que cela représentait, d'être mère. Une mère de dizaines d'enfants qui ne voyaient en elle qu'une femme affreuse qui ne connaissait rien d'autre que la violence. Ce dernier point, sans être totalement faux, aurait gagné à être nuancé, mais elle garda tout ceci pour elle, ne laissant transparaitre aucune émotion derrière le doux sourire qu'elle montrait à la nouvelle professeure.

"Le but de l'Académie, en plus de recueillir les Chimères en pleine découverte de leurs pouvoirs, est d'apporter des connaissances solides à ces jeunes afin qu'ils puissent avoir une idée qui les entoure, et qu'ils ne se retrouvent pas au dépourvu une fois qu'ils auront quitté l'enceinte du Château pour faire leur vie.

Aussi, je préfère que vous preniez le temps nécessaire pour parfaire au mieux votre cours, plutôt que vous ne le bâcliez en étant pressée par le temps. Cependant, n'oubliez pas que votre fonction est celle d'une enseignante, et que vous êtes malgré tout tenue de prodiguer votre savoir assez régulièrement. Nous savons être arrangeants quand il le faut, mais il est important de ne pas en abuser.
"

Elle avait toujours le sourire et sa voix était restée très douce. Il n'y avait aucune menace ou animosité dans ses paroles, il ne s'agissait que d'un simple constat. La jeune femme reprit une gorgée de vin qu'elle savoura un instant avant de reprendre tranquillement le fil de la conversation.

"Concernant vos enfants, sachez que les enseignants disposent de locaux au sein de l'Académie, mais qu'il s'agit-là de logements de fonction. Il n'est pas fréquent (pour ne pas dire que cela n'arrive jamais) qu'un membre du personnel vienne en ces lieux accompagné de sa famille, aussi les chambres, bien que confortables et spacieuses, ne sont faites pour accueillir qu'un seul locataire.

Aussi, je peux vous proposer une alternative, qui consisterait en vous trouver un logement décent dans la ville de Bethesda où vous pourrez loger avec vos enfants. Bien entendu, ce dernier ne saurait être gratuit, mais votre statut vous permettra de bénéficier d'un loyer plus qu'avantageux pour la durée de votre séjour parmi nous, aussi longtemps qu'il vous plaira de rester. Cela permettrait également à vos enfants d'être plus proches du centre d'activité de la ville et de pouvoir se rendre, dans le cas de... Phyris ? Plus facilement là où son aide pourrait être la bienvenue.

Si vous estimez, en revanche, que vous seriez tout à fait apte à vivre à trois dans votre logement de fonction, je n'y vois pas d'inconvénient. L'avantage serait que, entre les murs de l'Académie, il serait possible de garantir la sécurité de vos enfants, ce qui ne serait pas faisable (du moins, beaucoup moins aisément) s'ils devaient vivre en dehors de notre enceinte. Vous êtes libre de prendre le temps qu'il vous faudra pour vous décider sur la question, suite à quoi nous prendrons les dispositions nécessaires à votre installation (ici, ou à Bethesda).
"

La Sous-Directrice fit quelques pas avant de boire une autre gorgée de vin. Décidément, il était délicieux. Pour terminer, elle revint vers son bureau où elle resta debout, faisant face à l'araignée.

"Enfin, pour en revenir à Eunoyab, sachez que je n'ai que faire de la politique et des dirigeants. La seule chose qui m'intéresse est de savoir qui représente une menace, et qui peut être considéré comme un allié potentiel à cette éventuelle menace. Des liens sont tissés, des pactes de neutralité et de non-agression sont signés, et il n'est pas rare que des accords soient passés avec des royaumes et des provinces qui ne peuvent se supporter mutuellement, et ce afin de dissuader l'un de venir chercher querelle pour une raison ou une autre, de peur que l'autre ne vienne s'allier à nous en représailles.

Pour terminer, j'ignore les coutumes des vampires de chez vous, mais les nôtres ne sont pas du genre à sacrifier qui que ce soit. Ils se contentent de chasser pour se nourrir, pour certains d'entre eux. Et je vous suggérerai de ne pas les qualifier d'infâmes mort-vivants en ces lieux, d'une part car nous ne souhaiterions pas avoir à vous dire au revoir si tôt pour racisme manifeste, mais également parce que vous ne savez jamais qui pourrait vous entendre.
"

Doucement, la Sous-Directrice prit son index et releva légèrement sa lèvre supérieure pour dévoiler une canine proéminente. Il fut un temps où les vampires étaient en majorité, à l'Académie, et bien que ce ne fut plus le cas, ceux qui restaient risquaient de mal prendre de telles insultes. Certains n'avaient pas choisi leur sort et tentaient tant bien que mal de vivre avec ce fardeau. Pour conclure, la Sous-Directrice reprit une dernière fois la parole.

"Par ailleurs... Je préférerais que vous m'appeliez Mademoiselle, plutôt que Madame. Y a-t-il autre chose que je puisse faire pour vous ?"


[Bien qu'il soit écrit dans ma réponse que vous pouvez prendre tout votre temps à la préparation de votre cours, cela n'engage que la partie R.P. de la situation. En réalité, nous aimerions, si possible et selon vos disponibilités IRL, que vous nous fassiez parvenir votre programme de cours dès que celui-ci sera terminé (dans les plus brefs délais, dans l'idéal), suite à quoi nous vous donnerons ou non le feu vert pour commencer votre enseignement. Dans le cas d'une réponse positive, il vous sera demandé d'effectuer votre cours dans les semaines qui suivront, si cela vous est possible. Dans le cas contraire, nous vous demanderons de prévoir au mieux une plage horaire où vous seriez susceptible de faire cours dans les meilleures conditions possibles, et d'essayer de vous y tenir au maximum.

Merci d'avance et à très bientôt.]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:00 (2017)    Sujet du message: L'araignée tissant sa toile

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Tour principale de la Direction -> Bureau de la Directrice, Hélicia Stewart Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com