W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Salles de Cours -> Disciplines Sportives et Art du Combat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 13:13 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Chers élèves de W.A.N.D., Kimaéri

Alors que les événements liés au Règne de Samhain sont aujourd'hui derrière nous, et que l'Académie commence doucement à se reconstruire, il est de notre devoir de nous souvenir. Il est important de se remémorer les événements, leurs tenants et leurs aboutissants, afin que plus jamais une telle folie ne puisse se reproduire.

Aussi, aujourd'hui s'ouvrent les inscriptions d'un nouveau cours d'Arts Martiaux. Ce dernier portera sur les Bases du Combat, et se découpera différemment des précédents enseignements que vous avez pu avoir dans cette discipline. En effet, comme pour la plupart des autres cours, vous aurez droit à une première partie théorique durant laquelle nous nous concentrerons sur les fondamentaux du Combat, suivi d'une partie pratique pour mettre en valeur ce que vous aurez appris et assimilé.

Ce cours s'adresse en priorité à ceux qui n'ont pas ou peu d'expérience en la matière, et vous permettront de pouvoir vous défendre lorsqu'une situation l'exigera et ne vous donnera pas d'autres choix que la confrontation, comme ce fut le cas il y a quelques mois. Cela ne veut en aucun cas dire que ceux ayant de l'expérience ne seront pas autorisés, bien au contraire : bien des combattants et bagarreurs peuvent se sortir de situations délicates mais ignorent les bases et certains éléments qui pourraient avoir facilité leur victoire, et ce sont ces bases qui seront étudiées.

Pour ceux qui désireraient participer, il n'est pas nécessaire d'apporter vos armes. Ce cours sera basé sur le Combat à Mains Nues. En revanche, pensez à avoir une tenue appropriée et à prendre de quoi écrire, car je rappelle que la moitié sera théorique et que la participation sera récompensée par des points pour votre Maison, comme il est de coutume. Les inscriptions sont donc ouvertes, et vous avez jusqu'au 11 Mai 2014, à 21H30, pour vous faire connaître, suite à quoi vous ne serez plus accepté (à moins d'avoir une bonne excuse qu'il faudra me faire parvenir par Message Privé). La fiche d'inscription est la suivante.


NOM :
PRÉNOM :
AGE :
MAISON :
ANNÉE :

Code:
[b]NOM :[/b]
[b]PRÉNOM :[/b]
[b]AGE :[/b]
[b]MAISON :[/b]
[b]ANNÉE :[/b]


Je rappelle également que les Arts Martiaux commencent et se terminent par un Salut. Je vous prierai de ne pas déroger à cette règle.

J'espère vous voir nombreux et vous souhaite une excellente semaine.

Hélicia Stewart

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Solia Sorike
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 1 221
Race: Humain métamorphe
Eleve,préfet par interim d'Hadès
Points personnels: 422
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 15:42 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

" Rend moi ça espèce de voleur !!"

Le cuisinier en chef brandissait sa louche en guise d'arme vers le métamorphe qui venait de dérobé une des viennoiseries préparé par l'un de ses employés. Mais ce croissant avait appeler Solia dans le couloir de par son odeur, rien qu'en humant son délicieux parfum il s'était déja imaginé cette courbe parfaite, doré et croustillante et encore bien chaud ! C'était trop pour lui !!
Il avait fait demi tour à son dortoir et se deshabilla entièrement puis se changea en un petit écureuil, oui il préfèrait tout enlever et laisser ses vêtements dans son vestiaire, une fois il s'était pris une rouste car il avait laisser trainer ses fringues dans les couloirs. Une fois sous cette forme il avait réussi, sans problème, à se glisser dans la cuisine et dérobé un de ses trésors dorés, encore bien chaud il poussait des petits oula oula qui dans sa langue d'écureuil se disait squiiii squiiii !
Une fois de retour dans son dortoir il reprit sa forme et croqua à pleine dent dans sa viennoiserie, le bonheur est simple: Un croissant chaud, être nu comme un ver et regarder le beau paysage !

Après son bonheur avalé Solia remit les quelques vêtements qu'il avait laisser trainer par terre, il épousta un peu pour enlever la poussière et partit en direction des salles de cours, il avait eu vent d'un nouveau cours en préparation mais ne connaissait pas la matière, il redoutait certaines matières car trop somnolente, des bouquins encore et encore ! Mais il eut une bonne surprise, le cours de combat !! Il n'avait pas particulièrement briller au précédent mais avait appris énormément de choses ! Son P.L.U.M de combat s'était déroulé non loin et c'était très bien passé, même si à la fin il était plus mort que vivant !
Il arriva et tomba face à la sous directrice, aussi belle que dangereuse, Solia ne l'a connaissait que de réputation, aussi bien en tant que professeur qu'ex bras droit de Samhain, il avait eu vent également de l'attachement du professeur de chamanisme à son égard, beaucoup de choses se disent sur elle mais on ne sait jamais vraiment si c'est fiable ce genre de bruit, enfin il l'avait vu de son propre oeil qu'elle était totalement corrompu par le tyran. Bref, le passé est le passé il s'en moquait déja éperdument, il fit une petite courbette en guise de salutation et remplit la fiche en souriant :


"Kimaéri professeur, vous êtes en beauté aujourd'hui ! Ne me tuez pas je m'en vais !"

NOM : Sorike
PRÉNOM :Solia
AGE : 16 et demi ans
MAISON :Hadès
ANNÉE :2ème

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 17:54 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

La journée venait à peine d'être entamée que des bruits se faisaient entendre dans toute l'école, les premiers élèves et employés de l'académie étaient déjà dehors en train de voguer à leurs occupations. Cela aurait pu être le cas du jeune homme mais aujourd'hui, exceptionnellement, il était encore au lit en train de se reposer suite à certains évènements survenus récemment, il était assez crevé et avait encore plus souvent que d'habitude la flemme de faire les choses, même de se lever ... Il était souvent fatigué ces derniers jours, entre les allers-retours au Cabinet et à la grotte qu'il occupait de temps à autre, le commerçant passait son temps libre à s’exercer à affûter et réparer les lames que le forgeron vampire lui avait passé, il arrivait à peu près à suivre les consignes de son bouquin sans trop abîmer les épées, pour l'instant, une dizaines d'épées étaient complètement gâchées, peut-être finirait-il tout de même par trouver une astuce pour les affûter ou bien il les repasserait à l'élève Stewart pour qu'il se resserve du métal pour ce que bon lui semblerait, de toute façon, il irait tout rendre à l'élève d'Hadès une fois qu'il aurait bien prit le truc. Mystago prenait également quelques notes sur les astuces qu'il découvrait au fur et à mesure du temps qu'il y passait ...

Et comme si tout cela ne suffisait pas, le jeune chevaucheur de dragon avait également quelques soucis avec sa magie, depuis sa mésaventure dans la forêt, il avait cherché à en apprendre plus sur les marques qui apparaissaient sur ses bras quand il se servait de sa magie d'une certaine façon. Le peu qu'il avait pu apprendre était surtout des confirmations pour l'instant, à savoir que s'il se servait de sa magie pour courir vite puis enchaîner avec certains mouvements physiques intenses pour le corps, en plus de la fatigue accumulée, la magie semblait s'accumuler dans certaines parties de son corps plus que de raison et il avait du mal à la faire sortir, du coup, il évitait des sorts trop compliquées pour l'instant ...

Mystago finit tout de même par ouvrir l'oeil et se leva, après une bonne douche chaude, il se vêtit d'un tee-shirt rouge bordeaux, d'un jogging noir et sortit de la Tour d'Hésiode se promener, histoire de prendre l'heure et de voir ce qu'il y avait à faire d'intéressant aujourd'hui. Après quelques minutes passées à vagabonder à droite à gauche, il arriva non loin des salles de cours, cela lui fit se rappeler qu'il y avait un nouveau cours en préparation et que les inscriptions avaient commencées. Voilà de quoi s'occuper un peu, il se dirigea vers les salles et y vit quelques élèves entrer dans celle de combat, chic, des cours de la Directrice d'Hésiode, voilà qui lui changerait bien les idées. Il entra alors et vit passer une personne qu'il connaissait bien, le rouquin Solia qu'il salua rapidement avant de se diriger vers la professeur de combats. Il la salua respectueusement avant de dire:

"Kimaéri professeur Stewart, cela faisait un moment que nous ne nous étions pas vus, vous m'avez l'air en forme apparemment."

La question était plus pour faire poli qu'autre chose, il prit une fiche et la remplit avant de partir ...

NOM : Finallen
PRÉNOM :Mystago
AGE :20 ans
MAISON :Hésiode
ANNÉE :2 ème
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aislingh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 6 Mai - 18:48 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Aislingh sifflait joyeusement, en parcourant les couloirs de l'Académie. C'était une bonne journée, elle s'était réveillée en pleine, forme, retrouvé son livre favori et, surtout, il n'y avait pas d'orage.
Elle aimait toujours ce genre de temps maussade, mais sa dernière expérience sous la pluie lui avait laissé un mauvais souvenir...

Elle passa à la Cuisine, où le chef cuisiner jurait dans le vide tout en menaçant chacun de ses aides à grands renforts de cris. De ce qu'elle en comprit, un voleur s'était introduit ici et avait volé une viennoiserie. Avant que l'homme furieux n'ait pu tourner sa colère vers la jeune fille, Aislingh avait prit la poudre d'escampette. Vu le bruit métallique qui retentit tout de suite après sa sortie, elle avait bien fait...

Tout en déambulant dans les corridors, Aislingh aperçut une tignasse blonde qui entrait dans une salle. Un cours ? Elle s'approcha, reconnaissant la porte menant au cours d'EPS. De ce qu'elle savait, ça se rapprochait davantage du combat que des cours normaux. L'équivalent Chimèrique, et donc plus intéressant, en fait.

La métamorphe fit rapidement demi-tour, cavalant jusqu'à la Tour d'Hanimon. Encore heureux que ce n'était pas trop loin... Enfin ! Aislingh troqua son t-shirt sombre et son pantalon bleu nuit contre son vêtement de rechange qu'elle avait acquis quelque temps auparavant... Comment s'appelait le vendeur, déjà ? Ha oui, Shigan. Le lézard.
La métamorphe garda son anneau et, après quelques secondes d'hésitation, fourra dans un sac de quoi écrire. Si ça se trouve, il faudrait prendre des notes... Ne sachant pas trop comment cela se passait, la jeune fille préférait ne pas prendre trop de risques. Ni être en retard. Surtout pour son premier cours.

Quelques minutes plus tard, elle entrait dans l'arène. Quasiment au sens propre d'ailleurs, étant donné que, dans la pratique, ce serait la baston.

"Hm... Kimaéri professeur."

Le dit - ou plutôt ladite - professeur était déjà là. Un prof de combat comme on en voit rarement, belle, mais d'une beauté redoutable... Et quelque chose soufflait à la métamorphe qu'il ne fallait pas aller lui souffler dans les bronches. Aislingh remplit rapidement sa fiche avant d'aller s'asseoir aux côtés de Solia, déjà présent, tout en saluant d'un sourire Mystago. Au final, elle était dans les premières...

NOM : -
PRÉNOM : Aislingh
AGE : 16
MAISON : Hanimon
ANNÉE : Première
Revenir en haut
Lilith aeteris
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 106
Race: sorciere
eleve
Points personnels: 59
en première année

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 09:05 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

La jeune fille avait mis son réveil tôt ce matin là, les cours reprenaient dans l'académie et elle avait son premier aujourd'hui. Cours de combat, sa promettait mais peut être pourrait elle améliorerai ses résultats plus que médiocre qu'elle avait jusque la en sport... Après une longue douche elle natta ses cheveux afin que ceux ci ne la gène pas et enfila son survêtement avec de fines baskets. Relisant les information qu'elle s'était noté en passant devant l'annonce la veille elle se prépara un sac avec de quoi prendre des notes en plus d'une bouteille d'eau.

Elle traversa la couloir d'un pas tranquille, elle avait de l'avance et ne tenait pas a arriver déjà essoufflé au cours. Quand la sorcière franchit les portes elle vit la professeur ainsi que plusieurs élèves déjà présents. Mystago et Solia étaient déjà la ainsi qu'une autre jeune fille qu'elle n'avait encore jamais rencontré.

"Kimaeri professeur, tout le monde... Enchantée!"

Après avoir salué rapidement les personnes présentes et se pressa de remplir le petit formulaire mis a disposition,

NOM : Aeteris
PRÉNOM : Lilith
AGE : 16 ans
MAISON : Hésiode
ANNÉE : 1ere année

Tendant la fiche au professeur avec un sourire elle se dirigea ensuite vers l'un des murs proches mais gardant une petites distance avec les autres élèves pour pouvoir avoirs une bonne vu d'ensemble. Elle s'adossa a celui ci, restant debout les bras croisé en attendant.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Shigan Teriafahrian
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2012
Messages: 548
Race: Hybride animal
élève
Points personnels: 224
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 19:48 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Shigan était en émoi aujourd'hui, non seulement il venait de recevoir d'excellentes nouvelles conjointes de son chambellan et e son paternel royal à propos de la ville qu'il dirigeait (par intérim maintenant), mais en plus il avait appris par Frozen que les cours de combats allaient reprendre, une nouvelle occasion de dérouiller (ou se faire dérouiller) dans l'honneur et avec des connaissances plus ou moins proches, Shigan n'avait que peu faire de perdre où gagner pendant ces cours (seul lui importait les points dan sa maison pour cette optique), la passion, l'excitation et la fureur du combat étaient pour lui plus importantes, tel le chasseur adorant chasser où le joueur adorant parier, Shigan lui, adorait ce battre, d'où le fait qu'il eut rejoint des mercenaires pendant un temps.

Bref, il descendit de la Tour d'Hésiode paré de sa plus belle armure légère en cuir clouté richement décorée d'ornements aux couleurs de son pays (rouge, vert et noir) et se dirigea d'un pas décidé vers la classe en question, avant de se rappeler qu'Hélicia en la voyant juste avant d'entre qu'Hélicia était le professeur dans cette discipline. Il soupira longuement puis entra enfin, un faux sourire à la bouche, comme il savait si bien les faire...

"Kimaéri professeur Stewart, comment allez vous depuis la chute de... vous savez qui ? Tosh ne tarit pas d'éloges à votre sujet, quand vous n'êtes pas possédé par un seigneur maléfique, en tout cas."

Il se retourne vers les autres visages plus ou moins amicaux dans la pièce et les salue avec le respect qui leur est dû selon leurs affinités, ainsi et entre autres alors qu'il ne fait qu'un furtif signe de tête à Mystago, il s'incline longuement et de toute sa taille devant Aislingh et Lilith, car après tout il est coutume dans son pays de faire ainsi : "traite tes ennemis comme des soldats et tes amis comme des rois" dit un proverbe eunoyabien. Enfin il se saisit délicatement de la feuille.

NOM : Teriafahrian
PRÉNOM : Shigan
AGE : 20 ans.
MAISON : Hésiode
ANNÉE : 2ème année.

Il rend la feuille au professeur avec ce petit sourire décrit précédemment puis va s'adosser à l'un des murs de la salle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Par le feu le monde a été créé, par le feu tu mourras" Cri de guerre de Shigan.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 21:37 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

[Les inscriptions sont closes, et aucun élève ne saura être accepté s'il ne fournit pas, via Message Privé, une raison valable.]

Les élèves entraient les uns après les autres, saluant au passage la jeune femme qui leur adressait un respectueux signe de tête en retour, sans jamais dire un mot pour briser le silence dans lequel elle avait décidé de s’emmurer jusqu’au début du cours. Alors que le moment tant attendu approchait, elle se rendit compte qu’ils n’étaient finalement qu’assez peu nombreux à avoir fait le déplacement. Tant pis. Ou tant mieux, même. Elle n’était pas très habituée à ce genre de cours, mais avait cru comprendre que ce serait peut-être plus intéressant, plus pertinent, de revoir les bases car, il fallait bien le dire, tous les élèves n’étaient pas des guerriers, loin de là, alors que son cours s’était jusqu’à présent adressé principalement à des éléments qui avaient une certaine base, une certaine expérience, des conflits. Mais de là à considérer ceux-là comme des combattants, il ne fallait pas exagérer. Bagarreurs, peut-être, mais cela n’allait pas plus loin que cela. Quoi qu’il en soit, il était temps de passer au vif du sujet, et la porte de la pièce fut fermée et verrouillée, aussi bien physiquement que magiquement. Cela était, aussi étrange que cela puisse paraitre, absolument nécessaire au vu des particularités de cette salle qui se devait d’être polyvalente.

La jeune professeure claqua des doigts et l’environnement se métamorphosa autour des occupants de la pièce. Le grand espace immaculé se changea en salle de classe standard, avec une estrade sur laquelle était posé le bureau de l’enseignante, accompagnée d’un tableau et de craies, et des tables pour chacun des élèves. Elle n’était vraiment pas habituée à faire cours d’une telle façon, laissant généralement ses étudiants faire leurs preuves dans des cours pratiques, mais qu’importait après tout. Elle attendit que chacun prenne place et, lorsque ce fut fait, commença à faire les cent pas devant les pupitres, gardant tous les élèves dans son champs de vision. Ce n’était pas commun de voir un professeur dans une telle tenue, ou plutôt une enseignante d’arts martiaux dans une telle tenue. En vérité, elle était tout à fait conforme à l’image que l’on peut se faire de la professeure séduisante de mauvais films pornographiques. Une belle chemise blanche légèrement ouverte, mettant en valeur sa poitrine, la longue jupe noire fendue sur le côté droit, et les souliers à petits talons. Ne manquaient que les lunettes et la coupe de cheveux stylisée pour que le tableau soit parfait. La seule chose qui faisait tâche, c’était les gants de cuir noir parfaitement ajustés, et le petit couteau qu’elle faisait pirouetter entre ses doigts. Elle s’arrêta après un instant et fit face à ses élèves.


« Kimaéri, Mesdemoiselles et Messieurs.

Je vous souhaite la bienvenue à ce cours d’Arts Martiaux qui aura pour principe les fondamentaux du combat à mains nues. Nous n’aurons malheureusement pas le temps de voir en détails toutes les subtilités de cette discipline, mais j’espère que vous ressortirez de cette salle de classe en ayant assimilé les bases de ce qui feront de vous des combattants.

Je connais une partie d’entre vous, mais je n’ai pas encore eu le plaisir de rencontrer les deux demoiselles ici présentes, à qui je souhaite au passage la bienvenue à l’Académie W.A.N.D., en espérant que vous vous y plairez. Je suis donc, comme vous avez pu le comprendre, le professeur d’Arts Martiaux, et j’occupe également les postes de Directrice de l’Etablissement, et Directrice de la Maison d’Hésiode. Aussi, n’hésitez surtout pas à venir me trouver si vous avez besoin de quoi que ce soit.

Enfin, avant de commencer, j’aimerais revenir sur un point qui me semble très important. Monsieur Teriafahrian, je ne vous ai rien demandé, aussi je vous suggère de ne pas l’ouvrir si ce n’est pas nécessaire : quand on reste planqué pendant que des centaines de personnes meurent, généralement on préfère se faire petit, vous ne pensez pas ? Ne vous dérangez pas à répondre, c’était totalement rhétorique. Maintenant, je vous conseille de virer au plus vite ce sourire de votre gueule de c*n avant que je vous le fasse perdre à ma façon.
»

Sans rien ajouter de plus, la jeune femme monta sur l’estrade et prit une craie entre ses doigts, après lancé d’un geste nonchalant son couteau qui se planta à la verticale dans son bureau. En lettres capitales, elle inscrivit le titre du cours.

COURS D’INTRODUCTION
LES BASES DU COMBAT


Suite à quoi elle invita les élèves à prendre des notes, surtout pour ceux qui n’avaient pas beaucoup d’expérience en matière d’affrontement. Elle réfléchit un instant, ne sachant pas tellement comment commencer son cours. Il fallait dire que pour elle, les bases lui avaient été inculquées dès la naissance, il y avait presque un siècle. Dans ces conditions, difficile de savoir ce qui devait vraiment être considéré comme acquis ou non par les jeunes. Dans le doute, elle préféra repartir du tout début, quitte à ce que tout le monde s’ennuie un peu au départ : au moins gagneraient-ils quelques points pour leur Maison respective. C’était déjà ça. Aussi, la jeune femme prit la parole.


« Première question à 3 points.

Quelle est, selon vous, la capacité la plus importante à avoir lors d’une confrontation ?

Il s’agit-là d’une question ouverte et qui n’a pas réellement de mauvaise réponse, mais ces dernières doivent être argumentées et mises, si possible, dans une situation exemplifiée.
»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Lun 12 Mai - 17:48 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Le jeune homme, après avoir remplit sa fiche d'inscription pour le cours de combat, alla prendre place non loin et attendait la suite. Il vit passer d'autres élèves, certains qu'il appréciait, d'autres moins, c'est la vie, on ne peut pas aimer tout le monde, il y avait Aislingh qu'il avait croisé dans sa boutique, une jeune métamorphe proclamée 154 maîtresse de Solia le corbeau par ce dernier lors de leur rencontre au Cabinet des Merveilles; il y avait ensuite Lilith, une sorcière à qui le commerçant blondinet avait fait la visite des lieux et avec qui il avait vécu une sacrée aventure dans la forêt et enfin, histoire de finir sur une touche moins joyeuse, l'éternel Shigan, toujours aussi intelligent dans ses propos. Après avoir salué tout le monde, il ne put s'empêcher d'être consterné par la phrase du lézard ambulant mais n'y prêta pas plus attention quand la Directrice d'Hésiode prit la parole, il ne put tout de même s'empêcher une remarque intérieure du style bien fait pour toi gros idiot en entendant la vampire rétorquer sa phrase à l'élève d'Hésiode ...

Après cette minute savon, il fut temps de commencer le cours, Hélicia écrivit quelque-chose au tableau avant de poser une question assez intéressante:

Quelle est, selon vous, la capacité la plus importante à avoir lors d’une confrontation ?

Répondre à cette question pouvait sembler simple, à première vue du moins, mais connaissant les cours de la cadette Stewart, il devait y avoir un truc quelque-part, elle devait s'attendre à une certaine réponse, il l'aurait sans doute dit, mais malgré ses nombreuses lacunes en combat à mains nues, il pensa tout de suite à une idée qu'il nota, en même temps que le titre du cours, sur son carnet qu'il sortit d'un sac qu'il avait prit avec lui avant de lever la main et de répondre:

" A chaud je dirais la force sans pour autant avoir d'arguments ou d’exemples à donner, mais en y réfléchissant un peu, je pencherais sur la faculté d'analyse en situation réelle. Je m'explique. Que cela soit en combat ou ailleurs, la faculté d'analyse de quelqu'un se mesure à sa réflexion dans une situation donnée sans pour autant prendre énormément de temps pour réfléchir à une question dans un examen par exemple. Dans le cadre de ce cours, je dirai que la faculté d’analyse se mesurerait à la capacité d'un combattant à analyser une situation de combat réelle dans laquelle il se trouverait à un moment donné. Un exemple, monsieur x se bat contre monsieur y dans telle ou telle situation. La capacité de monsieur x à déterminer tout le long d'un affrontement les meilleures options s'offrant à lui pour faire telle ou telle chose, un mouvement offensif ou défensif par exemple voire à déterminer l'issue de son combat compte tenu de son adversaire, du terrain dans lequel ils se trouvent et de sa propre condition physique et mentale. Selon moi, dans un affrontement, ce qui prime sur la force, les réflexes ou tout autre aptitude physique, c'est le sens d'analyse et d'observation d'un combattant durant un combat où il se trouverait en situation de stress continu."

Il se rassit, prit le temps de noter ce qu'il venait de dire et attendit les réactions des autres élèves, prêt à noter leurs idées ainsi que la réponse de la dirigeante de l'école ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aislingh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Mai - 18:03 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Ouch...
En ce moment, Aislingh était très contente de ne pas être à la place de Shigan. Le gérant de Shopping Frenzy se faisait passer un savon, confirmant ainsi l'impression de la métamorphe : peu de monde l'appréciait... Et surtout la famille Stewart. Que ce soit le Forgeron ou la Directrice, ils n'y allaient pas de main morte avec l'Hésiodien.

Enfin, elle n'était pas là pour noter les comportements de chacun (même si ça l'intéressait particulièrement) mais pour assister à un cours. La nouvelle apparence studieuse qu'avait prit leur salle l'avait un peu surprise : elle s'attendait plus à un endroit du style dojo, pas une classe tout droit sortie des stéréotypes...
Comme quoi, il y a autant de théorie dans les disciplines sportives que dans une autre matière. Aislingh passa rapidement en revue tous les élèves présents : à part elle, ils n'étaient que quatre, dont une jeune fille qu'elle n'avait jamais rencontré. Qu'il y ait si peu de monde la rassurait, d'autant plus qu'elle les connaissait presque tous.

L'Hanimoniènne nota avec application le titre du cours, essayant de ne pas être distraite. Malgré l'apparence séduisante du professeur, elle ne tenait pas à faire face à sa sévérité à cause de son inattention... Autant qu'elle puisse en juger, elle était la seule représentante de la maison de l'ange, alors inutile de se faire remarquer, au mauvais sens du terme..

Mais là n'était pas le sujet !
Aislingh eut alors sa seconde surprise du cours (ou troisième, si on comptait la remontrance du professeur Stewart... Apparemment, Shigan avait touché un point sensible chez elle) : au lieu d'un cours "bête" où l'on donnait les informations comme du foin aux vaches, on fonctionnait par question ici... Un procédé enrichissant si il en est, mais sans doute éreintant : la métamorphe ne se voyait pas faire fonctionner ses méninges sept heures chaque jour !
Bref... Réfléchir, et vite. Aislingh tripota sa bague de métamorphe, tout en essayant de trouver une réponse pas trop stupide. C'était quelque chose qui était à son niveau, en réfléchissant un peu. Heureusement, Mystago avait répondu en premier, l'aidant un peu pour expliquer son idée. Elle leva également la main, avant de commencer :

"Pour ma part, je dirais s'adapter. C'est sans doute la même chose que Mystago, mais... je m'explique. Je pense qu'il faut s'avoir s'adapter rapidement, sans avoir à analyser le comportement de l'adversaire. Il faut que ça devienne naturel, et par cela rapide. Un réflexe, en somme, mais un réflexe plus réfléchi que les autres, du genre Katas, que l'on apprend pour une situation bien précise.
Pour reprendre l'exemple de Mystago, si Y se bat contre l'inconnue X, il doit pouvoir réagir aussi vite qu'intelligemment. Si X a des capacités inconnues, Y doit le pousser à les montrer, sans se faire blesser, puis à exposer les faiblesses de X, afin de finir au plus vite, sans pour autant analyser tout le comportement de l'adversaire... De plus, Y doit savoir faire face à toute situation, et connaitre immédiatement la meilleure solution, sans perdre du temps à la trouver dans un combat.
Mais... Ca doit demander beaucoup d'entrainement. Bref, pour moi, il y a plutôt deux capacités importantes lors d'un combat : adaptation et réflexe. Ou le réflexe d'adaptation, même si ça devient vraiment tordu comme appellation."


*Voilà, fini... ce n'était pas si horrible, au final ! En espérant qu'il n'y ait pas de "points négatifs" pour réponse stupide.*
Revenir en haut
Lilith aeteris
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 106
Race: sorciere
eleve
Points personnels: 59
en première année

MessagePosté le: Mar 13 Mai - 17:22 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

La sorcière blonde regarda avec un regard curieux la professeur, qui était aussi sa directrice de maison, verrouillé les portes. La situation la rendait plus curieuse qu'autre chose mais elle ne put s'empêcher de tiquer sur ce point. Elle n'avait pas fait attention a la tension entre le vendeur de vêtements et la professeur, après tout cela ne la regardait pas elle préférait se faire une idée sur les personne en leur parlant et non en se basant sur des rumeurs ou des faits passés.

Elle s'installa a une table sur laquelle elle sortit un petit cahier et un stylo, prête a suivre le cours avec attention. Après tout c'est une matière ou elle avait de ombreuse lacunes, étant donné qu'elle n'avait jamais eut a se battre réellement. La première question arriva, elle y réfléchi rapidement mais elle devait avouer que les réponses qui lui venait lui semblaient ridicules.

Ecoutant les deux premières réponses et en résuma les idées sur son cahier devant elle. Elle se dit qu'après tout elle pouvait se lancer, le ridicule ne tue pas a ce qu'on dit, elle allait pouvoir le vérifier. Levant la main, elle attendit quelque seconde histoire de ne couper personne et se lança, un peu anxieuse,

"Personnellement je pense qu'il faut une certaine combativité. J'entend par la avoir l'envie de blesser sans retenir ses coups, ne pas hésiter a se défendre par l'offensive. Je pense que, sauf dans un combat de spectacle, le but est de blesser l'autre pour pouvoir s'en sortir, blesser ou être blessé alors il ne faut pas avoir peur de faire ce qui doit être fait. Donc pour cela il faut en plus une certaine confiance en soi.
En reprenant l'exemple précèdent, monsieur x et monsieur y se battent, disons que c'est monsieur y qui attaque en premier, sans hésitation c'est en quelque sorte le méchant de l'histoire. Si monsieur x hésite a blesser monsieur y pour le neutraliser ou simplement hésite a se battre, qu'il n'ose pas, alors que ce soit ses reflexes ou sa concentration tout risque d'être perturbé. Ou encore si monsieur x n'a pas de combativité ou n'a pas confiance en lui ses coups risque d'être moins forts et moins précis et donnerais l'avantage a monsieur y sans aucun doutes.
Donc pour résumer je pense qu'avoir une certaine confiance en soi et une bonne combativité donne déjà un bon avantage dans un combat a mains nus, tant que cela ne se fait pas avec TROP de confiance qui, a ce moment, donnerais un effet inverse. Et a cela il faudra rajouter la technique et ce qui a était dit par mes camarade précédents."


Bon c'était un peu brouillon comme réponse mais elle espérait avoir au moins quelque chose de positif dedans. Et surtout que les personnes avaient compris ce qu'elle avait dit car sa voix ne portait pas énormément avec le stress et elle avait débité son raisonnement plutôt rapidement. Elle se réinstalla en attendant d'autres éléments de réponses ou une correction de la professeur. De toute façon il était trop tard pour reculer maintenant.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Shigan Teriafahrian
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2012
Messages: 548
Race: Hybride animal
élève
Points personnels: 224
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 19:11 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Shigan tourna son corps en direction de Mme Stewart pour faire mine de s’intéresser à elle, en vérité le cours l'intéressait dommage, il fut dommage que cela soit elle qui l'enseigne.

Citation:
Monsieur Teriafahrian, je ne vous ai rien demandé, aussi je vous suggère de ne pas l’ouvrir si ce n’est pas nécessaire : quand on reste planqué pendant que des centaines de personnes meurent, généralement on préfère se faire petit, vous ne pensez pas ? Ne vous dérangez pas à répondre, c’était totalement rhétorique. Maintenant, je vous conseille de virer au plus vite ce sourire de votre gueule de c*n avant que je vous le fasse perdre à ma façon.


La menace ainsi que les mots employés firent légèrement sourire Shigan, qui s'était déjà donné corps et âme pour défendre "les siens", que ce soit à l'académie ou en dehors aussi trouva-t-il vite les propos du professeur absolument hors sujet et ne répondit que par un soupir fuyant avant de se reporter à plus intéressant. Il ne prit pas la peine de prendre de note contrairement aux recommandations de sa professeur car il se considérait comme rompu aux arts du combat, mains nues comprises et ne voyait pas l'intérêt de ressasser des informations déjà dictées par ses maîtres elfes, dans sa jeunesse.

Citation:
"Quelle est, selon vous, la capacité la plus importante à avoir lors d’une confrontation ?"


Tel était le sujet de la première question valant trois points, pour une fois cependant Shigan semblait prêter attention à ses camarades pour entendre leur version avant d'exposer la sienne, qui lui était venue presque instantanément. Certains semblaient donner d'assez bonnes explications plutôt fournies, comme Mystago et Lilith, aussi trouvait-il que la réponse d'Aislingh fasse très copier-coller malgré de bonnes idées, enfin ce fut à son tour de s'exprimer. Il se leva et mit ses mains sur la table.

"Pour ma part je souhaiterais revenir sur ce qui a été dit par Mystago, qui semble privilégier la force, certes une des qualités essentielles au combat,tout comme le fait d'analyser la posture et le style de son adversaire, mais je crois qu'il y a plus important que cela, des choses que l'on ne peut analyser que pendant le combat en lui même et qui peuvent vite se révéler fatales si bien utilisés: je veux parler de la vitesse, de l'allonge et des réflexes. Je m'explique: prenons A et B deux combattants de niveaux égaux, A est un combattant imposant mais lent et peu prédisposé à l'esquive alors que B est un combattant plus maigre mais particulièrement rapide et disposant d'une meilleure allonge et d'une meilleure mobilité que son ennemi pour éviter ses attaques. Dans ce cas précis je donnerais aisément B vainqueur car il pourrait anticiper les coups de l'adversaire qui bien que plus fort mettrait plus de temps à enclencher ses attaques et contrer ou esquiver les coups, B pourrait alors utiliser des attaques rapides et ciblées (mâchoires, gorge, côtes, jambes) qui épuiseraient A et le rendraient vite hors combat. A essoufflé, serait alors battu par B qui en utilisant sa vitesse, aurait fini par l'étouffer et le dépasser malgré leur différence de corpulence.

Toutefois ces statistiques se font sans la plus grande capacité importante lors d'un combat: l'expérience du combat. En reprenant A et B avec leurs mêmes caractéristiques, maintenant A est un guerrier expérimenté et B un novice. A sachant que B est plus rapide que lui, adopterait une posture plus défensive que B, car ce dernier plus véloce et disposant d'une meilleure allonge, peut l'atteindre plus facilement. Une fois B fatigué de voir ses attaques échouer et commettant des erreurs liées à la longueur du combat, A pourrait enclencher des attaques dévastatrices exploitant sa forte corpulence comme des projections, des levés, des portés, et des écrasements et finirait par l'emporter rapidement à cause du manque de résistance de A.

En prenant en compte tout ce qui a été dit, je peux donc dire que A est plus performant sur des combats longs, employant sa robustesse, et B plus performant sur des combats courts employant la vitesse. En conclusion je terminerais par dire que toutes les capacités énumérées: la vitesse, l'esquive, la force et la résistance sont des capacités importantes mais pas majeures et que la seul capacité réellement importante en combat à mains nues, tout comme en combat armé est l'expérience du combat, qu'elle soit d'origine plus pratique (le fait de se battre régulièrement sans apprentissage) ou plus théorique (apprentissage avec un maître plus expérimenté mais avec des combats plus occasionnels).

A noter enfin que ce que je dis n'est pas une science exacte, d'autres éléments peuvent rentrer en compte comme l'environnement ou même le climat, mais cela est la version que m'a donné mon maître lorsque moi même je m’entraînais au combat à mains nues."


Il se rassit et laissa le temps aux autres de recueillir ses informations, il lança même un petit sourire discret à la belle Aislingh située non loin de lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Par le feu le monde a été créé, par le feu tu mourras" Cri de guerre de Shigan.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hélicia Stewart
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 796
Race: Elfe vampirisée
Professeur de combats, Directrice de la maison Hésiode et Directrice de la Wand Academy
Points personnels: 0
Erudit

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 22:53 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

La jeune femme sourit en entendant les réponses des différents élèves. Ce n'était pas un sourire moqueur, comme elle pouvait parfois en avoir face à des situations qu'elle trouvait ridicule ou pathétique, mais bien un sourire sincère de contentement en voyant que tous ces élèves, même ceux qui n'avaient pas de réelle expérience en combat, avaient un potentiel latent qu'il ne leur restait qu'à exploiter. Même s'ils n'y connaissaient pas grand chose, il fallait bien avouer qu'ils savaient utiliser leur tête, et cela pourrait aisément leur sauver la vie s'ils devaient se retrouver dans une situation délicate. Après avoir écouté Shigan, la Directrice attendit quelques instants, prenant quelques notes sur son bloc de feuilles avant de relever les yeux. Solia Sorike était le seul qui n'avait pas exprimé son avis. Il ne serait pas puni pour cela, pour peu qu'il se décide à participer un peu plus aux prochaines questions. Quoi qu'il en soit, la professeure prit quelques secondes pour balayer la classe du regard, ce qui ne prit pas beaucoup de temps au vu du nombre assez peu élevé d'étudiants. Elle n'en montrait rien, mais estimait que c'était tant mieux : moins d'élèves, plus de temps pour s'occuper plus personnellement d'eux et de revenir sur les éventuelles faiblesses de chacun. Certains professeurs se vexaient lorsque leur salle était quasiment vide, pour elle c'était l'inverse. Moins d'élèves, moins de suivi, et que des motivés !

Bref, c'est avec une voix claire qu'elle s'adressa aux élèves devant elle, tandis que le contrôle qu'elle avait sur la salle permettait à certains points clés d'être notés seuls au tableau, comme par magie pour ainsi dire.


"Je vous remercie pour vos réponses, qui sont toutes plus instructives et intéressantes les unes que les autres. Je vois que vous avez tous un point de vue différent, bien que la plupart se complètent (étrangement bien, d'ailleurs), et c'est là que réside tout l'intérêt : si vous aviez tous la même définition des choses, il n'y aurait aucun plaisir à partager et rien à apprendre les uns des autres.

Ceci étant dit, je vais donner quelques commentaires et des précisions sur les points de vue de chacun, et je vous invite à prendre des notes (qui vous servirons personnellement, mais qui ne seront certainement pas nécessaires à un quelconque examen). Je vais y aller dans le désordre, parce qu'il se trouve que la réponse de Monsieur Teriafahrian permettra de faire un lien logique avec celles de Mademoiselle Ainslingh et Monsieur Finallen, ce qui serait plus pertinent et éviterait de répéter certaines choses.

Aussi, je vais commencer avec Mademoiselle Aeteris.

Vous nous avez parlé de combativité. Vous avez raison sur le fait que la combativité, la volonté, l’engagement personnel du combattant sont un aspect à ne pas négliger. A force égale, celui qui aura l’envie de terrasser son adversaire, celui qui se mettra en condition et se focalisera sur cette pensée aura bien plus de chance de sortir vainqueur contre une personne qui n’est qu’à moitié dans la confrontation. Cependant, je trouve que vous limitez un peu les usages d’un tel aspect, et c’est bien dommage.

Je m’explique : vous parlez d’une envie de blesser sans retenir ses coups comme seul moteur, comme s’il s’agissait du seul but d’un affrontement. Et c’est dans cela que vous êtes dans l’erreur. Les arts martiaux et sports de combat n’ont d’ailleurs, généralement, pas pour vocation à blesser mais à apprendre à se défendre face à une attaque. Se battre ne veut pas dire blesser son adversaire, pas nécessairement, en tout cas. Le but est de sortir vainqueur d’une confrontation, mais vous n’êtes pas obligée de blesser. Prenez l’exemple de l’Aikidô ou le Jujitsu qui se basent principalement sur la maîtrise de l’adversaire sans avoir à porter de coups, neutraliser sans avoir à blesser. Aussi, je doute que la majorité des gens se batte pour le simple but de blesser autrui. Dans le cas d’une agression, où le but pourrait être de blesser, comme il pourrait être de voler votre bourse, vous vous battez pour vous défendre, pas pour blesser votre agresseur (pas nécessairement). Vous pouvez très bien le maîtriser, bloquer ses mouvements jusqu’à ce qu’il admette la défaite et abandonne de lui-même, comme vous pouvez également le jeter au sol d’un manière ou d’une autre pour pouvoir vous enfuir, et ainsi éviter d’avoir à blesser autrui (pour des raisons qui vous regardent). Lorsque vous combattez, les raisons sont multiples : défendre votre vie, défendre votre pays, remporter une rencontre sportive, et j’en passe. Le fait de blesser ne doit pas être un but en soi, mais un moyen parmi d’autres.

Vous remportez en tout cas 1 point pour cette réponse.
"

La jeune femme nota un petit 1 à côté du nom de l'élève. Il était vrai que parmi les professeurs, elle était connue pour être la plus intransigeante et celle qui notait le plus durement. Ce n'était pas tout à fait faux, mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas apprécié la réponse de l'élève, bien au contraire : les erreurs des autres doivent servir d'exemple à ne pas reproduire. Elle reprit ensuite les commentaires.

"Au tour de Monsieur Teriafahrian, maintenant.
Vous nous avez offert une analyse très complète, même si je ne suis pas complètement d'accord avec vous, mais j'y reviendrai. De toute façon, il s'agissait d'une question ouverte, et je ne suis pas complètement d'accord avec les autres non plus, même si je trouve que toutes vos réponses apportent quelque chose de non-négligeable. Et n'oubliez pas que, même si j'ai plus d'expérience dans le domaine, chaque personne a ses propres affinités et ce qui fonctionne pour moi ne sera peut-être pas bon pour vous. C'est là toute la beauté de la chose, donc ne vous inquiétez surtout pas : le fait que je ne sois pas d'accord avec vous ne veux pas dire que vous avez tort. Bref, revenons-en à l'analyse de Monsieur Teriafahrian.

Vous avez abordé la vitesse, les réflexes, et la force, en premier lieu.
Je ne parlerai pas des réflexes, j'y reviendrai plus tard lors du commentaire suivant.

Vous n’avez pas tort de considérer que la vitesse est à privilégier lors d’un affrontement, et que le plus rapide l’emportera sur le plus fort à niveau égal, pour des raisons que vous avez très bien expliqué. Je vous montrerai un exemple concret dans un instant. En effet, un combattant rapide pourra facilement esquiver et attaquer dans le même temps et ainsi terrasser son adversaire en frappant les points vitaux ou, tout simplement, en le neutralisant en ciblant les nerfs des jambes ou des bras pour empêcher l’autre de répliquer.

En revanche, vous faites bien de donner le contre-exemple de la force étant supérieure à la vitesse. Mais cela ne dépend pas nécessairement de l’expérience, simplement du bon sens (de la même manière que la vitesse peut l’emporter sur la force dans l’exemple précédent). Tout dépend des combattants, et il est nécessaire de comprendre que deux combattants tout à fait égaux n’existent virtuellement pas. Puisque je vous ai promis un exemple concret pour la vitesse sur la force, l’inverse vous sera également montré dans un instant.

Vous avez ensuite parlé de l'expérience du combattant. Je fais exprès de ne pas revenir dessus, étant donné que je comptais justement aborder ce point-là lors de mon commentaire sur l’étude de mademoiselle Aislingh.

Votre étude est en tout cas très intéressante, Monsieur Teriafahrian, et même si tout cela, selon ma propre expérience, découle d’un point encore plus important sans quoi tout ce que vous -et vos camarades- avez énoncé ne saurait avoir le moindre impact. J’y reviendrai par la suite. Quoi qu’il en soit, votre réponse est la plus complète et la mieux amenée.

Vous remportez 3 points pour votre réponse. C'est bien.
"

La jeune femme nota alors le chiffre à côté du nom de l'élève. Elle avait souri en écoutant sa réponse, et même si elle n'appréciait pas beaucoup cet élève, comme beaucoup d'autres dans l'Académie, cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas la moindre considération pour lui, bien au contraire, et elle venait de le prouver. Elle se doutait bien que de tous les élèves présents, il était celui qui avait le plus de chances de donner des réponses pertinentes, et de combattre de façon la plus académique, si l'on pouvait user de ce terme.

"Au tour de Mademoiselle Ainslingh.

Vous nous avez parlé d'adaptation et de réflexes, dans votre réponse. Je reviendrai sur certains points en abordant la réponse de Monsieur Finallen dans un moment. J'aimerais cependant ajouter quelques chose. L’adaptation n’est pas à mettre dans la même catégorie que le réflexe, bien au contraire : s’adapter à l’adversaire, cela présuppose de la réflexion, un minimum d’analyse afin de pouvoir aller à l’encontre des attaques ou des défenses de son adversaire. Cette partie de votre étude complète en partie celle de votre camarade, en y ajoutant tout de même quelque chose. Car si Monsieur Finallen parle avant tout d’analyse, vous parlez d’adaptation suite à cette analyse, en d’autres termes, vous parlez de réaction appropriée face à une action donnée, ou à une observation préalable.

En ce qui concerne les réflexes, maintenant...
Vous parliez de réflexe à mettre en relation à l’adaptation, vous n’êtes pas tout à fait dans le vrai. Si l’on y regarde de plus près, ces deux notions sont diamétralement opposées, puisqu’un réflexe est généralement une réaction qui ne passe pas par l’analyse préalable du cerveau, mais qui va directement dans les muscles en réponse à un stimulus. Donc, les réflexes ne vont pas de pair avec l’adaptation, mais la complètent dans une certaine mesure.
Par contre, vous avez abordé un point assez intéressant concernant les réflexes, justement. Ce que vous qualifiez de réflexes suite à un entraînement, sous forme de katas, est ce que l’on qualifie de réflexe conditionné, ou mémoire musculaire. Comme vous le dites si bien, il s’agit de rendre naturels des mouvements qui n’en sont pas de base, et cela demande du temps et beaucoup de pratique. Cependant, il est important que vous gardiez en mémoire ce que je vous disais précédemment : les réflexes et l’adaptation sont deux choses différentes, donc lorsque vous parlez de vous adapter sans avoir à réfléchir, c’est un peu paradoxal.
Maintenant, un autre terme que vous avez employé, c’est l’idée des katas et de l’apprentissage des mouvements pour une situation bien précise. C’est très important de ne pas oublier cela, et aussi de se rappeler que vous ne pourrez pas compter sur ces réflexes conditionnés si vous n’êtes pas dans la situation donnée, il vous faudra dans ce cas vous réfréner, retenir vos réflexes, et, dans le meilleur des cas, adapter vos réflexes dans cette nouvelle situation.

Mais comme vous l’avez judicieusement précisé, cela demande de l’entraînement, beaucoup de temps et de pratique, et je parlerai même essentiellement d’expérience (d'où le fait que j'aborde ce point maintenant et que je ne l'ai pas fait plus tôt avec Monsieur Teriafahrian). Au bout d’un moment, cette expérience vous aura fait apprendre, ou plutôt aura fait apprendre à votre corps, des dizaines et des dizaines de schémas qui deviendront naturels, et qui regrouperont l’ensemble des assauts les plus basiques et les plus courants, contre lesquels vous serez alors parés. N’oubliez cependant pas que si vous êtes un(e) combattant(e) débutant(e), vous prendrez forcément des coups pour apprendre et assimiler, aussi votre idée d’exposer les faiblesses sans se blesser est possible, mais cela présuppose une personne avec déjà de l’expérience en la matière.

Votre réponse est tout de même intéressante, et vous remportez 2 points.
"

Elle écrivit le nombre de points obtenus et se tourna ensuite vers Mystago pour finir ses commentaires.

"Je n'ai pas grand-chose à dire de plus à Monsieur Finallen, si ce n'est que mon commentaire vous donnera ce qui, selon moi, est l'un des piliers de toute confrontation, ce qui peut faire la différence entre la victoire ou la défaite. Je précise que, comme en philosophie, il s'agit de mon avis et vous êtes en droit de le désapprouver. Je vous demanderai juste de le prendre en compte et d'y réfléchir.

Vous parliez donc d'analyser le combattant adverse, votre environnement, et d'autres points pour mettre en place une stratégie d'attaque et de défense. Mais avant de parler d’analyse, il est important d’être en mesure de réfléchir convenablement, aussi avant de parler de cet aspect qui reste primordial pour un bon combattant, il est nécessaire de savoir garder son sang-froid et de ne surtout, en aucun cas, se mettre à paniquer, ni se laisser submerger par ses émotions (surtout s'il s'agit de la colère), quelle que soit la supériorité de l’adversaire, ni jamais relâcher sa vigilance en pensant que son adversaire est plus faible que soi. Garder la maîtrise de soi-même, savoir rester maître de son esprit. A ce moment-là seulement, lorsque vous saurez mettre votre corps et votre esprit en condition, tout le reste se mettra en place : votre expérience fera bouger vos muscles convenablement, vous pourrez exploiter votre vitesse ou votre force, vous pourrez faire tout ce dont vous avez envie si votre esprit est prêt à se donner entièrement à cette tâche qu'est le combat. Comme on dit, et comme beaucoup le pensent : l'esprit domine la matière.

Vous remportez 2 points pour votre réponse.

Maintenant, je vous avais promis des exemples concrets concernant la force et la vitesse. Je ne vous ferai pas de démonstration, puisqu'il me faudrait un partenaire qui réunisse les conditions nécessaires, mais je vais vous monter deux extraits vidéos que certains d'entre vous doivent sûrement connaître, pour peu que vous soyez familiers de la culture populaire Muggle.
"

La jeune femme claque des doigts et, au-dessus du tableau apparut une toile déroulante que la professeure tira avant de claquer des doigts à nouveau pour faire apparaitre un vidéo-projecteur braqué sur la toile. Elle se mit au fond de la salle, derrière tous les élèves, et mit en marche l'appareil.

"Premier exemple, la vitesse surpassant la force. Et cet exemple met également l'accent sur la victoire sans avoir à nécessairement blesser l'adversaire."



Puis, à la fin de la vidéo, une seconde se lança automatiquement, et la jeune femme reprit la parole.

"Second exemple : la force surpassant la vitesse. L'extrait qui va suivre est assez violent, aussi je vous suggère de détourner le regard si vous êtes sensible."



A la fin de la seconde vidéo, la jeune femme claqua des doigts et tout le dispositif disparut. Elle revint au tableau, devant les élèves, et déposa son bloc-notes sur le bureau. Elle réfléchit un instant à ce moment-là, ne sachant pas par quoi continuer. Vraiment, ce genre de cours n'était pas son fort, mais elle s'y ferait. Et puis, il n'y avait que les idiots qui ne changeaient pas d'avis, après tout, et même si elle avait toujours mis en avant la pratique, revenir sur la théorie ne lui ferait pas de mal non plus.

"Bien, nous avons donc pu voir ce qui, selon vous (et selon moi) est le facteur le plus important lors d'une confrontation physique. Nous allons continuer avec une question moins ouverte que la première, mais qui me semble importante. Du moins, elle l'est en pratique.

Question à 2 points. Lorsque vous donnez un coup, d'où provient votre énergie, et pourquoi pensez-vous cela ? Je sais bien que la question en elle-même n'est pas très claire et cela laisse les interprétations ouvertes, ce qui sera d'autant plus intéressant. J'attends une réponse en particulier, mais vos exposés pourront éclaircir d'autres points, alors n'ayez surtout pas peur de vous tromper : vous êtes là pour apprendre.
"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation. Amen.

Avatar by Luka Aquila Montem
Revenir en haut
Mystago Finallen
Hésiode

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2012
Messages: 1 631
Race: chevaucheur de dragon
élève/assistant au cabinet des merveilles
Points personnels: 385
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Jeu 15 Mai - 18:13 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Le jeune homme écouta attentivement les différentes réponses apportés par ses camarades, notant précisément quel élève avait donné quelle réponse, certaines lui firent même pensé qu'il aurait pu parler de ça également ou alors il se disait qu'il était d'accord tout bêtement. Une partie de la réponse de Shigan lui fit penser que ce dernier n'avait absolument pas compris ou pas du tout écouté toute la réponse que le commerçant avait donné, il n'avait jamais dit que la force importait selon lui, bien au contraire mais cela n'était pas important au fond, Shigan resterait toujours un noble avec un égo plus haut que lui et ne comprenait que ce qu'il voulait bien, se fichant du reste comme de sa première chaussette...

La Directrice Stewart apporta des compléments d'informations, donnant son avis personnel sur chacune des réponses, attribuant des points aux 4 élèves ayant répondu, avant de passer à une partie démonstration en vidéo, jolie innovation, la vampire avait donc réellement changé sa façon de faire cours, pour le moment, c'était une belle surprise. Mystago regarda avec attention les deux vidéos, se demandant s'il ne pouvait pas tenter de reproduire tel ou tel mouvement pour le plaisir tout bêtement ou parce que telle figure était utile ... Vint ensuite la seconde question, déjà plus dure, ne laissant que peu de possibilités, elle souhaitait d'ailleurs une réponse en particulier, la question était Lorsque vous donnez un coup, d'où provient votre énergie, et pourquoi pensez-vous cela ? Il y réfléchit un moment, prit le temps également de terminer de prendre des notes sur ce qu'elle venait de dire et de montrer, puis, sur une feuille à part, il nota deux trois idées, comme sur une dissertation en soit, il nota quelques mots clés qu'il pouvait employer dans sa réponse, puis, à peu près sûr de lui et de ses souvenirs, il se leva et dit:

" D'après moi, pour commencer, l'énergie ou bien puissance selon les envies, déployée pour donner un coup, ne peut être réellement quantifiée bien que certains scientifiques aient tenté d'expliquer par des formules ou des phrases cela. Je prendrai donc ces fameux exemples pour me justifier. On trouve notamment dans les hypothèses, le fait que le coup n'est pas mesurable, qu'il existe cependant une méthode qui s'en rapproche à peu près, via l'énergie cinétique déployée lors du mouvement pour donné un coup, le mouvement de tout le corps puis le mouvement effectué exactement, selon ces deux critères, il était possible d'obtenir un semblant de résultat pouvant répondre à cette question. Un autre exemple parlait, quant à lui, d'une énergie partant d'un excellent appui au sol et donc d'un bon équilibre, plus que la force brute, c'est ceci qui comptait pour répondre à la question, c'est aussi ce que je pense. Cependant ..."

Il marqua un temps de pause avant de reprendre:

" Cependant, un autre exemple dont j'ai entendu parlé me fait penser que la dite méthode n'est pas fausse. Cette hypothèse parlait elle aussi d'énergie et non de puissance. Ici on parlait avec une formule scientifique prenant en compte la masse en mouvement (la partie du corps concerné plus le reste du corps comme sur l'autre exemple) puis de la vitesse de déplacement de cette dite masse. Je crois que la formule employée était E = (1/2).m.v² où m est la masse et v la vitesse. Il y avait aussi des facteurs en cas de différence dans l'un des facteurs mais je ne me rappelle plus trop les formules, juste qu'en général cela dépendait de la vitesse des adversaires afin de déterminer celui qui avait le plus d'énergie et donc celui qui potentiellement aurait le coup qui ferait le plus d'impact...
Ne m'y connaissant pas trop bien, je dirai que mon avis personnel est l'exemple parlant de l'équilibre et de l'appui au sol car, je pense que peu importe la force physique, donc les muscles entre autres, si l'appui ou l'équilibre n'est pas correct, le coup ne dégagera pas l'énergie maximale ..."


Ayant tout dit, il se rassit et attendit la suite ...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La valeur d'une vie est sacrée !



Avatar et Sign by Solia, merci!

Voici Murord et Snow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aislingh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 15 Mai - 21:14 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

Hé bien... Shigan était tout, sauf un novice en la matière. Malgré l'évidente empathie qui émanait d'elle, Mlle Stewart reconnaissait l'expérience de l'Hésiodien. Qualité à lui reconnaître, elle ne notait pas en fonction de la tête du client. La métamorphe nota rapidement tout ce qui avait été dit, sans prêter plus attention aux reste de la classe. Chose un peu plus ardue avec le sourire de Shigan et le silence de Solia. Lui qui avait la langue bien pendue, il n'avait encore rien dit.
Quoi qu'il en soit, l'attention de la jeune fille fut rapidement détournée par les deux vidéos projetées. Si il était assez amusant de voir la première, où un brun aux cheveux longs esquivait avec nonchalance les coups, la seconde était bien plus violente. La métamorphe ne détourna pas les yeux, même si certaines passages étaient loin d'être joyeux... C'était un peu une version d'Happy Tree Friends, en moins stupide, mais toujours avec autant de sang.

Puis vint la seconde question... Aislingh devait bien reconnaître que grâce à cette méthode, elle apprenait plus que lors d'un cours banal, et l'envie de se dépasser était un bon moyen de progresser. Cette fois, elle était un peu plus certaine de sa réponse, la question étant plus précise... Mais là encore, Mystago la doubla avec les mots justes.
Décidément, le blondinet avait le don pour lui voler les mots de la bouche ! Cependant, si Aislingh avait comprit la conclusion, la partie théorie avec les différents calculs d'énergie lui était passé au-dessus de la tête. Certes, sur papier, ça pouvait être utile, mais ça avait bien peu d'importance lorsqu'on entrait dans la partie pratique.

"Je suis globalement du même avis, mais pas totalement. En effet, je pense que l'énergie est tirée en partie la posture. Lorsqu'on est bien campé sur ses jambes, et qu'on effectue bien son mouvement - sa frappe - le coup ne peut être plus puissant. Je ne pense pas ça par rapport a quelques formules, mais plutôt sur ce que j'ai vu.
Lorsqu'on abaisse son centre de gravité, on devient plus difficile à renverser, et c'est un fait avéré. Cette stabilité donne un avantage conséquent : en portant le coup, on ne risque pas d'être déséquilibré par l'énergie... pardon, la vitesse du coup. Par cela, le coup est plus précis, plus puissant. Un novice en combat sera toujours désordonné et plus faible que les autres du fait de sa mauvaise position. On peut observer la même chose en boxe : quelqu'un ayant la bonne position donne des coups plus puissants, contrairement à ceux qui partent en roue libre.
J'irais plus loin en disant que, en étant plus près du sol, bien campé, notre posture fait que nous tirons parti du sol, en s'appuyant dessus pour donner un coup plus puissant. Ce n'est pas seulement avec son poing ou son pied qu'on frappe, mais c'est tout le corps qui 'se projette' pour frapper. Certes, on prends parti de nos appuis, mais c'est vraiment tout le corps qui frappe pour plus de puissance. Ça peut être réducteur de s'exprimer ainsi, mais je dirais pour simplifier que l'énergie vient du sol sur lequel on s'appuie (sans qu'il y ait de transfert d'énergie mystique, par contre).

Cependant... je ne pense pas que ce soit tout. Il y a également la précision. Frapper juste pour frapper - même avec la position parfaite etc - sera toujours moins efficace que frapper pour toucher. Je ne pourrais pas vraiment l'expliquer, mais ça se voit dans les vidéos de ce genre"
Aislingh ponctua sa phrase en montrant l'endroit ou le dispositif se trouvait précédemment. "Mais je pense ça car, dans les rares combats que j'ai vu, celui qui cherchait à frapper au bon endroit gagnait toujours. Etre aveuglé par la colère nous fait commettre des erreurs, mais être calculateur aide toujours dans les affrontements.
Pour conclure, je dirais que l'énergie d'un coup provient de notre précision, ainsi que de l'appui, mais essentiellement du corps entier..."


Et elle se rassit, tripotant sa bague avec nervosité. Elle avait véritablement essayé d'exprimer son avis, mais c'était une tache bien plus ardue que ce qu'elle pensait... Oh, la jeune fille savait exactement ce qu'elle voulait dire, le problème était de se faire comprendre... Mais pour l'instant elle n'était pas trop mal partie. Pas trop.
Revenir en haut
Solia Sorike
Hadès

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 1 221
Race: Humain métamorphe
Eleve,préfet par interim d'Hadès
Points personnels: 422
en deuxième année
Salle des miroirs: URL

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 16:43 (2014)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+ Répondre en citant

C'était horrible, depuis le commencement du cours Solia avait un mal de crane qui était de pire en pire au fur et à mesure que le cours avançait, les réponses fusaient, mais lui n'arrivait pas à réfléchir correctement, il transpirait également, son coeur battait très fort et au fur et à mesure qu'il suivait la conversation sur le combat quelque chose s'agitait en lui, les souvenirs de la bataille revenait par flash, les moments ou il était incontrolable et intérieurement il sentait cette grande colère qui montait en puissance.
Il mit sa main droite sur son visage, ses yeux changeaient progressivement de couleur pour se remplir de noir, il tenta de se calmer en se concentrant au maximum sur autre chose, il n'était, pour lui, plus dans la même pièce, il était dehors, à la rivière seul en train de regarder le paysage, cette petite pause spirituel lui permis de ce calmer, ses yeux reprirent leurs couleurs rouges/oranges habituelles mais il avait toujours mal à la tête et ressentait toujours cette colère.
Il leva la main et dit d'une voix tremblante :


" Je suis navré... je... je dois aller à l'infirmerie, je ne me ... sens... pas bien, pardon d'avoir interrompu le..."

Il ne fini pas sa phrase, il ressentait de nouveau cette chose qui montait en lui, il se leva et partit d'un pas rapide sans même se retourner, il n'avait pas le temps pour d'autres excuses et il en ferait plus tard. Une fois sortie de la salle il se mit à courir en direction de l'infirmerie, plus de mauvais détours, plus de sens de l'orientation totalement inutile, maintenant il savait se repéré et dans l'urgence c'était très pratique, il rentra à l'intérieur, vide, il ne savait même pas si il y avait un infirmier depuis son départ...
Il se mouilla le visage et se regarda dans le miroir, respirant fortement, il bouillait à l'intérieur, il regardait son reflet droit dans les yeux, la noirceur remplir son regard et un sourire carnassier se dessina sur son visage, sa voix se fit entendre avec un écho horrible à glacé le sang :

" Hello mon loulou !! Si on fracassait de nouveau un crane ?"

Solia frappa le miroir de toute ses forces, s'éclatant la main en passant mais la douleur qui le brulait à l'intérieur était bien pire, il ne savait vraiment plus quoi faire, quelque chose en lui le rongeait et il s'en rendait enfin compte...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:41 (2017)    Sujet du message: +_+ Les Bases du Combat - Mains Nues +_+

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes intérieures de Wand -> Salles de Cours -> Disciplines Sportives et Art du Combat Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com