W.A.N.D. Academy Index du Forum
W.A.N.D. Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque... ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> La Forêt de Bethseda -> Le Cimetierre sans âmes -> "Nos Disparus"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Misery Rapoletto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 20 Avr - 18:13 (2014)    Sujet du message: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nom/Prénom : Misery Rapoletto
Âge : 34 ans
Race : Humaine - chevaucheur de dragon
Rôle dans l'école : professeur d'elfique

Description physique :Misery, elle est grande. Très grande même. Elle dépasse d'une bonne tête les autres femmes. Loin de s'en formaliser, la jeune femme assume pleinement cette différence. Elle va même jusqu'à se grandir, portant des geta avec ses tenues traditionnelles. Car la jeune femme ne s'habille q' ainsi, avec des couches et des couches de vêtements. Elle dit que porter les même habits que le peuple qui l'a adopté est une optique de vie, une façon de leurs rendre hommage. Mais bon, c'est des excuses, parce que tous le monde sait qu'elle adore avoir l'air belle. Et c'est le cas, avec, il est vrai q' avec, elle à la classe. Son visage n'est pas particulièrement beau, il ne retient pas forcement l'attention. Mais ses habits, ils ont au moins le mérite de ne pas la faire passer inaperçu. Avec, elle à une vrai prestance. C'est l'effet recherché. Sous eux, Misery cache pourtant un corps que l'amour à mutilé. Telle une sirène, le bas de son corps est couvere d'écailles, seul son visage, sa poitrine et la partie visible de ses bras son épargnés. Le reste appartient à son amant, qui, peu à peu, la transformé en un monstre qui répugnerait n'importe qui. Elle ne déteste pas son corps, n'en à pas non plus honte. Mais ne l’exhibe pas pour autant, une sorte pudeur vis-à-vis de son ancienne humanité...

Parlons un peu de lui d'ailleurs, de cet amant devenu esclave. L'amour lui à fait beaucoup perdre, on peu dire qu'il en a aussi prit pour son grade. Lui, c' est un dragon serpent resté blanc à force de temps passé dans sa caverne. Bien plus petit qu'il ne devrait, il reste quand même de bonne taille. Assez pour que Misery puisse le chevaucher, chose qu'elle ne fera bien sur jamais. Il est beau, magnifique même. Et sous forme humaine, il n'en était que plus mignon. Améthyste à perdu tous pouvoirs, chose q' il ne le regrette absolument pas. Même s'il est aussi inoffensif qu'un nouveau né, sa vie maintenant vaut cent fois plus que celle qu'il menait, seul au fond de sa caverne. Chose étrange, aucuns des deux ne parlent, pourtant vous pourrez entendre leurs voix distinctement. Misery et Améthyste pratiquent tous deux la télépathie.

Description caractérielle : Même si elle est de la race des chevaucheurs de dragons, ne comptez pas sur Misery pour asservir le sien. Elle considère Améthyste comme son amant, même s'il n'est plus qu'un familier lui obéissant aveuglément. La relation qui les unit est assez étrange, pour ne pas dire carrément glauque. Une humaine fricotant avec son animal ? Oui je sais, ça irise le poil. Il faut prendre la situation sous un autre angle. Qu'es qui unit un dragon et une humaine ? Une complicité réciproque, une confiance absolue. Voilà, vous l'avez, votre pourquoi du comment. Parce qu'il ne faut pas oublier qu'avant la confiance, il y a la méfiance, et qu'avec la complicité débarque l'amour. Celle ci à complètement changée nos tourtereaux, et les as unit d'une bien drôle façon...

Misery est une femme douce, que l'expérience à rendue calme en toute occasion. Pleine de passion pour ce qui l’intéresse, elle n'est qu'amour et bienfaisance pour ses élèves. Ouais, on peut dire qu'elle n'a rien à se reprocher la bougresse. C'est un peu une Marie Sue, à toujours vouloir bien faire, à aider les autres. S'énerver, elle ? Il faut vraiment le chercher. Et encore, je ne suis même pas sur que ça marche. Vous savez, elle est super forte à ce jeu. Mais son amant, lui, l'est un peu moins. Améthyste bouillonne comme une marmite trop remplie. Inverse de sa propriétaire, il n'hésitera jamais à se jeter devant elle, pour la protéger de tous danger. Quoi qu'il se passe, Misery sait qu'elle ne risque rien. Voyez vous, elle vit dans une sorte de bulle, une bulle ou l’insécurité n'existe pas.

Situation familiale et origines :

Qui est tu, misérable humaine ? Et que fait tu dans mon repaire... Vient tu me voler, comme ton espèce sait si bien le faire ? Répond, avant que je ne te rôtisse.

Madison ne savait pas quoi lui répondre. En fait, elle était littéralement pétrifiée par la peur. Descendue dans les sombres boyaux de la terre, elle ne pensait y trouver que stalactites et stalagmites. Pas une créature sortie tous droit de ses rêves les plus fous. Elle ne pensais pas, au grand jamais, tomber sur gratte-ciel écailleux parlant français. Doucement, la jeune femme avait alors reculée, et à la première occasion, s'était précipitée dans un couloir annexe. Ratant de peu la gerbe de feu que le dragon lui délivrait. Devant ses yeux, elle repassa les événements qui l'avait conduite, elle, à tomber nez à nez avec ce monstre.

Tous d’abord, son métier. Si son père ne l'avait pas conduite dans les grottes de Lascaux, elle ne se serait jamais intéressée au type de pierre le composant. Elle ne serait jamais devenue une experte en la matière, et jamais, au grand jamais, elle n'aurait voulue devenir spéléologue. En sommes, elle serait passée à coté de sa vie. Ce qui l'avait l'avait conduit à devenir ce qu'elle était était donc un mauvais exemple. Il fallait plutôt incriminer la personne qui l'avait invitée à visiter ces cavernes ancestrales. Son patron. Oui mais non, parce que voilà, il était trop mignon. Madison ne pouvait tous simplement pas lui reprocher ce méfait. S'il lui avait proposé pareille aventure, c'était sur qu'il ne pensait pas que le danger si cachait... mais alors, c'était de la faute à qui ? Au destin sans doute, à sa curiosité, qui l'avait poussée à s'éloigner de son groupe. Non ! Elle savait maintenant ! C'était la faute de l'état, qui sucrait une à une les subventions de sa boite. Qui obligeait son patron - Tony - à réduire les effectifs lors des explorations, à prendre des contrats l'obligeant à ne pas connaître totalement les plants des grottes qu'ils leurs faisaient visiter. Ouais, c'était la faute de l'état. Et de personne d'autre.

Alors qu'elle courrait dans les entrailles de la terre, évitant comme elle pouvait les obstacles se dressant devant elle, Madison maudissait l'état. Enfin, elle le faisait pendant ses – rares – temps de repos, quand elle reprenait son souffle, au détours d'un virage. Parce que dès qu'elle se remettait à courir, elle ne pensait qu'à une seule chose, survivre. Le gratte-ciel écailleux sur ses talons, elle n'avait pas trop le loisir de se préoccuper d' autre chose. Sa seule et unique pensée n'était autre que « Au souillure de lézard trotteur mal embouché de tas de déjections encore fumantes!, j'ai un dragon au cul ».Vulgaire, mais oh combien véridique. La jeune femme ne pensait pas un seul instant que c'était un rêve, et pour cause, cela faisait bien des années qu'elle n'en avait pas fait...

Trop apeurée pour hurler, trop épuisée pour s’arrêter, Madison ripa sur un rocher. La corniche, six mètres au dessus du vide, n'était pas un bon endroit pour tomber. Elle chuta, et s’écrasa dans un bruit sourd. La chance fit qu'elle ne se cassa aucuns membres, la malchance elle, l’empêcha de remonter. Le monstre, allongé la ou elle se trouvait quelques instants plus tôt, la regardait d'un air goguenard.

Des mois entiers, il la garda en vie. Lui ramenant de la viande crue, et des habits quand c' était nécessaire. Quelques fois, il prenait forme humaine, et quelques fois, il venait tel quel. Ce monstre était vraiment un drôle de personnage. Incapable de remonter, Madison tentait de le faire parler. Mais c'était vain, cette créature ne cherchant absolument pas le contact. Rendue à moitié folle par l'enfermement, elle cherchait à le provoquer. Afin d'obtenir de lui quelques renseignements. Pourquoi la garder prisonnière, pourquoi la laisser en bas ? Plusieurs fois, elle lui lança des pierres, l'insulta de tous les noms, pleura même, pour attiser sa pitié. Mais il resta de marbre, et ce ne fut que quand elle se fut totalement résignée qu'il chercha à la taquiner. Visiblement, lui aussi s'ennuyait. La voir lutter était amusant. Maintenant qu'elle n'attendait plus que la mort, il allait retomber dans la monotonie de ses journées. Le gratte-ciel écailleux n'avait donc plus qu'un seul choix, lui redonner envie de vivre.

C'est ainsi que naquit l'amitié qui lia leurs destins. Le dragon n'avait pas vraiment de nom, pour tous vous dire, il ne s'en souvenait plus. Gardien de ces lieux depuis bien trop longtemps, il ne savait ce qui l'avait conduit à protéger cet endroit, mais il était sur d'une chose, il devait le faire. Quand il jugea qu'il n'avait plus rien à craindre, il libéra Madison, et lui fit explorer son repaire. Loin de s'enfuir, comme elle l'avait initialement prévue, la jeune femme resta. Peut être parce-qu'elle aimait bien son bourreau, qu'elle s'était attachée à lui. Les semaines qui suivirent, elle apprit à mieux connaître son tortionnaire. Elle lui donna même un nom, Améthyste. La couleur de ses yeux. Ce qui devait arriver arriva, Madison en tomba amoureuse. Peu à peu, tous deux changeaient. Lui rapetissait, elle se couvrait de ses écailles. La force de leurs lien n'avait aucuns égal connu. Passionnément amoureux, ils apprirent à ne parler que par pensée. Lui oublia la langue des hybrides, elle, effaça de ses souvenirs celle des humains.

Combien de temps restèrent t' ils la ? Personne ne le sait vraiment, le fait est qu'un jour, il durent partir en hâte. Des humains avaient découverts leurs repaire, et cherchait à en extraire les pierres précieuses. L'étrange couple découvert, ils prirent peur, et s'enfuir précipitamment. Marchant des jours durant, ils ne s’arrêtèrent qu'en bordure d'une foret. Un lieu ou ils décidèrent de se terrer, attendant de voir comment le monde avait tourné en leurs absences. Ouais et ben, faut croire que des elfes sylvains avant eux avaient eu la même idée, parce qu'ils avaient établis un village. Communiquer ne fut pas chose facile, surtout au début, parce qu'ils étaient super timides, les bougres. Après avoir comprit qu'ils n'avaient rien à craindre, ce fut autre chose. On leurs offrit un abri... et des cours pour apprendre la langue ! Élève assidue, Madison ne tarda pas à faire des progrès. Et bientôt, elle fut complètement imprégnée de la culture de ses frères de cœur. On la baptisa, et elle changea de nom. Optant pour Misery l'humaine Sylvaine. Améthyste lui, refusa cet honneur. Le nom qu'elle lui avait donné était le seul d'on il avait besoin.

Elle voyagea un peu avec les délégations de son village, en apprit en peu plus sur les coutumes des deux autres races, qu'elle jugea tous aussi intéressantes que celle qui l'avait accueillit. Loin d'être une experte, elle était quand même un peu plus instruite que le commun des mortels. Et cela suffisait à son bonheur. Alors, quand des enfants sylvains décidèrent de quitter le nid pour apprendre dans l'école de Wand, Misery et son compagnon n'hésitèrent pas à se proposer pour les accompagner. C'était la une façon d'en apprendre plus, de progresser sur le chemin de la sagesse. C'est en voyant l'affiche publicitaire, mentionnant que le poste de professeur de "culture Elfique et ses dérivés" était libre, qu'elle se décida à l'occuper.


Pouvoirs :
- Télépathie, parler par la pensée directement à ses élèves, qui lui répondrons par voix orale. A noter que son dragon partage ce pouvoir. La fusion émotionnelle avec Améthyste est tellement intense que ce n'est pas quelques écailles qui apparaissent sur son corps. Celui ci ressemble presque à celui d'un dragon, il ne garde que la forme humanoïde du à son espèce.

Hors RP:
_ Comment avez vous connu W.A.N.D.? top site
_ Quel est votre expérience en RP ? A vous de me le dire
_ Autre ? Je crois que j'ai terminée, s'il y a quoi que soit à dire, je suis toute ouïs *v*
_ Mot de passe ? Validé !

Chronologie :
_ Présentation rédigée en : 04/2014
_ Présentation modifiée en : (année) (<= Dans le cas où des modifications seraient apportées ou qu'une édition, suite à une éventuelle réforme au sein du forum, serait demandée)
Revenir en haut
Luka Aquila Montem
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 215
Race: Humain
Professeur, Directeur de la maison Hadès et sous-directeur de la Wand Academy
Points personnels: 0

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 15:30 (2014)    Sujet du message: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque... Répondre en citant

Différent, le professeur de Chamanisme n'était plus vraiment lui même depuis la guerre, beaucoup de choses sont revenu le hanté, son passé avait resurgit en voyant le dernier massacre qu'il y avait eu, voir des élèves se faire massacré avait réveiller les pires souvenirs du chaman. Oh il n'était pas non plus dépressif au point de se jeter du haut d'une tour, mais ses yeux cernés montraient bien qu'il manquait de sommeil, beaucoup trop de choses s'étaient passés et même si la guerre avait « bien » fini il n'était pas encore tout à fait remis de tout ça. Mais il fallait continuer, c'était dans sa nature de se redresser quoiqu'il arrive, profiter de la vie blablabla... cela faisait plusieurs semaines que Luka n'était pas sortit de sa chambre, il avait été promu directeur d'Hadès et en passant sous directeur de l'académie, il n'était pas vraiment motiver pour avoir un tel rôle mais ce n'était que temporaire, même son esprit protecteur, Luna, semblait silencieuse, elle pouvait lire en lui sans aucun problème puisqu'ils sont liés jusqu'à la mort, son épouse spirituelle.

Il dorma très peu encore, se remémorant la dernière bataille, la possession de l'esprit d'Hadès, la sous directrice corrompu pendant tout ses mois et les élèves en train de se battre pour délivré l'académie, il se rappelait également sa tribu exterminer par la maladie par sa faute, bien que Luna ne soit pas d'accord avec ça il se sentira toute sa vie coupable. Pendant une période, juste après la défaite de Samhain, il avait songé à partir de l'académie, il avait pris conscience que quand il s'attachait à quelque chose tout partait en vrille, Luna s'était montré très psychologue et lui avait démontré par a+b qu'en réalité c'était un manque de chance certains, et que si lui n'avait pas été la personne ne saurait comment contré l'OMBRE, ni même n'aurait autant aidé la résistance que lui qui avait fait partit des quatre leaders.
Bon, il était temps d'arrêter de se morfondre, il fallait prendre l'air, ses nouvelles responsabilités l'obligeaient à montrer également l'exemple, il se leva de son lit et regarda le paysage qui s'offrait à lui, l'académie se reconstruisaient rapidement, la magie était très efficace pour ça. Il se regarda dans le miroir et regarda ses cernes, c'était pas très beau à voir mais son visage sera camouflé en partie de toute manière, il pris son manteau de chaman et laissa le reste, armes et tambour, il n'en aurait plus besoin avant un moment, du moins il l'esperait, il ne comptait pas sortir de l'académie donc aucun danger à l'horizon, il mit sa capuche dissimulant une partie de son visage et sortit alors.

Il passa devant les quartiers de l'ancienne sous directrice aujourd'hui promu un rang au dessus, il était inquiet pour elle comment avait-elle vécu cette période ou elle était le bras droit du seigneur sombre ?? Il l'a connaissait, peut être un peu mieux que les autres, au fond d'elle se trouvait une grande fragilité, il pouvait lire dans les cœurs en quelques sorte en fonction de l'esprit protecteur de la personne, et puis il avait passé un petit peu de temps en sa compagnie et pensait tout même avoir saisit le personnage, extrêmement torturé dans un monde de violence permanent, Luka essayait d'être un peu son échappatoire à tout ça, il avait un grand coup de cœur pour elle et s'était vraiment attaché à Hélicia Stewart !
Il décida de la laisser en paix et continua sa route dans les couloirs de l'école, saluant ici et la des élèves et d'autres personnes qu'il avait croisé plusieurs fois, c'était réellement impressionnant de voir la vitesse de reconstruction, les choses avançaient très bien et le professeur ne put que sourire en voyant ça ! Il salua un ancien membre de la résistance attacher à son équipe, il semblait bien se porter il en était presque sortit indemne, pour lui être indemne c'était ne pas avoir de membres en moins ou arrachés, un des leaders avait eu le visage brûler, l'autre avait perdu un œil, le chaman lui c'était contenter d'être transpercé de par en par par plusieurs lames ! Il avait survécu uniquement grâce à son esprit qui avait tout donner pour lui donné une régénération hors du commun ce qui lui avait valu un épuisement qui l’empêchait jusqu'à parler.

Il sortit finalement du bâtiment, la chaleur du soleil lui fit le plus grand bien, à force de rester dans l'ombre de sa chambre il avait presque oublié cette sensation, c'était aussi cette chose qui le préoccupait, lui habitué à vivre dans la nature préférait presque aujourd'hui se ratatiner dans sa chambre, et pour lui ça contribuait à son 'ramollissement' et à la perte de certaines facultés, sa brouillait également son instinct, peut être devrait-il sérieusement déménagé du moins du bâtiment et s'approcher plus de sa véritable maison la nature, hors de l'académie après tout il y avait tant d'exception faite pour certaines personnes qu'il se dit que lui même pouvait faire un petit caprice, et ce n'était pas comme ci il n'avait rien fait ses derniers mois de conflits.
En passant par le centre ville quelque chose le stoppa net, il cru un instant voir un être corrompu, comme une aura noir entourant quelqu'un mais c'était difficile à cette distance de voir qui c'était et ci ce n'était pas son imagination, il s'approcha tout de même et ne sentit rien de particulier, il reconnut en plus la personne qu'il avait cru voir corrompu, lui même leader dans la résistance, en charmante compagnie pour changer un peu...
Peut être était-il encore un peu désorienté ? Luna ne dit rien de plus toujours aussi silencieuse, elle aussi semblait encore un peu secoué et prendre l'air lui faisait le plus grand bien également, l'esprit indien avait sa forme humaine et marchait à coté du géant, pour les non chaman il était impossible de la voir. Luka continua sa route et fini par atterir au sanctuaire de l'Oracle, qui avait du intervenir pour mettre fin au conflit, ne se tenant pas au courant des dernières actualités il n'était pas au courant des derniers arrivants, quatre nouveaux élèves et devant lui se tenait un nouveau professeur, une femme, très grande, c'était peut être la première fois qu'il en voyait une qui faisait presque sa taille, d'une grande prestance on voyait tout de suite qu'elle n'était pas une élève, mais le plus impressionnant était le dragon serpent près d'elle, même Luna siffla impressionner, ils n'en avaient encore jamais vu, l'esprit invisible prit enfin la parole dans l'esprit de son amant :

« Et bien, je fais pale figure de gardien à coté de celui la même sous ma forme de cerf... peut être son animal de compagnie ? »

Luka se retint mais il était tenté de dire que Luna était également son animal de compagnie, l'esprit protecteur avait bien sur lu cette petite blague mais ne dit rien et se retint de le frapper, car même invisible l'esprit avait énormément de capacité, toucher certaines choses était un exemple ! Mais l'ambiance des derniers jours avaient priver les amants de leurs sens de l'humour, du moins pour l'instant !
Le chaman s'approcha à bonne distance de la nouvelle arrivée et se présenta poliment :

« Kimaéri madame, je suis le professeur Luka Aquila Montem, j'enseigne le chamanisme, bienvenue à l'académie ! Je suis également enchanté de vous connaître monsieur... dragon ! »

C'était étrange, en général Luka voyait les esprits protecteurs des gens mais dans ce cas la, il semblerait que l'esprit ne soit pas un défunt, un animal totem ou un objet, mais eux mêmes ! Le dragon protège la femme et la femme protège le dragon, ça allait à l'encontre de tout ce qu'avait vu Luka c'était une première ! Leur relation devait être vraiment particulière parce que la il ne comprenait pas pourquoi c'était ainsi !
Luna elle même semblait perturbé, un petit sourire naissait sur les lèvres du géant, la seul chose que pouvait voir le professeur du visage de Luka, c'était vraiment intéressant ça défiait toute logique chamanique !
Il ne s'approcha pas d'avantage, il était loin de faire peur c'était au contraire une des personnes les plus bienveillante de l'académie, il se demanda un instant si le dragon, un animal magique vraiment particulier parmi tous ceux qu'il connaissait, pouvait voir l'esprit du chaman après tout ces créatures sont dotés de pouvoirs magiques légendaire !
Il regarda un moment la nouvelle arrivante, d'un charme simple elle avait tout de même une grande prestance, comme les autres professeurs, Helicia et son coté sauvage, Lusupan qu'il avait vu une fois après les évènements du tyran sombre, et Estrée aujourd'hui disparu qui dégageait une aura particulière, les professeurs de l'académie n'étaient pas choisis au hasard chacun étant un génie dans son domaine, c'était ce qu'avait souligné Hélicia Stewart lors de leur première rencontre, la ou Luka était tombé réellement sous le charme en quelques minutes ! Ce nouveau professeur, si c'en était bien un mais le chaman n'en doutait pas, devait elle même être très doué dans son domaine, difficile de deviner cependant ! Il attendit la réponse de la femme en continuant de regarder ce majestueux Dragon d'un air fasciné !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Misery Rapoletto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Avr - 17:16 (2014)    Sujet du message: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque... Répondre en citant

Misery était perdue. Le plant qu'on lui avait fourni n'était pas très précis, alors, au détour des couloirs, elle était revenue au point de départ. Améthyste ne pouvait pas l'aider, son sens de l'orientation était presque aussi inexistant que le sien.

« Kimaéri madame, je suis le professeur Luka Aquila Montem, j'enseigne le chamanisme, bienvenue à l'académie ! Je suis également enchanté de vous connaître monsieur... dragon ! »

Le dragon en question s'enroula à ses pieds, sans bruit, tel un serpent prêt à la protéger. Cet inconnu encapuchonné n'était pas pour le rassurer, et il fallu à Misery qu'elle plonge une paume dans ses écailles, pour qu'il ne cesse de gesticuler. Cet homme avait quelque chose de sauvage, certainement une flagrance lui appartenant. Pas très rassurant, mais au combien plaisant. Cela faisait du bien de rencontrer des gens différents, ne possédant pas l'odeur sylvestre. Et dire que les surprises n'allaient pas s’arrêter la, la jeune femme avait vraiment hâte de rencontrer ses nouveaux élèves. L'air vague, la bouche cousue, elle se tourna vers Luka, plongeant ses yeux la ou devrait se trouver les siens.

« Kimaéri. Merci … je suis Misery. Misery Rapoletto. »

Améthyste se manifesta avant même que sa télépathie n'ait pu finir. Se dressant sur ses pattes arrières, il s'enroula autours d'elle. Posant son énorme museau sur son épaule. Il parla, comme elle, sans que ses lèvres ne se soulèvent.

« Je suis Améthyste. Ensemble, nous allons enseigner la culture Elfique monsieur … l'humain. »

Misery caressa d'un air pensif la joue de ce qui était défini dans le manuel scolaire comme son animal de compagnie. Un animal qui l'aidait à préparer ses cours, vraiment, le monde était fou... Améthyste se racla alors la gorge, et tonna, d'une voix qu'il ne prenait que pour intimider les plus téméraires.

« Chaman, contrôlez vos pouvoirs ! Qui est cet esprit ? Il nous écoute depuis le début, je ressent sa présence sans pouvoir le situer. »

Feulant, il racla le sol d'un air menaçant, et avant même que Misery ne puisse ajouter quoi que ce soit, il s'envola dans le ciel. Pourquoi, ces raisons ne concernaient que lui. Et à vrai dire, la jeune femme n'allait pas lui interdire ce petit plaisir. S'il l'avait laissé en bas, c'est qu'il la savait hors de danger. Dans le pire des cas, il rappliquerait dare-dare. Observant sa silhouette longiligne se découper dans le ciel, elle se tourna vers le professeur.

« Excusez le, il est un peu sur les rotules en ce moment. Les énergies puissantes, il a parfois du mal à les gérer. Ce n'est qu'un dragon après tous ... »
Revenir en haut
Luka Aquila Montem
Direction
Direction

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 215
Race: Humain
Professeur, Directeur de la maison Hadès et sous-directeur de la Wand Academy
Points personnels: 0

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 19:42 (2014)    Sujet du message: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque... Répondre en citant

La communication par télépathie, il ne l'avait jamais fait avec un humain mais il semblerait que le nouveau professeur de l'académie soit capable d'un tel prodige, beaucoup se sentirait oppresser par un tel pouvoir, le sentiment qu'on peut jusqu'à lire dans les pensées. Mais Luka s'en fichait, il n'avait rien à cacher et il était habituer à de tels formes de communication, avec les animaux et même certains esprits errants.
Il observait le dragon, très intriguer par lui le sourire en coin, il protégeait la jeune femme c'était une vision réellement adorable, et c'était la première fois qu'il en voyait un vrai et c'était réellement impressionnant la puissance qui se dégageait de cette créature mystique, il se demanda un moment comment se passerait une chasse au dragon, qui l'emporterait entre lui et le chaman ? C'est une question qui allait bien sur rester sans réponse, le géant n'avait pas une once d'agressivité et si il chassait, c'était toujours dans les règles de son art de vivre, on respecte ce que l'on chasse, on effectue un rituel à chaque prise et on remercie l'esprit de la forêt ou du lieu ou s'est déroulé la chasse. Il préféra détendre l'atmosphère en montrant son visage, chose qu'il faisait de plus en plus couramment, un visage marquer par les quelques chasses et batailles qu'il a mener, des yeux bleu montrant la pureté d’âme du chaman, une peau mat et des cheveux noirs attaché en queue de cheval, c'était un bel homme pour ceux qui aime les ethnies sauvages, vivant avec la nature et très attaché à la défendre aux prix de leurs vies.

Il posa son regard bleu sur le dragon et sur le professeur et refit une petite courbette suite à la présentation du professeur, un nom encore une fois hors du commun pour ce grand sauvage qui n'était pas habitué aux noms autres que ceux de son ethnie. Le dragon s'enroula ensuite autour de Misery, c'était assez envoûtant comme scène, un serpent géant voilà ce qui passa dans l'esprit de Luna, elle même impressionner par la créature magique ! Il se présenta lui même comme étant Améthyste, une pierre précieuse que le chaman trouvait très jolie, mais il ne savait pas si faire une remarque la dessus semblait judicieux surtout quand le dragon s'envola dans la ciel en tapant le sol, Luka ne broncha pas, il n'avait peur d'aucune créature vivante et non vivante et il sentait très bien que l'animal n'était pas sur le point de l'attaquer, il regarda l'animal dans le ciel, ça s'était pratique, très pratique, enfin lui même pouvait se changer en animal mais pas de ce genre, plutôt des communs, Luna applaudit comme une idiote l'envolé du dragon, elle avait compris que c'était elle la cause de cette petite crise et Luka sourit en regardant son esprit protecteur, il regarda le professeur et expliqua en souriant le pourquoi de la crise de son gardien :

« Je ne lui en veut pas, j'ai près de moi également un gardien protecteur invisible aux yeux des non initiés, c'est également mon amante et elle s'appelle Luna, elle est aussi adorable que violente et je ne peux hélas rien contrôler sous peine de me faire casser par... »

BANG 


Il en avait trop dit, une bosse poussa sur le chaman qui avait à peine broncher malgré le bruit du choc du coup, Luna était très violente avec son protégée mais elle l'aimait de toute son âme, qu'ils partagent ensemble. Bien qu'il est une femme spirituel Luka pouvait également avoir une femme fait de chair et de sang, il avait déjà trouver une proie potentiel en la personne d'Hélicia Stewart, beaucoup verrait tordu la liaison du chaman, imposant et à l'air dangereux mais au combien calme et adorable, avec la sous directrice, petite au corps de poupée mais terriblement dangereuse et sadique ! Les opposés s'attirent comme ils disent mais est ce qu'au moins quelqu'un serait capable d'imaginer réellement un tel couple ? Luka oui, et ça ne dérangeait pas Luna qui s'était même attaché au personnage torturé d'Hélicia.
La bosse disparut aussi rapidement qu'elle était venue, Luna semblait boudé les bras croisés, toujours en train de la faire passer pour quelqu'un de violent, c'était peut être à son contact que Luka avait développé ce masochisme malsain, personne n'est parfait !

« Désolé, invisible mais pas sourde, n'ayez pas peur Seigneur Dragon, je ne suis pas très fan de la formulation Monsieur Dragon, elle est ma gardienne et amante et si vous la sentez, alors la réputation des dragons est vrai et je suis très impressionner, vous avez la un gardien très fiable Madame Misery, et pour être des plus honnêtes c'est la première fois que j'en vois un et j'espère un jour avoir la chance d'affronter, amicalement cela va de soi, un être aussi fantastique !!
Excusez ma franchise, j'ai déjà du mal à parler correctement cela fait peu de temps que je suis dans... la civilisation moderne, j'espère cependant que vous vous plairez ici, je ne connais rien à l'elfique et j'espère qu'a votre contact je pourrais apprendre de bonne base et si je peux vous aidez en quoi que ce soit de spirituel, sachez que le chaman qui se trouve devant vous sera votre plus fidèle servant... »


« Tu devrais vraiment déménager de l'académie, tu deviens snob comme certaines de tes élèves ! »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:24 (2018)    Sujet du message: Misery Rapoletto - humaine, enfin presque...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    W.A.N.D. Academy Index du Forum -> Enceintes extérieurs de Wand; Le parc -> La Forêt de Bethseda -> Le Cimetierre sans âmes -> "Nos Disparus" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com